Dopage: Carter pense faire appel de sa disqualification

Nesta Carter a été disqualifié mercredi du relais 4x100... (Photo  Eric Feferberg, archives Agence France-Presse)

Agrandir

Nesta Carter a été disqualifié mercredi du relais 4x100 m des jeux olympiques de 2008.

Photo Eric Feferberg, archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Kingston, Jamaïque

L'athlète jamaïcain Nesta Carter, convaincu de dopage, réfléchit à saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) après la disqualification mercredi du relais 4x100 m des jeux olympiques de 2008 qui a coûté à la vedette du sprint Usain Bolt l'une de ses neuf médailles d'or olympiques.

«Nous devons décidé ce qu'il y a de mieux à faire, c'est une équipe qui est concernée. Nous voulons les protéger et nous assurer qu'ils disposent d'une chance de rétablir leur réputation», a expliqué le président du Comité olympique jamaïcain (JOA) Michael Fennell après s'être entretenu avec l'avocat de Carter.

Il a rappelé que le JOA ou Carter avaient jusqu'au 15 février prochain, soit 21 jours après l'annonce mercredi par le Comité international olympique (CIO) de la disqualification de la Jamaïque, pour faire appel.

Carter qui était le premier relayeur jamaïcain en finale des Jeux de 2008 a fait l'objet d'un contrôle antidopage positif à un stimulant en 2016 dans le cadre d'un programme de réanalyses lancé par le CIO.

Un porte-parole du TAS a indiqué à l'AFP qu'aucun appel n'avait été déposé jeudi.

Cette disqualification prive Bolt du «triple triple», à savoir trois triplés olympiques consécutifs (100, 200 et relais 4x100 m) réalisés en 2008, 2012 et 2016 qu'il avait été le premier à réaliser.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer