Un futur greffé du rein sauve l'honneur des sprinteurs américains

L'Américain Aries Merritt (à droite) a remporté la... (Photo Olivier Morin, AFP)

Agrandir

L'Américain Aries Merritt (à droite) a remporté la médaille de bronze au 110 mètres haies aux Championnats du monde d'athlétisme, vendredi.

Photo Olivier Morin, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Raf Casert
Associated Press
Pékin

Les athlètes américains étaient confiants d'effectuer une razzia de médailles dans les deux sprints de haies aux Championnats du monde d'athlétisme. Mais seul Aries Merritt est monté sur le podium, en remportant une médaille de bronze qui a valeur d'or pour ce futur greffé du rein.

Le détenteur du record du monde subira une délicate opération pour une transplantation d'un rein à son retour à la maison cette semaine. Vendredi, ça ne l'a pas empêché d'éclipser ses coéquipiers en finale du 110 mètres haies.

Merritt a chauffé Sergei Shubenkov jusqu'à la fin, mais le Russe a remporté la médaille d'or et le Jamaïcain Hansle Parchment la médaille d'argent.

«Ça n'a pas de prix à mes yeux», a déclaré Merritt.

Le champion en titre David Oliver a fait basculer deux haies en début de course et il n'a pu faire mieux que terminer septième.

Au 100 mètres haies féminin, l'équipe américaine visait le balayage de l'épreuve. Au bout du compte, elle a été balayée du podium.

La championne olympique de 2008 Dawn Harper-Nelson a été victime d'une chute dans sa vague de qualification et Kendra Harrison a été disqualifiée en raison d'un faux départ en demi-finales.

En finale, la championne en titre Brianna Rollins a heurté la première haie et elle n'a jamais pu récupérer. Danielle Williams a procuré l'or à la Jamaïque.

Schippers s'éclate

Dans l'épreuve-phare de la journée, Dafne Schippers a couru le quatrième plus rapide 200 mètres de l'histoire. La Néerlandaise a du coup couronné de succès son incroyable transition de l'heptathlon au sprint.

Sa victoire a privé la Jamaïque de la conquête d'une quatrième médaille d'or en autant d'épreuves aux deux principaux sprints, femmes et hommes.

Deux ans après avoir gagné la médaille de bronze à l'heptathlon, qui comporte sept épreuves, Schippers a coiffé les Jamaïcaines Elaine Thompson et Veronica Campbell-Brown. Elle ajoute ce titre mondial à la médaille d'argent gagnée au 100 mètres.

«Ç'a été une bagarre. Je n'ai cru en mes chances que dans les derniers mètres, a commenté Schippers, qui a avoué avoir bénéficié de son expérience d'heptathlète. Ça m'a aidé parce que quand je souffre physiquement, je reste forte psychologiquement.»

Après avoir doublé trois rivales dans la dernière ligne droite, elle a fait stopper le chrono en 21,63 secondes afin d'éclipser de 11 centièmes de seconde le record des Mondiaux qui tenait depuis 28 ans.

«Quand j'ai vu mon temps, j'ai cru que le chronomètre était défectueux», a affirmé Schippers.

Au saut en longueur féminin, Tianna Bartoletta a savouré son deuxième titre mondial, 10 ans après le premier. L'Américaine a pris l'initiative de la finale à son dernier saut - un bond de 7,14 mètres.

En début de journée, la Chine a finalement pu célébrer l'obtention de sa première médaille d'or de la compétition. Les marcheuses Liu Hong et Lu Xiuzhi sont entrées dans le stade ensemble vers la fin de la course de 20 kilomètres, la première étant sacrée championne.

Au décathlon, Ashton Eaton a fini la première journée de compétition en tête, avec 4703 points. C'est 173 points de plus que le Canadien Damian Warner.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer