Tyson Gay lancé dans une autre course contre le temps

Tyson Gay... (Photo: Reuters)

Agrandir

Tyson Gay

Photo: Reuters

 

Benoît Petit
Agence France-Presse
Los Angeles

L'Américain Tyson Gay, le deuxième homme le plus rapide de l'histoire sur 100 mètres, est lancé dans une autre course contre le temps: se remettre suffisamment vite et bien d'une opération à une hanche afin de concrétiser son rêve de médaille aux Jeux olympiques cet été à Londres.

Il y a cinq ans, quelques mois après son prestigieux doublé 100 m/200 m aux Mondiaux d'Osaka et quelques mois avant les JO de Pékin, Gay était l'étoile du sprint mondial, un homme sous le feux des projecteurs même hors saison, comme le Jamaïcain Usain Bolt ou son compatriote, nouveau venu, Yohan Blake, champion du monde de la ligne droite. Aujourd'hui, Gay pense qu'il n'entre même plus dans la discussion.

«On m'a plus ou moins oublié, affirme Gay, cité cette semaine dans le Boston Globe. Mes proches savent qu'en bonne santé, je peux être une menace pour n'importe qui. Mais le reste du monde voit Blake gagner et avoir l'avantage de la jeunesse, ils voient les records de Bolt.»

«J'ai été opéré. Il y a beaucoup de doutes sur le fait que je peux me relancer. Mais ça me va comme ça», ajoute-t-il.

À 29 ans, le sprinteur du Kentucky tente de se rétablir d'une opération de la hanche droite subie en juillet. L'arthroscopie visait à supprimer les douleurs articulaires entre son fémur et sa hanche droite.

Après avoir passé près de deux mois avec des béquilles, Gay n'a repris le footing qu'en novembre et doit encore finir de remuscler son côté droit.

«Beaucoup de gens m'ont dit d'être patient, j'essaie de faire de mon mieux, je vais dans la bonne direction», explique aussi dans le Boston Globe l'athlète qui s'entraîne à Clermont (Floride) sous les ordres de Lance Brauman.

Un 4 x 400 m en avril

Ses objectifs pour 2012 sont de décrocher une médaille olympique et d'abaisser son propre record des États-Unis (9,69), un chrono qui lui donnerait le record du monde... si un Jamaïcain du nom d'Usain Bolt n'existait pas.

L'Américain pense pouvoir reprendre l'entraînement de sprint à plein régime le mois prochain et espère s'aligner sur un 4 x 400 m en avril. Il courra quelques épreuves individuelles, au moins deux 100 m, entre la mi-mai et la mi-juin en guise de préparation aux sélections olympiques américaines, fin juin à Eugene, en Oregon, où il devra décrocher sa qualification pour les JO.

Ces «US Trials» n'ont pas été cléments pour Gay ces dernières années. En 2008, il y a vu s'envoler ses espoirs de bien figurer aux JO de Pékin à cause d'une blessure aux ischio-jambiers et en 2011, il y a déclaré forfait en course de compétition en raison du problème à la hanche qu'il a fait opérer peu après.

Il avait certes passé l'obstacle d'Eugene sans encombres en 2009 mais il s'était blessé aux adducteurs en allant chercher la médaille d'argent du 100 m des Mondiaux de Berlin, derrière Bolt, et n'avait pas pris part au 200 m.

Gay n'a en fait participé qu'à une seule finale en grande compétition internationale depuis les Mondiaux de 2007, 100, 200 m et 4 x 100 m confondus (100 m en 2009). Malgré tout, dans le même laps de temps, il est parvenu à signer deux des quatre meilleurs chronos de l'histoire sur la ligne droite (9,69 et 9,71).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer