Mondiaux de luge: le Canada gagne le bronze au relais par équipes

La formation canadienne était composée d'Alex Gough, de... (PHOTO MATTHIAS SCHRADER, AP)

Agrandir

La formation canadienne était composée d'Alex Gough, de Mitchel Malyk (notre photo) et du duo formé de Tristan Walker et Justin Snith.

PHOTO MATTHIAS SCHRADER, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Königssee, Allemagne

Le Canada a décroché la médaille de bronze au relais par équipes, dimanche, aux Championnats du monde de luge de Königssee.

La formation canadienne, composée d'Alex Gough, Mitchel Malyk et du duo formé de Tristan Walker et Justin Snith, a complété l'épreuve avec un chrono cumulatif de deux minutes et 45,907 secondes. « Elle [la médaille de bronze] soulage une partie de la douleur d'hier [samedi], mais pas toute », a dit Snith, qui était en voie de se hisser sur le podium en double samedi avant de connaître une contre-performance en deuxième manche.

« Si nous avions pu avoir ce genre de performance hier... Ce résultat prouve que nous en sommes capables. Je suis heureux d'avoir été à la hauteur au moment opportun aujourd'hui. »

Le relais est une course d'une seule manche au cours de laquelle se succèdent, dans l'ordre, une lugeuse, un lugeur et une équipe de double. Les athlètes doivent frapper un pavé qui est accroché au-dessus de la piste après avoir franchi le fil d'arrivée, de manière à ouvrir le portillon de départ pour le membre suivant de l'équipe.

Il s'agissait de la première médaille en carrière de Malyk, qui a remplacé le triple olympien, Sam Edney, en simple masculin au sein de l'équipe canadienne de relais cette année. Edney a pris une année sabbatique afin de soigner une blessure récurrente.

« C'est absolument incroyable, je ne le réalise pas encore, a confié Malyk, visiblement ému. Je savais que j'avais de grands souliers à chausser cette année, et j'ai travaillé très fort dans l'espoir de répondre aux attentes. Il y avait de toute évidence un peu plus de pression sur mes épaules aujourd'hui en relais. J'ai simplement essayé de me concentrer à connaître des performances sans faute. Nous sommes passés si près tellement de fois cette saison, mais des erreurs étaient toujours revenues nous hanter. C'était bien de finalement pouvoir y parvenir aujourd'hui. »

En simple messieurs, le champion olympique, Felix Loch, a complété un week-end presque parfait pour l'Allemagne en obtenant son cinquième titre mondial.

Loch fut le lugeur le plus rapide de chacune des deux manches, réalisant des chronos de 49,173 et 49,691 secondes. Son temps combiné de 1:38,864 lui a permis de battre son compatriote Ralf Palik par 0,423 seconde.

L'Autrichien Wolfgang Kindl a complété le podium, à 0,689 seconde, tout juste devant l'Américain Chris Mazdzer.

Malyk a terminé 12e en 1:40,529, tandis que son compatriote canadien, Reid Watts, était incapable de se qualifier pour la deuxième manche.

La veille, la championne olympique, Natalie Geisenberger, avait obtenu le titre féminin, tandis que les champions olympiques de luge double, Tobias Wendl et Tobias Arlt, ont dominé leurs adversaires.

Le seul faux pas de l'Allemagne s'est produit vendredi, lorsque la Suissesse Martina Kocher a battu Geisenberger au sprint féminin. Loch et le duo Wendl/Arlt ont gagné leur sprint respectif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer