• Accueil > 
  • Sports 
  • > Rugby: Magali Harvey serait exclue de l'équipe canadienne 

Rugby: Magali Harvey serait exclue de l'équipe canadienne

Magali Harvey... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Magali Harvey

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La Québécoise Magali Harvey serait exclue de l'équipe canadienne de rugby à sept qui participera aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, a révélé le Journal de Québec jeudi.

La formation olympique canadienne, qui sera dévoilée vendredi, comprendra 12 joueuses. Au total, 23 Canadiennes ont participé au processus de sélection qui s'est étalé sur quatre ans.

Cette décision est étonnante compte tenu du fait que Harvey avait été nommée la joueuse internationale de l'année par l'IRB à l'issue de la Coupe du monde de rugby à quinze en France il y a deux ans. Harvey, de Québec, a également fait partie de l'équipe canadienne de rugby à sept qui a remporté la médaille d'or aux Jeux panaméricains de Toronto, l'été dernier.

«Rugby Canada rate une belle occasion de faire la promotion de son sport avec une décision bidon», a commenté le père de Harvey, Luc, qui a été rejoint par le Journal de Québec.

En entrevue avec La Presse canadienne en mai dernier, Harvey avait admis qu'elle avait éprouvé de la difficulté à faire la transition du rugby à quinze au rugby à sept. Son adaptation avait également été ralentie par une blessure à une cheville survenue à l'entraînement avec l'équipe canadienne l'hiver dernier.

Elle s'était tout de même dit très optimiste quant aux chances de l'équipe canadienne de causer la surprise aux Jeux de Rio, après avoir contribué à l'étonnante deuxième place du Canada à la Coupe du monde en France.

«Si nous évitons les blessures et que nous suivons notre plan de match, ce serait très décevant qu'on ne puisse aspirer à la médaille d'or, a-t-elle évoqué. Ceci étant dit, dans un match de 14 minutes, il y a beaucoup de choses qui peuvent se passer. Que tu sois l'équipe favorite ou la négligée, il suffit d'une perte de concentration d'une ou deux minutes pour te coûter un match. Donc, à ce niveau-là, tout le monde peut croire en ses chances.»

La principale intéressée était impossible à rejoindre jeudi, que ce soit pas l'entremise de Rugby Canada ou encore de l'agence de relations publiques Marie-Annick L'Allier, qui s'occupe de faire la promotion de l'athlète.

Outre Harvey, Karen Paquin, de Québec, et Natasha Watcham-Roy, de Gatineau, ont fait partie de l'équipe victorieuse dans la Ville reine et sont des candidates pour l'équipe canadienne. La Montréalaise Bianca Farella pourrait aussi faire partie des plans de l'entraîneur-chef John Tait.

Le tournoi olympique s'étalera du 6 au 8 août au stade Deodoro. L'équipe canadienne, troisième tête de série derrière l'Australie et la Nouvelle-Zélande, fait partie du groupe C en compagnie du Japon (10e), du Brésil (9e) et de la Grande-Bretagne (4e).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer