• Accueil > 
  • Sports 
  • > Amélie Kretz: une dernière chance pour Rio 

Amélie Kretz: une dernière chance pour Rio

Amélie Kretz... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Amélie Kretz

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Amélie Kretz voulait assurer sa qualification pour les Jeux olympiques de Rio dès cette année. Une blessure l'a toutefois empêchée de réaliser son objectif aux Jeux panaméricains de Toronto et à l'épreuve test présentée au Brésil cet été. Il lui reste une dernière chance, demain, à la grande finale de la Série mondiale de triathlon de Chicago.

Le défi est de taille: Kretz en sera à sa première compétition depuis qu'une fracture de stress au fémur droit l'a mise à l'écart, début juin. Seul un résultat parmi les huit premières lui garantirait une place à Rio en 2016.

«Honnêtement, je ne me mets pas de pression, a précisé Kretz, arrivée à Chicago en début de semaine. Je sais que ma nage et mon vélo vont vraiment bien. En course à pied, on verra ce que ça va donner. Je m'en vais plutôt là pour exécuter une bonne course et prendre de l'expérience.»

Médaillée de bronze U23 en 2013, la triathlonienne de 22 ans en sera à sa première expérience dans la catégorie élite (senior). L'an dernier, à Edmonton, elle s'était classée sixième chez les U23. Elle revenait alors d'une fracture de stress à un pied qui lui avait fait rater quatre mois d'entraînement.

«C'est la même situation, mais ma forme à la course à pied est beaucoup mieux cette année, a confié la Blainvilloise. La confiance est meilleure aussi.»

Chanceuse dans sa malchance

Juste le fait de prendre le départ de cette dernière course de la saison est une bonne nouvelle. À l'annonce du diagnostic de fracture après une neuvième place à la Série mondiale de Londres, au début de l'été, Kretz croyait son année terminée. La convalescence s'est déroulée plus rondement que prévu.

À la fin de juillet, elle a effectué sa première sortie continue de course à pied de 20 minutes. Elle se trouvait alors à Rio de Janeiro, où Triathlon Canada l'avait invitée à assister à l'épreuve test olympique. Après discussion avec la directrice haute performance Libby Burrell, elle a alors décidé de tenter le coup pour Chicago.

«C'est sûr que [la course] n'est pas à 100%, mais je pense que je suis quand même en assez bonne condition physique sur le vélo, a dit celle qui a fait sa préparation en Espagne. Cette forme va se transférer en course à pied. J'ai eu des entraînements qui m'ont donné quand même de la confiance dans les deux dernières semaines. On va voir.»

En plus de Kretz, le Canada sera représenté par Kirsten Sweetland, médaillée d'argent aux Jeux du Commonwealth, l'athlète olympique Paula Findlay, toujours ennuyée par des blessures, et la Québécoise Sarah-Anne Brault, 23e à Stockholm le mois dernier. Andrew Yorke, Tyler Mislawchuk et Kyle Jones seront les trois partants chez les hommes samedi.

Les Québécois Xavier Grenier-Talavéra et Alexis Lepage, dans la catégorie U23, et Charles Paquet, chez les juniors, ouvriront le bal aujourd'hui. Emy Legault, de L'Île-Perrot, s'alignera dans la course junior féminine demain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer