Quelles options pour Marc Bergevin?

Marc Bergevin a trois matchs pour déterminer s'il... (PHOTO CATHERINE TRUDEAU, LA VOIX DE L'EST)

Agrandir

Marc Bergevin a trois matchs pour déterminer s'il tente le grand coup, s'il opte pour une transaction mineure ou s'il s'en tient tout simplement aux effectifs en place.

PHOTO CATHERINE TRUDEAU, LA VOIX DE L'EST

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans exactement une semaine, à 15 h (heure de l'Est), les 30 DG de la LNH devront vivre ou mourir avec ce qu'ils ont sous la main. La date limite pour effectuer des transactions sera alors passée.

C'est donc dire que Marc Bergevin a trois matchs pour déterminer s'il tente le grand coup, s'il opte pour une transaction mineure ou s'il s'en tient tout simplement aux effectifs en place. Car malgré toutes les failles qu'on peut lui trouver, ce groupe de joueurs en a fait assez pour passer la journée de dimanche au sommet de l'Association de l'Est. Il faudra toutefois voir si ses rivaux directs que sont le Lightning et les Red Wings obtiendront des renforts.

Il y a trois sources desquelles le Tricolore peut obtenir du renfort: l'infirmerie, Hamilton et les transactions. Voici un coup d'oeil sur les trois.

L'infirmerie

Avec les absences de Pierre-Alexandre Parenteau et d'Alex Galchenyuk, ce sont deux ailiers dits top 9 qui manquaient au Tricolore lors des deux derniers matchs. Ajoutez-les à la formation et des joueurs comme Brandon Prust et Jacob De La Rose se retrouvent dans un quatrième trio, un rôle qui leur conviendrait peut-être davantage. Parenteau ne connaissait peut-être pas la saison espérée, mais ses indicateurs de possession de rondelle n'étaient pas vilains et son retour permettra au moins à tout le monde de jouer au bon endroit. En effet, la solution pour relancer Lars Eller ne passe manifestement pas par l'aile, comme en font foi sa récolte d'un point et son différentiel de -10 en février. Si Parenteau ou Galchenyuk pousse Eller au centre, Michel Therrien aura alors le choix entre De La Rose et Manny Malhotra au centre de la quatrième unité.

À la défense, un retour rapide de Sergei Gonchar serait le bienvenu, même si Nathan Beaulieu et Tom Gilbert ont accompli du bon boulot cette semaine. Jarred Tinordi et Greg Pateryn cherchent encore leurs repères. Si cette solution a l'avantage de ne rien coûter à Bergevin, elle n'est cependant pas parfaite, puisque d'autres patients peuvent aboutir à l'infirmerie dans les prochaines semaines. Et Parenteau n'a pas encore repris l'entraînement en groupe, même s'il patine en solitaire depuis quelques semaines.

Hamilton

On commence à l'oublier, car ça fait plus d'un mois, mais Sven Andrighetto a profité pleinement de ses occasions au sein des trois premiers trios. Il a cessé de produire quand son temps d'utilisation a chuté sous les 10 minutes. Gabriel Dumont a quant à lui dynamisé le quatrième trio pendant son bref séjour de trois matchs. Renvoyé à Hamilton il y a deux semaines, il ne s'est pas laissé abattre et a engrangé huit points en six matchs depuis. Ces solutions sont évidemment moins sexy. On ignore si Andrighetto et Dumont pourraient s'acquitter de la tâche à plus long terme, de même qu'en séries, quand le jeu se corse. Mais si les DG vendeurs se montrent trop gourmands pour des joueurs de soutien, ces deux patineurs constituent des options supplémentaires.

Zbynek Michalek... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS) - image 4.0

Agrandir

Zbynek Michalek

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Curtis Glencross... (PHOTO ARCHIVES USA TODAY) - image 4.1

Agrandir

Curtis Glencross

PHOTO ARCHIVES USA TODAY

Les transactions

Voilà plusieurs semaines que des noms comme Antoine Vermette, Daniel Winnik, Roman Polak et Zbynek Michalek circulent dans les rumeurs. Les deux premiers solidifieraient les trios 2 et 3 du CH, tandis que les deux autres ajouteraient du muscle à la brigade défensive. Un nom s'est ajouté à la conversation ces derniers jours: Curtis Glencross. Les Flames de Calgary ont demandé à l'ailier de 32 ans de fournir une liste d'équipes auxquelles il accepterait d'être échangé. Glencross deviendra autonome cet été et les Flames ont perdu espoir de s'entendre avec lui sur un nouveau contrat. On ignore si Montréal fait partie de sa liste. Même s'il connaît une saison décevante, Glencross compte 27 points en 50 rencontres. Mais surtout, au cours des quatre saisons précédentes, il a totalisé 77 buts en 224 matchs. Sur 82 matchs, voilà qui donne un rythme de 28 buts.

Chez le Canadien, on compte seulement deux joueurs qui ont déjà connu des saisons de 25 buts dans la LNH: Max Pacioretty et Tomas Plekanec (et Parenteau en a inscrit 18 en 48 matchs lors de la saison 2013 écourtée). Bref, pour une équipe dont la production offensive repose trop souvent sur les mêmes épaules, l'ajout d'un marqueur naturel ne pourrait pas nuire.

Cela dit, depuis son entrée en poste, Bergevin n'a jamais dilapidé sa banque d'espoirs dans une transaction. Mais de la façon dont Carey Price joue cette saison, le DG sera-t-il tenté de risquer plus gros cette fois? La réponse d'ici sept jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer