Le bois, un matériau aux nombreux atouts

Propriétaires, concepteurs et promoteurs immobiliers s'intéressent de plus en... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Propriétaires, concepteurs et promoteurs immobiliers s'intéressent de plus en plus aux panneaux massifs, pour de multiples raisons. Voici certains des plus grands atouts de ce matériau.

Solide

Les panneaux de bois lamellé-croisé (CLT ou Cross Laminated Timber) sont utilisés en construction comme éléments de mur, de plancher ou de toiture. Les panneaux massifs sont formés de trois à neuf planches posées en couches perpendiculaires et collées entre elles avec des adhésifs structuraux habituellement sans formaldéhyde. Le croisement des lamelles donne aux panneaux une grande stabilité, un niveau élevé de rigidité et une résistance mécanique adéquate pour la construction d'immeubles de plusieurs étages.

Écologique 

Fabriqués à partir de bois provenant la plupart du temps de forêts locales gérées de façon durable, les panneaux continuent d'emprisonner le carbone absorbé par les arbres durant leur croissance. La transformation du bois nécessite par ailleurs moins d'énergie que la fabrication de l'acier et du béton, émettant moins de gaz à effet de serre. Fabriqués sur mesure en usine, ils génèrent peu de déchets sur les chantiers.

«Quand on tient compte du cycle de vie de divers matériaux, le bois peut s'avérer avantageux, selon le contexte.»

Louis-Philip Bolduc
président du conseil d'administration de la section du Québec du Conseil du bâtiment durable du Canada

Rapide à assembler 

«Dans un mode de construction préfabriqué, les pièces sont assemblées, étage par étage, selon une séquence préétablie. Un étage par semaine peut être monté, en CLT. Cela peut être très pratique. L'immeuble en copropriété District 03 (à Québec), par exemple, a été construit dans une petite rue. Aucune mesure spéciale n'a dû être prise pour détourner les voitures. L'assemblage s'est fait en moins de cinq semaines, rendant les étages rapidement accessibles pour réaliser les travaux à l'intérieur.»

- Pierre Blanchet, titulaire de la Chaire industrielle de recherche sur la construction écoresponsable en bois, à l'Université Laval

Testé et approuvé 

«Les produits de bois d'ingénierie comme le CLT respectent des normes strictes en matière de fabrication et de mise en oeuvre. Ils ont été testés en laboratoire, vérifiés et normalisés. On a les outils et les données pour faire en sorte qu'ils respectent les normes concernant la performance structurale, l'isolation sonore et la sécurité incendie. Ils sont compétitifs avec les matériaux traditionnels que sont le béton et l'acier.»

- Sylvain Gagnon, gestionnaire de recherche sur les systèmes de construction avancés chez FPInnovations

Résistant au feu

Soumis aux flammes, les panneaux en bois lamellé-croisé se carbonisent lentement et de façon prévisible. «FPInnovations a effectué de nombreux essais de performance au feu, que ce soit pour mesurer la résistance structurale au feu des éléments en CLT ou la propagation de la flamme. De par sa nature "massive", la construction en CLT s'avère une solution tout aussi sécuritaire que les autres matériaux traditionnels tels que le béton et l'acier en situation d'incendie.»

- Christian Dagenais, chercheur chez FPInnovations

Résistant aux séismes 

«Les nouveaux types de bois d'ingénierie, dont le CLT, offrent une grande résistance aux secousses sismiques. Après un séisme majeur, les immeubles reviennent à la verticale et les dommages à la structure sont limités.»

- Kevin Below, président de Douglas Consultants, la firme de génie-conseil qui conçoit actuellement l'édifice en bois de 59,4 mètres à Ottawa, qui deviendra le plus haut au monde

Efficacité énergétique 

Les panneaux de CLT sont réputés pour leur performance thermique. «Comme ils sont pleins et isolés par l'extérieur, moins d'isolant est requis pour obtenir un assemblage performant, comparativement à une ossature légère en bois. La masse thermique des panneaux a aussi la capacité d'absorber une partie de la chaleur le jour et de la relâcher la nuit. Cela permet une moins grande variation de température intérieure et un meilleur confort pour les occupants.»

- Louis-Philippe Thibault, chargé de projets à la Société d'habitation du Québec

À peaufiner

«Il reste à réaliser davantage de bâtiments et à prendre une expérience pratique. Les entrepreneurs devront porter une attention particulière au choix de matériaux complémentaires pour atteindre un haut rendement acoustique et énergétique. Pour bien insonoriser, par exemple, ce n'est pas différent de construire en béton ou en bois massif. Les solutions existent. Il faut savoir laquelle est la plus pratique, efficace et économique pour atteindre les mêmes résultats.»

- Louis Poliquin, directeur de Cecobois, le Centre d'expertise sur la construction commerciale en bois

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La revanche du bois

    Projets immobiliers

    La revanche du bois

    Le bois réapparaît dans la construction d'immeubles de plus en plus hauts. Largement utilisée en Europe depuis une vingtaine d'années, une nouvelle... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer