Du neuf rue Waverly, dans le Mile End

Au 5755, rue Waverly, l'ajout de deux étages... (Illustration fournie par Développement 3C)

Agrandir

Au 5755, rue Waverly, l'ajout de deux étages au-dessus de la façade entièrement refaite attire l'attention.

Illustration fournie par Développement 3C

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La métamorphose du 5755, rue Waverly, au coeur du Mile End, ne passe pas inaperçue. Au-dessus de la façade entièrement refaite en recréant ce qui existait auparavant, l'ajout de deux étages assez imposants surprend. C'est voulu.

Tanya Walter, l'une des rares femmes parmi les promoteurs, avait le goût d'innover après 13 ans dans le marché. De son côté, l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal exige que les ajouts aux édifices soient bien visibles, pour qu'il y ait un contraste entre l'ancien et le nouveau. Ces ajouts, précise Jean-François Morin, chef de la division de l'urbanisme, doivent avoir une facture plus contemporaine, pour ne pas faire «faux vieux».

Résultat: l'agence Architecture Open Form a pu sortir des sentiers battus.

«C'est assez rare que les promoteurs osent aller au-delà des standards, indique M. Morin. Rue Waverly, le contraste que présente le nouveau volume en façade va plus loin, côté architectural, que la moyenne des projets.»

Habituellement, les mezzanines ajoutées au-dessus des immeubles sont en retrait des bâtiments, avec une terrasse à l'avant, explique Maurice Martel, un des deux associés de l'agence Architecture Open Form.

«Nous avons fait l'inverse, dit-il. La mezzanine est alignée avec la façade pour avoir une terrasse au centre du bâtiment. Une cour intérieure, qui amène beaucoup de lumière dans les logements et permet de maximiser la fenestration, peut aussi être aménagée. Chaque appartement a ainsi son propre espace extérieur, très intime.»

L'agence innove également en utilisant de grands triangles de porcelaine pour recouvrir la façade de l'ajout. «Ce matériau dernier cri nous permet d'avoir un design intéressant, en respectant les lignes du bâtiment», ajoute M. Martel.

Une étude du niveau de l'ensoleillement a été effectuée pour s'assurer que ce nouveau volume n'est pas construit au détriment des voisins limitrophes, précise Jean-François Morin.

Quatre condos spacieux

L'édifice, qui a dorénavant quatre niveaux, a aussi été agrandi à l'arrière afin de créer quatre appartements spacieux répartis sur un ou deux niveaux.

Deux d'entre eux ont trois chambres, ainsi que deux (ou trois) salles de bains. L'appartement terrasse de 2100 pi2, avec un espace ouvert de 18 pi de hauteur et deux terrasses communicantes sur le toit, compte quatre chambres et trois salles de bains.

«Les appartements avec trois ou quatre chambres sont très recherchés», constate Tanya Walter, présidente de Développements 3C, qui mène de front huit projets haut de gamme comportant de quatre à neuf condos.

La construction est avancée. Mme Walter attend que les acheteurs se manifestent avant de faire la finition des appartements. «Les gens veulent choisir leur plancher, leur cuisine et leurs salles de bains», observe-t-elle.

Les prix? Ils varient de 435 000$ à 859 000$ (taxes en sus). Quant aux charges de copropriété, elles devraient être d'environ 6 cents le pied carré.

Info: dev3c.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer