Notre-Dame-de-l'Île-Perrot: choisir son bord de l'eau

Vue des airs: on aperçoit les deux maisons de... (Photo fournie par Sotheby's International)

Agrandir

Vue des airs: on aperçoit les deux maisons de M. Guilbault dans la 38e Avenue. À droite, la maison actuelle, et à gauche, la nouvelle maison. Un seul voisin les sépare.

Photo fournie par Sotheby's International

Vivre sur le bord de l'eau, qui n'en a pas rêvé! Yves Guilbault, lui, a réalisé ce rêve, et deux fois plutôt qu'une.

Habitant déjà une grande maison haut perchée sur le bord de l'eau, à Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, il en a fait construire une autre encore plus grande, à quelques coups de pagaie en aval. Celle-là est plus à hauteur d'eau, pourrait-on dire.

«Ça sera plus facile pour mettre le kayak à l'eau», justifie M. Guilbault, en faisant allusion à sa femme, Lucille, qui adore faire du kayak, et aux «27 marches» qui mènent à l'eau, actuellement. Cette préoccupation d'accessibilité à l'eau semble être bien plus celle de Monsieur que de Madame, d'ailleurs, parce que jusqu'à tout récemment, celle-ci refusait de déménager. Elle se trouve très bien là où elle est.

«Elle trouvait la nouvelle maison trop grande. Ma femme, où elle s'installe, elle est bien, et pour la changer de là, il faut un bulldozer», blague M. Guilbault.

L'homme raconte avoir fait un pacte avec sa femme, avant de bâtir la nouvelle maison. Une fois qu'elle serait finie, les deux maisons seraient mises en vente, et la dernière qui resterait serait la leur. Les deux sont donc à vendre, à moins que... L'histoire n'est pas finie.

L'ancienne maison

Cette grande maison que le couple habite actuellement, nous l'appellerons «l'ancienne», simplement pour s'y retrouver. Parce que l'immense bungalow n'a rien de vieux. Construit en 1982, il a été soigneusement entretenu. Il a aussi subi des rénovations récentes, notamment de la cuisine et des salles de bains.

M. Guilbault et sa femme y ont emménagé en 2001, après avoir vendu leur grand appartement-terrasse au Sanctuaire. «Dans ce temps-là, on passait six mois par année dans le Sud. Juste les taxes et les frais de condo nous coûtaient 30 000 $ par année. C'était beaucoup pour être là juste six mois. Ma femme m'a dit: "Si tu veux déménager, je veux une maison sur le bord de l'eau.]»

M. Guilbault l'a prise au mot.

Rien de petit ici

Même si leur condo était sublime, M. Guilbault admet préférer rester sur le plancher des vaches, où on se sent «plus groundé», illustre-t-il. Depuis leur arrivée à Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, l'homme d'affaires à la retraite s'est découvert une passion qu'il partage avec sa femme: les plantes et le jardinage. Ils ont complètement refait l'aménagement paysager. On compte maintenant plus de 300 vivaces, qui s'offrent en spectacle de la mi-avril à décembre. Le système d'irrigation puise l'eau directement dans le lac.

La maison actuelle, au 14, 38e Avenue.... (Photo fournie par Sotheby’s International) - image 2.0

Agrandir

La maison actuelle, au 14, 38e Avenue.

Photo fournie par Sotheby’s International

Dans la maison, tout est clair et vaste. «Il n'y a rien de petit ici», dit en riant M. Guilbault. Les pièces à vivre sont à droite, les chambres à gauche. Les couche-tôt peuvent même fermer une porte coulissante de la section chambres, les soirs de partys, pour avoir la tranquillité. La salle de séjour, avec son toit cathédrale, ses grandes fenêtres, ses puits de lumière, est de toute beauté. Tout l'arrière de la maison offre une vue imprenable sur le cours d'eau, qui est en fait le point de rencontre entre la rivière des Outaouais et le fleuve. Par temps clair, on peut même apercevoir l'oratoire Saint-Joseph.

La tranquillité, le confort de la maison, son côté pratique, la vue, le fait de pouvoir vivre dehors l'été font la joie des maîtres des lieux. S'il n'y avait pas l'autre, oui, celle-là, la nouvelle maison, ils resteraient là. 

La nouvelle maison

Un seul voisin sépare l'ancienne maison de la nouvelle, on s'y rend donc à pied en une minute. La voilà qui s'impose, avec ses 6400 pi2 de surface habitable. Elle a été conçue selon les désirs du propriétaire et sa construction a duré 18 mois. M. Guilbault a participé à toutes les étapes et a choisi avec soin les matériaux de qualité, à son goût. Impressionné par le Château Montebello, il s'en est inspiré pour l'aménagement de la vaste salle de séjour. Ici, chaque endroit a été pensé et prévu en fonction des situations - chaud, froid, trop de soleil, pas assez - et des éventuels besoins. Le rez-de-jardin, par exemple, largement fenêtré, pourrait facilement être transformé en appartement bigénération ou en appartement pour une aide à domicile, si jamais le besoin se faisait sentir. À 72 ans, M. et Mme Guilbault sont encore en forme, mais on ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve. «On ne veut pas aller en résidence», glisse M. Guilbault.

Au cours de notre passage, M. Guilbault a indiqué que sa femme acceptait finalement de déménager dans la nouvelle maison. Celle-ci est toutefois toujours à vendre. S'il obtenait son prix, il en construirait une autre, moins grande, sur un «autre bord de l'eau» qu'il a acheté, il y a quelques années, encore à quelques coups de pagaie en aval.

M. Guilbault a toujours besoin de s'investir dans un projet, même s'il est à la retraite depuis des années. Il l'a prise après avoir vendu son entreprise d'emballage et de logistique. Quand on a travaillé «80 heures par semaine pendant 30 ans», comme il le dit lui-même, il est difficile d'arrêter la machine d'un coup sec. «Je me tiens occupé, ça me tient en vie», dit-il.

Cette belle salle de séjour a été aménagée... (Photo fournie par Sotheby’s International) - image 3.0

Agrandir

Cette belle salle de séjour a été aménagée dans une section de la maison qui abritait auparavant une piscine intérieure.

Photo fournie par Sotheby’s International

Les propriétés en bref

«L'ancienne» propriété

Prix demandé: 1 350 000 $

Année de construction: 1982

Pièces: quatre chambres à coucher, trois salles de bains complètes, trois foyers, grand sous-sol comptant plusieurs pièces, dont une cave à vin.

Évaluation municipale: 848 100 $

Impôt foncier: 5948 $

Taxes scolaires: 1498 $

Superficie habitable: 3170 pi2 (294,49 m2)

Superficie du terrain: 22 866,84 pi2 (2124 m2)

Consultez la fiche de la propriété: https://sothebysrealty.ca/fr/property/quebec/monteregie-real-estate/notre-dame-de-lile-perrot/294640/

La nouvelle propriété

Prix demandé: 2 850 000 $

Année de construction: 2017

Pièces: cinq chambres, trois salles de bains, grand rez-de-jardin et plus...

Impôt foncier: 9728 $

Taxes scolaires: 2315 $

Évaluation municipale: 1 400 700 $

Superficie habitable: 6400 pi2 (595 m2)

Superficie du terrain: 40 333,69 pi2 (3747 m2)

Consultez la fiche de la propriété: https://sothebysrealty.ca/fr/property/quebec/monteregie-real-estate/notre-dame-de-lile-perrot/297612/

Courtière: Barbara Baudinet, Sotheby's International. 514 287-7434. bbaudinet@sothebysrealty.ca




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer