Estérel: plan d'action respecté

La maison se déploie sur trois niveaux hors... (Photo fournie par Groupe immobilier Londono)

Agrandir

La maison se déploie sur trois niveaux hors terre et domine le lac Masson. Le parement est composé de pierre naturelle et de bardeaux de bois.

Photo fournie par Groupe immobilier Londono

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Georges Karam avait des critères précis pour sa résidence secondaire. Il a dressé son plan d'action et s'en est tenu à ses objectifs malgré ses tendances à faire des choix impulsifs.

Cet homme d'affaires dans le domaine de la vidéosurveillance voulait un chalet dans les Laurentides pour s'évader les week-ends et s'adonner pendant l'été au surf sur sillage (wakesurf) avec son ado. Ses critères étaient simples: un plan d'eau navigable, la proximité avec la ville et un bel environnement, autan côté nature que voisinage. C'est son fils qui l'a aiguillonné sur Estérel, un endroit qu'il connaissait pourtant pour y avoir fêté ses noces en 1996 en compagnie de membres de sa famille venue du Liban. En fait, il a découvert par hasard un terrain à vendre alors qu'il visitait différents chalets des environs. Tombé amoureux du lieu, il a rapidement acheté le lopin de terre d'une dizaine d'acres, couvert de forêt et d'un pic rocheux.

Gros travaux, courte durée

Même si les travaux ont demandé du déboisement et du dynamitage important, le chantier n'a duré qu'une petite année, surtout durant le rigoureux hiver de 2014. Le chauffage de la carcasse en construction a d'ailleurs coûté une somme faramineuse. Ce projet d'autoconstruction en était plutôt un d'autogestion, car Georges Karam a choisi d'être l'entrepreneur général afin d'avoir un meilleur contrôle, un suivi des coûts optimisé, une flexibilité accrue dans le choix des fournisseurs et, d'une manière générale, de bénéficier d'un apprentissage dans un domaine qu'il avait tâté lorsqu'il a rénové sa maison à Westmount.

Pour l'accompagner dans son expédition, il a fait appel aux designers Mario Adornetto pour l'architecture et Katerine Daoust pour l'aménagement intérieur. Afin de maximiser la vue qu'offrirait la maison sur les deux lacs qu'elle surplombe, Georges a arpenté son bois à deux reprises en compagnie de son dessinateur, et a même évalué les lieux à partir du lac. Le résultat final est probant, car la vue imprenable est spectaculaire, sans doute la plus belle de tous les riverains, selon Georges.

Le manteau du foyer est en pierre, comme... (Photo fournie par Groupe immobilier Londono) - image 2.0

Agrandir

Le manteau du foyer est en pierre, comme le mur adjacent qui reprend le revêtement extérieur.

Photo fournie par Groupe immobilier Londono

Confort et qualité

Comme la maison devait servir aussi à ses deux adolescents et à des amis de passage, la configuration a été pensée en fonction de ces paramètres. Les enfants bénéficient de tout le rez-de-jardin, qui inclut des chambres, des salles de bains, un grand salon et une cuisine. Le rez-de-chaussée est divisé en deux parties : les quartiers privés des parents et un grand espace commun, façon loft, avec le salon, la salle à manger et la cuisine. Une immense terrasse couverte, avec garde-corps en verre, permet d'étirer les sorties jusqu'en novembre, grâce à un foyer au bois et à des éléments chauffants au plafond. À l'étage, on retrouve des chambres et des salles de bains pour les invités de passage.

Partout, les matériaux sont de qualité et le traitement, tout en sobriété. Sauf à l'étage, tous les planchers en céramique ou en bois d'ingénierie sont dotés d'éléments chauffants - y compris au garage! L'éclairage est soigné et souvent fait sur mesure. La maison est dotée d'une génératrice en cas de panne électrique, ce qui est fréquent dans les Laurentides. Le chauffage et la climatisation sont assurés par la géothermie. 

Cette maison de plus de 4000 pi2 est devenue un peu trop grande maintenant que les enfants s'y rendent moins souvent. Georges Karam a donc un nouveau plan d'action: le redimensionnement (downsizing). Non seulement la résidence secondaire est à vendre, mais en ville, il passe des hauteurs de la montagne aux abords du canal de Lachine!

La salle à manger offre une vue sur,... (Photo fournie par Groupe immobilier Londono) - image 3.0

Agrandir

La salle à manger offre une vue sur, non pas un, mais deux lacs; l'un des plus beaux coups d'oeil sur le panorama de la région selon le propriétaire.

Photo fournie par Groupe immobilier Londono

La propriété en bref

Prix demandé: 2 900 000 $

Année de construction: 2014

Pièces: 10, dont 5 chambres et 6 salles de bains/d'eau 

Comprend: appareils électroménagers de la cuisine, laveuse, sécheuse, deux téléviseurs, quai 

Évaluation municipale: 1 369 700 $

Impôt foncier: 14 917 $

Taxe scolaire: 1540 $

Surface habitable: environ 4500 pi2

Courtière: Tatiana Londono, Groupe immobilier Londono inc., 514 912-3019

La fiche de la propriété: https://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~esterel/22776159




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer