Au coeur d'un jardin à Hudson

On a installé la façade devant  un bassin... (Photo fournie par Re/Max Royal (Jordan))

Agrandir

On a installé la façade devant  un bassin d'eau et devant un parc de 15 acres appartenant à la Ville de Hudson. Il n'y a donc aucun voisin de ce côté.

Photo fournie par Re/Max Royal (Jordan)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On a d'abord cru qu'on s'était trompé de chemin. Les lieux ressemblaient à un jardin botanique du genre Butchart Garden, à Vancouver. Avec ses deux bassins (certains diront de petits lacs) bordés de massifs fleuris et d'arbrisseaux, sa forêt digne d'un conte de fées et sa pelouse finement ciselée, on se disait que le terrain de 6,5 acres devait sans doute relever de la municipalité de Hudson.

Eh bien non, on avait tout faux.

Quand on a compris qu'on était à la bonne adresse, on s'est dit que les propriétaires devaient engager une armée de jardiniers pour entretenir la vaste parcelle de paradis. Là aussi, on était dans le champ.

Les sympathiques propriétaires du domaine nous ont remis dans le droit chemin. Ils font leur entretien eux-mêmes. Mauvaises herbes arrachées et tout.

Jean et Rusty Thomson, respectivement 71 et 75 ans, habitent leur domaine de la rue Windcrest depuis une quinzaine d'années. Auparavant, ils habitaient tout près. «C'est là qu'ont grandi nos enfants, Ruarri et Christina. Dans un petit bungalow», explique Jean. «Plutôt un grand bungalow», corrige doucement son mari. Pas assez, semble-t-il, puisque leur maison actuelle fait 5500 pi2.

Terre fertile

«À l'origine, ce terrain appartenait à un cultivateur et était parfaitement plat, nous a expliqué M. Thomson pendant que nous roulions en voiturette de golf sur le sol doucement accidenté. C'est nous qui avons ajouté les vallons et les sentiers.» Et planté les fleurs et les bosquets. Et installé le système élaboré de fontaines et d'irrigation pour alimenter les deux bassins. Et fait venir 100 tonnes de pierres pour créer l'effet ondulé. Probablement aussi qu'on a raté une foule d'autres éléments qui, ensemble, constituent un véritable bijou d'architecture paysagère.

Dessin unique

La maison est installée au centre du terrain. Elle a été construite selon un plan conçu par Jean de A à Z.

Voici le salon. La partie arrière  de la... (Photo fournie par Re/Max Royal (Jordan)) - image 2.0

Agrandir

Voici le salon. La partie arrière  de la maison est décloisonnée. Au loin, la cuisine. Notez la vue du bassin et du bois.

Photo fournie par Re/Max Royal (Jordan)

«Mon père était entrepreneur en construction, je savais ce que je voulais et je savais comment m'y prendre», explique Mme Thomson avec beaucoup de conviction. C'est elle qui a supervisé tous les travaux, de la fondation aux solives. C'est elle aussi qui, avec l'aide d'un ébéniste, a fabriqué chaque élément en bois de la maison: portes, moulures, meubles-lavabos, armoires, cabinets, pont qui enjambe le bassin, etc.

Elle explique avec force détails comment son talentueux acolyte, René Isabelle, et elle ont tourné les pièces de bois et concocté les éléments décoratifs des plafonds. Elle pointe vers les détails des armoires de la cuisine et l'habillement des six foyers. Un travail colossal. «J'ai appliqué de la peinture pendant trois mois, sept jours sur sept.»

Pendant ce temps, son mari s'amusait avec le terrassement. «J'étais comme un enfant de 6 ans qui sautait dans les flaques d'eau avec ses bottes de pluie», dit en souriant M. Thomson, ancien pilote de ligne. À les regarder, on a davantage l'impression que Jean, grande et élégante, serait plus à l'aise avec des partenaires de bridge. Rusty, à jouer au polo avec ses anciens compagnons de travail. Le couple affirme pourtant que ce projet a été pour la famille un véritable «labour of love».

On sent aussi que la maison tout comme le jardin ont fait l'objet de plusieurs années de réflexion. La construction elle-même a pris 17 mois. «Je me levais la nuit pour prendre des notes!» raconte Jean. Dans ses carnets, elle notait que la chambre principale et les pièces communes, dînette, salon et solarium, devaient être installées au sud, devant le grand bassin. La salle à manger et les chambres d'invités, au nord, devant le second plan d'eau et la forêt mitoyenne de 15 acres protégée par la Ville.

Chaque détail a été soigneusement planifié. Le carrelage est importé de Turquie. Tous les planchers sont chauffants. Le bois des parquets est en jatoba. Un espace a été prévu pour un office (un butler's pantry) entre la cuisine et la salle à manger, et un autre abrite un bar près du salon. Le foyer extérieur (au bois) est mitoyen à celui de l'intérieur (au gaz). On nous pardonnera d'en oublier, il y a tant à dire sur cette maison.

Le couple quitte son domaine pour entreprendre une nouvelle vie tout près, dans un nouveau quartier installé au coeur du club de golf de Whitlock. Où il construira sa maison, réduite, selon ses plans, bien sûr.

La cuisine est au centre de la maison,... (Photo fournie par Re/Max Royal (Jordan)) - image 3.0

Agrandir

La cuisine est au centre de la maison, entre la dînette et l'office (le butler's pantry), lui-même adjacent à la salle à manger.

Photo fournie par Re/Max Royal (Jordan)

La propriété en bref

Prix demandé: 2 350 000 $

Année de construction: 2003

19 pièces comprenant 6 chambres, 3 salles de bains, 2 salles d'eau, 6 foyers (2 au bois, 4 au gaz), 3 garages

Superficie de la maison: 5500 pi2 (approximativement)

Superficie du terrain: 281 200 pi2

Évaluation municipale: 1 579 700 $

Impôt foncier: 13 153 $

Taxe scolaire: 2795 $

Courtier: Youri Rodrigue, Re/Max Royal (Jordan), 514 258-7051

Consultez la fiche de la propriété: http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~hudson/12953946




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer