Au coeur de la vie sur le Plateau-Mont-Royal

Bien que les portes principales des tours du 333 Sherbrooke... (Photo fournie par Sotheby's International Realty)

Agrandir

Bien que les portes principales des tours du 333 Sherbrooke s'ouvrent sur la rue Sherbrooke, de nombreux appartements donnent sur la cour intérieure du complexe. Au centre, en haut, la passerelle reliant les deux tours abrite la terrasse et la piscine.

Photo fournie par Sotheby's International Realty

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Diane, femme d'affaires infatigable, a 56 ans. Elle n'a pas beaucoup de temps libre. Et le peu qu'elle a, elle le consacre à des activités physiques. «Je cours, je fais de la raquette, de l'escalade, du ski, de l'équitation, je marche avec Téo le chien...» Bref, vous aurez compris que Diane n'a pas une minute à perdre.

C'est pourquoi en 2008, quand est venu le temps de trouver un chez-soi à Montréal, elle a confiné sa recherche à un quadrilatère précis. Elle revenait d'un long séjour à Toronto et souhaitait se rapprocher de son lieu de travail dans le quartier des affaires. Elle ne voulait plus perdre de précieuses heures coincée dans des bouchons interminables. «Il fallait que ce soit vraiment tout près.» Le condo devait être à quelques minutes de marche (rapide) de son travail. Elle a épluché les journaux et les magazines à la recherche de nouveaux projets immobiliers.

Arrive le 333 Sherbrooke près du Quartier latin et de la rue Saint-Denis. «J'avais hésité entre le Solano et ce complexe, mais, immédiatement, j'ai aimé ce qu'on nous proposait. Et puis, la rue Sherbrooke, c'est au coeur de la vie.»

À l'origine, le projet attire les boomers, les professionnels (de tous âges), les gens d'affaires, les investisseurs. Les deux tours qui constituent le 333 comprennent des condos, des penthouses, des maisonnettes urbaines et des condos jardins. La plupart (95 %) possèdent un balcon. Une vaste cour intérieure assure une certaine quiétude. Et assez impressionnant, une piscine creusée suspendue dans les airs relie les deux tours tout au haut des édifices.

Aménagement

Notre propriétaire Diane a été l'une des premières à habiter son condo. «Nous étions deux dans tout l'immeuble!»

Déjà férue de design intérieur et adepte de Houzz et de nombreux autres magazines de déco, elle a tout de même fait appel à la designer Annie Leclerc pour la guider dans ses choix.

«Annie a repris l'esprit de l'édifice, explique-t-elle. Le noir, le bois, les textures... Elle s'est inspirée du hall d'entrée pour reproduire certains des détails marquants de l'édifice.»

Le hall d'entrée de la tour 2, où se... (Photo fournie par Sotheby’s International Realty) - image 2.0

Agrandir

Le hall d'entrée de la tour 2, où se trouve l'appartement de Diane

Photo fournie par Sotheby’s International Realty

Ainsi, elle a fait habiller la colonne de soutien en béton avec du bois entrecoupé d'insertions horizontales en acier inoxydable. Elle a ajouté une cloison décorative dans le salon en utilisant le même procédé, et le lit escamotable de la chambre d'invités est recouvert du même assemblage. Un clin d'oeil à l'oeuvre murale qui se trouve dans le hall du rez-de-chaussée.

Le mur de la salle à manger est revêtu d'une mosaïque anthracite au relief hétérogène. Encore là, le noir, très présent dans la déco intérieure de l'édifice, est représenté dans ce design.

Si la déco fait résolument dans le contemporain, Diane voulait son condo chaleureux. Le parquet est en lattes de jatoba, un bois de Guyane brun clair aux nuances orangées et caramel. Le ton atténuant réchauffe l'espace.

Du centre-ville à la campagne

Outre la proximité des restos du Quartier latin, du centre-ville et même d'Outremont, où elle aime courir, elle aime plus que tout l'aspect pratique d'un édifice moderne. «Vous allez sourire, mais j'aime ne jamais à avoir à attendre les ascenseurs. J'ai toujours l'impression d'avoir mon propre ascenseur privé.» Quand on vous disait que le temps est précieux pour cette femme occupée.

Diane quitte son appartement parce que sa conjointe et elle ont construit une maison à la campagne. «On est installées sur 17 acres, la montagne est juste devant, c'est magnifique.» Elle peut courir, faire de la raquette, de l'escalade, du ski, de l'équitation, marcher avec Téo le labradoodle... Bref, vous avez compris.

Elle restera à Montréal encore quelques années, mais ce sera dans un chez-soi plus petit, en location de préférence. Et ce sera tout près de son travail.

Le mur de la salle à manger est... (Photo fournie par Sotheby’s International Realty) - image 3.0

Agrandir

Le mur de la salle à manger est revêtu d'une mosaïque anthracite au relief hétérogène.

Photo fournie par Sotheby’s International Realty

La propriété en bref

Prix demandé: 1 095 000 $

Année de construction: 2010

Pièces: 5, dont 2 chambres, 2 salles de bains, 2 balcons

Superficie habitable: 1540 pi2

Évaluation municipale: 1 009 367 $

Impôt foncier: 8571 $

Taxe scolaire: 1908 $

Courtier: Roger Quirion, Sotheby's International Realty, 514 246-2017

http://www.centris.ca/fr/condo~a-vendre~le-plateau-mont-royal-montreal/10880852




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer