Prévost: le rêve d'un adepte du bois et des paysages

C'est à l'arrière de la maison que tout... (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec.)

Agrandir

C'est à l'arrière de la maison que tout se passe: terrasses, spa, plan d'eau, champ d'épuration, vue sur le lac. Au milieu de la forêt laurentienne, une essence prend la vedette : le cèdre de Colombie-Britannique.

Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Claude Fontaine a toujours été un adepte de l'autoconstruction. En 2009, il a décidé de réaliser un rêve et d'avoir une maison de style contemporain avec beaucoup de bois et une vue imprenable sur la campagne environnante.

Son courtier lui avait indiqué des terrains à construire à Prévost. Lors de son repérage, il s'est écarté du chemin et s'est retrouvé sur le haut d'une montagne, les deux pieds dans la neige jusqu'aux genoux devant un panorama dont il devinait tout le potentiel. Même son père ou sa soeur, appelés à donner leur avis, ne voyaient pas ce que lui envisageait déjà. Puis, avec l'internet, il s'est mis à la recherche d'un plan de maison. La société Lindal, de la Colombie-Britannique, l'a inspiré pour des produits qui mettaient le cèdre en évidence. Mais il trouvait les plans trop pépères à son goût. Il est néanmoins tombé sur une collection, Turkell Design, du nom de l'architecte bostonien qui la dessine. Le rendu lui plaisait, mais le gabarit était malheureusement trop gros pour ses besoins : il entreprendra de faire modifier le plan par l'entremise de vidéoconférences jusqu'à ce qu'il obtienne satisfaction.

Un dernier petit pépin: la pente du toit. La municipalité devra lui accorder une dérogation afin qu'il puisse avoir une toiture moins pentue. Le fait d'être en retrait du chemin du Lac-Écho l'a bien servi: permission accordée.

Le cèdre en vedette

Claude aime les designs épurés et affectionne le bois: sa maison en sera la brillante démonstration. De grandes fenêtres aux cadres de bois, un plafond en lattes de cèdre, un escalier aux marches en érable et un parquet en noyer américain. Sans oublier des portes d'armoires de cuisine dans un placage de zébrano. Tout ce camaïeu de bois réchauffe un design sobre où le paysage s'affiche dans toutes les ouvertures vitrées. Et si le rez-de-jardin se distingue par des planchers en béton, un chauffage à l'eau intégré vient réchauffer ce look plus froid.

Le soleil s'infiltre du sud par les nombreuses... (Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec.) - image 2.0

Agrandir

Le soleil s'infiltre du sud par les nombreuses fenêtres laissées à nu, car le voisin se fait invisible par ici. À gauche, la chambre principale; au dessus, sur la mezzanine, celle des invités.

Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec.

La maison se déploie sur trois niveaux, dont une mezzanine, où se retrouvent les nombreuses chambres à coucher. Car, au moment de construire, Claude avait encore un garçon et trois filles à la maison. Aujourd'hui, ils ont tous quitté le nid familial, ce qui laisse les 3600 pi2 à un seul homme. Il a beau aimer recevoir, la maison est décidément trop grande.

Qualité et proximité

En important un modèle de plan américain, Claude a hérité de caractéristiques pour le moins étonnantes. Sa maison est construite selon des normes antisismiques! Pas seulement: elle résiste aussi aux ouragans! Il en a rajouté une couche en enfouissant ses fils électriques à partir d'un transformateur qu'Hydro a installé près de chez lui. Résultat: les pannes électriques sont rarissimes, ce qui est appréciable dans les Laurentides. Il a aussi asphalté le chemin abrupt qui mène à sa demeure afin d'avoir un meilleur confort. Quant aux matériaux utilisés, ils sont de qualité et d'une belle facture.

Claude apprécie l'emplacement de sa maison. À première vue, elle paraît perdue dans les bois. Mais pour lui, elle est située à 20 minutes de son travail à Mirabel. Il aime aussi le fait d'avoir un gros supermarché IGA près de chez lui et la possibilité de fréquenter le Costco de Saint-Jérôme. Et le tout se fait sans problèmes de circulation. Comme quoi il faut prendre toute la situation en compte avant de juger qu'une propriété est trop loin de tout.

On a tenu compte de l'ensoleillement pour orienter... (Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec.) - image 3.0

Agrandir

On a tenu compte de l'ensoleillement pour orienter la maison : on a évité que son exposition se fasse trop à l'ouest afin d'esquiver la surchauffe de fin de journée. La façade importe moins que l'arrière, car la maison est située dans un cul-de-sac sur un chemin privé.

Photo fournie par Sotheby’s Realty International Québec.

La propriété en bref

Prix demandé: 999 000 $

Année de construction: 2010

Pièces: 15, dont 5 chambres et 4 salles de bains 

Comprend: luminaires, système d'alarme, aspirateur central et accessoires, broyeur, frigo, four, plaque de cuisson, hotte, lave-vaisselle, stores, auvents, haut-parleur, ouvre-porte de garage électrique.

Évaluation municipale: 619 400 $

Impôt foncie : 4598 $

Taxe scolaire: 2042 $

Surface du terrain: 174 579 pi2

Courtière: Équipe Nadia Maltais, Sotheby's International Realty Québec, 514 994-3589




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer