Mont-Saint-Hilaire: une maison à son image

La maison à étage, collée sur le mont... (Photo fournie par le propriétaire)

Agrandir

La maison à étage, collée sur le mont Saint-Hilaire, épouse la pente du terrain, ce qui crée plusieurs paliers différents à l'intérieur. L'installation de sculptures en inox sur la façade, ajoutée à la photo, constituera le point final des améliorations apportées au fil des ans: il est maintenant temps de passer à autre chose.

Photo fournie par le propriétaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Créer une maison pour refléter qui on est vraiment et pour illustrer ses valeurs profondes, tel est le pari que s'est donné un scientifique à l'esprit cartésien, mais féru d'art et d'architecture.

Martin Roy travaille pour une multinationale dans le domaine de la santé. Il a la chance de pouvoir le faire à partir de chez lui, sans avoir à affronter les aléas de la température et de la circulation.

En 2007, ce Montréalais d'origine met fin à l'histoire de sa première maison à Lachenaie, achetée quelques années auparavant et à laquelle il avait apporté des modifications en cours de route. Il décide alors de suivre le conseil d'un ami de Mont-Saint-Hilaire, qui lui parle d'un projet en développement au pied de la montagne. 

Après une visite du lieu et une réflexion sur quel lot choisir, il opte pour celui qui lui offrira le plus de quiétude et de proximité au mont. Il dessine des plans en compagnie d'un architecte après avoir mûri son projet. Les travaux sont entrepris au printemps 2008 et il emménage en juillet.

Inspiré par l'oeuvre de l'architecte américain Frank Lloyd Wright, il fait la part belle à des matériaux ayant une certaine noblesse: bois, pierre, verre, acier... Il s'assure aussi que les quatre grands éléments sont présents dans la maison: l'eau (avec un aquarium à l'entrée et une cascade sur la terrasse), le feu (un foyer au gaz trône au salon), l'air (les fenêtres sont nombreuses, on compte un total de 135 baies vitrées!) et la terre (la montagne).

En fait, la demeure épouse parfaitement les contours du pied de la montagne, au point que l'édifice est constitué d'une série de paliers de différentes hauteurs. Le volume central, qui divise l'aire de vie de la zone des chambres, fait une hauteur de 14 pieds. Partout, les plafonds sont hauts et les portes à l'avenant, avec un format inhabituel de 7 pieds.

Dès l'entrée, on doit monter quelques marches: on gravit... (Photo fournie par McGill Immobilier) - image 2.0

Agrandir

Dès l'entrée, on doit monter quelques marches: on gravit la montagne de l'intérieur! Air, eau, feu et terre sont au rendez-vous; les poissons aussi, sans oublier la lumière.

Photo fournie par McGill Immobilier

La montagne s'invite

Ce qui étonne ici, c'est la présence forte de la montagne. En sortant à l'arrière sur la terrasse, on frappe un mur! À quelques mètres de la porte, on fait face à un important dénivelé qui a donné lieu à une solide construction minérale qui retient tout éboulement possible.

Cela crée une intimité très particulière qui n'empêche nullement le soleil de plomber, pour la plus grande joie de cet amateur de plein air. Martin va souvent faire des randonnées pédestres sur le mont et en hiver, c'est sur les pentes du mont Saint-Bruno qu'il va skier pour faire une coupure après sa journée de travail passée à la maison.

Pas besoin d'être grand clerc pour réaliser que cette maison a aussi d'autres fonctions. Une quantité phénoménale de toiles, de sculptures et autres oeuvres d'art parsèment l'endroit.

Il s'agit aussi du lieu de création, et de diffusion jusqu'à un certain point, des oeuvres de Toro (Del Mar Sosa), un artiste d'origine mexicaine qui partage le quotidien du propriétaire. Parce que Martin adore la création et gère les affaires artistiques parallèlement à ses activités professionnelles.

Notre homme aime laisser sa marque d'une certaine façon et il le fait tantôt en commettant lui-même des réalisations, tantôt en encourageant les autres. Comme en faisant appel à Karl Dufour, un artiste de Mont-Saint-Hilaire qui travaille l'inox, pour une sculpture taillée au laser destinée à orner la façade.

Pour la seconde fois, Martin voit là la fin d'un parcours et met sa maison en vente afin de passer à d'autres projets. Pourquoi ne pas se construire un petit pied-à-terre au Mexique afin de s'en servir comme base pour des voyages dans cette région?

Accrochée à la montagne, la terrasse a du... (Photo fournie par le propriétaire) - image 3.0

Agrandir

Accrochée à la montagne, la terrasse a du être sécurisée par des travaux titanesques au mur de soutènement. Au final, on obtient un coin de détente ensoleillé, convivial et baigné du bruissement de l'eau qui coule en circuit fermé grâce à une pompe.

Photo fournie par le propriétaire

La propriété en bref

  • Prix demandé: 1 090 000 $
  • Année de construction: 2008
  • Pièces: 13, dont 4 chambres à coucher et 2 salles de bains
  • Inclusions: Tringles à rideaux et rideaux. Tous les luminaires. Tous les électroménagers de la cuisine ainsi que la laveuse et la sécheuse. Aquarium d'eau salée avec équipement de filtration. Système d'alarme. Projecteur cinéma maison et câblage pour la chaîne haute fidélité. Téléviseur du salon et chaîne haute fidélité.
  • Évaluation municipale: 773 400 $
  • Impôt foncier: 6005 $
  • Taxe scolaire: 1448 $
  • Courtière: Stéphanie Courtois, McGill Immobilier, 514 265-7833

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer