L'Île-des-Soeurs: toujours dans l'île, plus près de l'eau

Une devanture de maison qui prend des allures... (PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE)

Agrandir

Une devanture de maison qui prend des allures de terrasse: ici, on est loin de la rue, par ailleurs peu fréquentée, car on se trouve tout au bout de l'île. On y accède surtout via le garage souterrain. Au loin, on aperçoit le pont Champlain.

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Île-des-Soeurs a connu un essor immobilier considérable ces dernières années. Au point que l'espace est venu presque à manquer. On a donc décidé de développer le secteur Pointe-Nord, jusque-là resté vierge. Bell y a installé son siège social, puis Proment a continué son ensemble résidentiel avec Évolo: deux tours, des condos et des maisons de ville.

Au niveau inférieur, une salle familiale équipée pour... (PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE) - image 1.0

Agrandir

Au niveau inférieur, une salle familiale équipée pour recevoir: télé, foyer, bar, cave à vin... Celle-ci est adossée à un escalier qui a causé des remous auprès des ouvriers de la construction: éclairage intégré à chaque marche, main courante recouverte de cuir...

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE

Au premier coup d'oeil, on remarque une décoration... (PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE) - image 1.1

Agrandir

Au premier coup d'oeil, on remarque une décoration élaborée; après la vente resteront les toiles électriques, la domotique cachée, le vestiaire adjacent à la pièce, les lustres, l'aspirateur central, la vue imprenable sur le fleuve...

PHOTO FOURNIE PAR ROYAL LEPAGE

Jean-Marc Gagné est un habitué de L'Île-des-Soeurs: il a possédé successivement plus d'une demi-douzaine de condos dans des immeubles construits par le promoteur immobilier Proment. Quand celui-ci a décidé de lancer son projet Évolo, il a envoyé un courriel à ses clients pour qu'ils se mettent sur une liste afin d'être tenus au courant des développements. Mais l'attente a été longue et a découragé certains acheteurs potentiels. Au moment du lancement officiel, Jean-Marc est dans le carré d'as. En jeu: une petite poignée de maisons de ville donnant directement sur le fleuve. Il remporte la mise après un tirage et obtient le premier choix: ce sera l'unité de coin, bref, l'emplacement le plus convoité pour ceux qui veulent vivre au ras du sol et non dans une tour.

Pointe-Nord est un quartier écologique certifié LEED-ND (normes pour l'aménagement des quartiers). Il respecte les principes de développement durable: toits verts, fenestration abondante, récupération d'eau de pluie et choix précis concernant la végétation.

Curieusement, l'unité a besoin de modifications avant même d'être complétée. Jean-Marc est un perfectionniste et s'adjoint les services d'une designer pour changer certains éléments. Sa cuisine standard sera remplacée par une copie conforme d'une cuisine des condos Les Résidences Ritz-Carlton de la rue Sherbrooke; normal, car il a embauché Patty Xenos, qui y a travaillé. Elle s'occupera aussi de faire les salles de bains de même que l'escalier qui n'étaient pas prévus aux plans originaux offerts par Proment. Autre changement: le mur vitré de la salle à manger est un ajout: le promoteur n'avait pas jugé bon de créer là une percée visuelle qui donne à voir le pont Champlain! Des extras qui coûtent cher, très cher, et qui ne se reflètent pas dans le prix de vente, car Jean-Marc sait bien qu'on ne paiera pas les 900 000 $ investis pour se porter acquéreur de cette maison de ville de 3600 pi2 sur trois niveaux, même avec trois terrasses et trois espaces de stationnement en garage, le tout à sept minutes du centre-ville.

Jean-Marc habite sa maison depuis peu avec sa conjointe Nathalie Nicole Boutin et leur petite fille de 5 ans. Ils aiment recevoir amis et parenté: ils ont donc installé une cuisine en conséquence, sans oublier le cellier et le bar. Il faut dire que Jean-Marc est un homme de famille: il est le douzième d'un clan de 14 enfants. Il y a 154 personnes qu'il pourrait recevoir! Il songe à déménager « dans une maison moins moderne, moins sophistiquée [la domotique est très élaborée ici], avec plus d'espace, où je serais seul », sous-entendu: sans voisin immédiat. Mais avec une piscine, car il se garde en forme au gym et à la piscine de la tour Évolo, à laquelle il a accès et où il profite de certains services.

L'attente pour acheter ce condo a été longue, les travaux se sont étalés sur trois années, y compris l'aménagement des pièces par la designer Cathy Brisset. Jean-Marc n'a plus envie de se lancer dans pareille aventure de nouveau. Son côté famille reprend le dessus, semble-t-il. Pour l'avenir, il démontre plus d'intérêt pour les gens que pour la brique et le mortier. Il se plaît néanmoins où il habite et il est disposé à attendre. D'autant qu'il ne sait pas encore où il ira s'installer: Outremont? Saint-Lambert? Peu importe, pourvu qu'il voie ceux qu'il aime...

La propriété en bref

> Prix demandé: 1 958 000 $

> Année de construction: 2012

> Pièces: 7, dont 2 chambres, 3 salles de bains et une salle d'eau

> Comprend: électroménagers, y compris plaque au gaz, laveuse et sécheuse, rideaux, toiles motorisées, lustres, cave à vin, aspirateur central, domotique

> Évaluation municipale: non disponible

> Impôt foncier: non disponible

> Taxe scolaire: non disponible

> Charges annuelles de copropriété: 11 976 $

> Courtière: Louise Mongeon, Royal LePage Altitude, 514 769-9799

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer