Mont-Royal: lifting extrême

  • Installée dans une rue tranquille, la maison a subi une légère cure de rajeunissement à l'extérieur. Les changements les plus spectaculaires sont à l'intérieur. (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Installée dans une rue tranquille, la maison a subi une légère cure de rajeunissement à l'extérieur. Les changements les plus spectaculaires sont à l'intérieur.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

  • 1 / 5
  • Le « split-level » bâti en 1961 était typique de son époque: quatre demi-niveaux, quatre chambres à l'étage, une grande cuisine avec dînette, la salle à manger ouverte sur le salon, une salle familiale et un sous-sol « fini ». (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Le « split-level » bâti en 1961 était typique de son époque: quatre demi-niveaux, quatre chambres à l'étage, une grande cuisine avec dînette, la salle à manger ouverte sur le salon, une salle familiale et un sous-sol « fini ».

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

  • 2 / 5
  • Des murs ont été ouverts pour permettre un enchaînement entre les pièces. (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Des murs ont été ouverts pour permettre un enchaînement entre les pièces.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

  • 3 / 5
  • Les proprios ont complètement refait la pièce, devenue le repaire des enfants. (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Les proprios ont complètement refait la pièce, devenue le repaire des enfants.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

  • 4 / 5
  • Les murs de la salle de bains à l'étage sont vert pomme éclatant. (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

    Plein écran

    Les murs de la salle de bains à l'étage sont vert pomme éclatant.

    PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faut un brin de créativité pour réimaginer une maison de A à Z. Et d'audace. Ce dont ne manque pas le couple Mangione-Gazaille. « On savait qu'on voulait tout changer immédiatement après avoir acheté la maison en 2009 », se souvient Alfie Mangione, propriétaire de la maison à paliers multiples de Mont-Royal. Le quarantenaire et sa femme, Jade Gazaille, 29 ans, ont passé un mois à repenser la maison de la rue tranquille de Mont-Royal.

Le « split-level » bâti en 1961 était typique de son époque: quatre demi-niveaux, quatre chambres à l'étage, une grande cuisine avec dînette, la salle à manger ouverte sur le salon, une salle familiale et un sous-sol « fini ». Bref, un squelette parfait pour les besoins de la famille grandissante.

« Quand on a acheté, on avait un enfant et demi. » Depuis, le demi est devenu entier et deux autres poupons sont venus s'ajouter.

Travaux majeurs

Avec l'aide du designer Jean-Guy Chabauty, de l'Atelier Moderno, ils ont réimaginé la maison. Puis, ils ont entrepris des rénovations qui ont duré six mois. Tout a été refait: la plomberie, l'électricité, les murs... Coût: 350 000 $. « On a gardé la vocation des lieux, mais on a ouvert des murs pour permettre un enchaînement entre les pièces. On a déplacé les escaliers menant vers les chambres et la salle familiale pour optimiser l'espace. On a modifié les ouvertures et inclus des éléments architecturaux qui se répètent d'une pièce à l'autre. »

Le vestibule s'est retrouvé agrandi en surface, et l'ouverture est maintenant carrée. « En entrant, on voit d'abord le carré de l'ouverture du vestibule, puis celui de la cuisine et, au fond, celui de la fenêtre donnant sur le jardin. Tout s'ensuit », note M. Mangione.

Résultat: les pièces qui étaient séparées les unes des autres ont maintenant des liens. À défaut d'un loft, on a ici des pièces communes qui ont des airs de famille tout en ayant leur personnalité propre.

La cuisine

Le couple travaille dans la restauration - lui, dans un resto branché de la rue Wellington, elle, à la cabane à sucre d'un certain chef connu. La cuisine a donc été au coeur des discussions avec Moderno.

De chaque côté du long îlot multifonctionnel, qui se termine par un espace pour grignoter ou faire ses devoirs, se trouvent les éléments de rangement, la plaque chauffante et l'énorme frigo. Les appareils sont dignes des grandes cuisines.

Le plan de travail en quartz permet de tout garder bien propre en un tournemain. Et pour surveiller la famille? Un immense passe-plat s'ouvre sur la salle à manger.

On ne peut rester insensible aux couleurs vives de la maison. Le plafond de la cuisine est d'un violet intense, les murs du vestibule, bleu sarcelle. Les murs de la salle de bains à l'étage sont vert pomme éclatant. Partout, des éléments décoratifs complètent l'arc-en-ciel. C'est charmant, joyeux, et ça marche!

La famille quitte sa maison réimaginée pour une autre à construire, plus grande, où chaque enfant aura sa propre chambre.

La propriété en bref

> Prix demandé: 1 399 000 $

> Année de construction: 1961

> Pièces: 10 pièces, dont 4 chambres, 2 salles de bains, 1 salle d'eau, 2 foyers, piscine creusée en béton

> Superficie utile: 2880 pi2

> Superficie du terrain: 6700  pi2

> Coût d'énergie: 4638 $

> Évaluation municipale: 943 000 $

> Impôt foncier: 6700 $

> Taxes scolaires: 1500 $

Courtiers: Jacqueline Wallet et Pascal Atlan-Wallet, Groupe Sutton-Immobilia, 514 803-0025

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer