Saint-Lambert: une vraie maison familiale

  • La maison, située à quelques minutes à peine du centre-ville montréalais, comprend un second niveau à l'arrière. Sa configuration est restée la même 55 ans après sa construction, mais les fenêtres neuves et les portes d'entrée en verre, avec des motifs sobres, lui confèrent un cachet plus contemporain. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Plein écran

    La maison, située à quelques minutes à peine du centre-ville montréalais, comprend un second niveau à l'arrière. Sa configuration est restée la même 55 ans après sa construction, mais les fenêtres neuves et les portes d'entrée en verre, avec des motifs sobres, lui confèrent un cachet plus contemporain.

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

  • 1 / 5
  • La salle à manger est éclairée par la porte-fenêtre qui donne sur la cour, qui ne comprend ni piscine ni jardin, un choix délibéré. Un autre accès de même type est visible au fond, à droite; en face, le bureau où est installé l'ordinateur utilisé par les enfants. Au sol, une céramique avec des insertions d'alu. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Plein écran

    La salle à manger est éclairée par la porte-fenêtre qui donne sur la cour, qui ne comprend ni piscine ni jardin, un choix délibéré. Un autre accès de même type est visible au fond, à droite; en face, le bureau où est installé l'ordinateur utilisé par les enfants. Au sol, une céramique avec des insertions d'alu.

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

  • 2 / 5
  • Changements mineurs dans ce salon datant de 1959: le parquet en chêne a été conservé et teint, les piliers sont restés tels quels et ont été recouverts de gypse, des ouvertures dans le mur au-dessus ont été colmatées et remplacées par de l'éclairage. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Plein écran

    Changements mineurs dans ce salon datant de 1959: le parquet en chêne a été conservé et teint, les piliers sont restés tels quels et ont été recouverts de gypse, des ouvertures dans le mur au-dessus ont été colmatées et remplacées par de l'éclairage.

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

  • 3 / 5
  • La cuisine est équipée de très nombreuses armoires en bois et d'un îlot de 16 pieds de long. La fenêtre, toute en largeur, est insérée dans un mur couvert de pâte de verre rouge, la couleur d'accent de la maison, par ailleurs très sobrement décorée par la propriétaire avec l'aide d'une copine designer, Françoise Blanchard. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Plein écran

    La cuisine est équipée de très nombreuses armoires en bois et d'un îlot de 16 pieds de long. La fenêtre, toute en largeur, est insérée dans un mur couvert de pâte de verre rouge, la couleur d'accent de la maison, par ailleurs très sobrement décorée par la propriétaire avec l'aide d'une copine designer, Françoise Blanchard.

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

  • 4 / 5
  • La chambre à coucher des parents est assez spacieuse pour accueillir un lit très grand format. Le parquet d'origine a pu être gardé; une teinture brun foncé lui a suffi, et le mur au-dessus du lit s'est ajusté en conséquence. Des rideaux très opaques font nuit noire quand il le faut. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Plein écran

    La chambre à coucher des parents est assez spacieuse pour accueillir un lit très grand format. Le parquet d'origine a pu être gardé; une teinture brun foncé lui a suffi, et le mur au-dessus du lit s'est ajusté en conséquence. Des rideaux très opaques font nuit noire quand il le faut.

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

  • 5 / 5
Pierre Deschênesd
La Presse

Éric Laflamme était en Europe pour le travail avec sa conjointe Estelle Arel quand sont nés Anne-Sophie (en Belgique) et Grégory (en France). De retour au pays après 15 ans, ils décident de s'établir sur la Rive-Sud de Montréal, qu'aucun des deux ne connaît - il est natif du Lac-Saint-Jean, alors qu'elle est originaire de Richmond, dans les Cantons-de-l'Est. Ils cherchent un endroit en banlieue pour élever les enfants.

En 2002, ils atterrissent à Saint-Lambert, dans un secteur où l'on peut aller à l'école à pied, du primaire au secondaire. Ils habitent une maison à demi-niveaux luxueuse, mais qu'Estelle n'aime pas vraiment. Elle obtient carte blanche de son mari pour trouver mieux. Elle a tout son temps, car elle a choisi d'être mère au foyer, exclusivement. Elle veut voir grandir ses enfants, les accompagner, vivre avec eux.

Estelle visite une cinquantaine de maisons à Boucherville, à Saint-Bruno et à Saint-Lambert, puis tombe sur une propriété à vendre à une rue de chez elle. Depuis deux ans, une succession tente de s'en débarrasser; on laisse en l'état cette construction de 1959 avec ses murs orange, ses électros verts, ses meubles d'époque et même des restes dans le frigo!

«Je savais que j'allais l'acheter après avoir fait trois pas dans la maison», affirme Estelle. Elle en voyait déjà le potentiel. Les enfants, eux, sont en pleurs: ils trouvent ça laid et ne souhaitent pas déménager là. Pendant près de quatre mois, maman se mettra à l'ouvrage pour tout reconstruire, avec l'aide d'un ami. «On a tout arraché, le carrelage, le papier peint, les sanitaires.»

La maison avait été construite par un architecte-entrepreneur, et certains éléments avant-gardistes ont été conservés: le mur en brique avec son foyer au centre du salon, des niches illuminées dans l'escalier.

Estelle a voulu en faire une résidence vraiment familiale, où les enfants ne sont pas parqués au sous-sol ou toujours confinés dans leur chambre. Elle voulait des pièces à vivre ouvertes où l'on peut se voir, se parler, échanger. Le petit séjour attenant à la cuisine, qui comprend aussi un bureau, est très populaire. Grégory y joue de la guitare électrique et accueille ses amis, qui viennent manger le midi entre deux classes. Et maman est aux oiseaux.

Le concept est un franc succès: les enfants ne pensent plus à cette affreuse résidence qu'ils avaient vue avant son lifting.

Le temps a filé. Anne-Sophie a maintenant 21 ans et s'apprête à quitter le toit familial. Grégory, à 18 ans, basculera bientôt lui aussi dans la vie adulte. Le fidèle Médoc, golden retriever de 10 ans, a rendu l'âme. Et Éric aimerait bien se rapprocher de son entreprise, à Saint-Eustache, car la route est longue. Le couple a donc décidé de louer un condo en plein centre-ville, dans le secteur du Centre Bell.

De toute façon, ils ont une maison dans une terre d'une centaine d'acres à Lac-Brome, avec étang et forêt - de quoi se reposer de la nouvelle vie qui les attend en ville.

LA PROPRIÉTÉ EN BREF

>Prix demandé: 1 149 000$

>Année de construction: 1959

>Pièces: une douzaine, dont 4 chambres, 2 salles de bains et une salle d'eau + garage

>Comprend: électroménagers, système d'alarme, aspirateur central, ouvre-porte de garage

>Évaluation municipale: 552 100$

>Impôt foncier: 6015$

>Taxe scolaire: 1095$

Courtières: Zoë Vennes (514 718-8004) et Anne Marineau (514 231-8698), Sotheby's International Realty Québec.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer
  • Saint-Lambert: une vraie maison familiale
    La maison, située à quelques minutes à peine du centre-ville montréalais, comprend un second niveau à l'arrière. Sa configuration est restée la même 55 ans après sa construction, mais les fenêtres neuves et les portes d'entrée en verre, avec des motifs sobres, lui confèrent un cachet plus contemporain. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

    La maison, située à quelques minutes à peine du centre-ville montréalais, comprend un second niveau à l'arrière. Sa configuration est restée la même 55 ans après sa construction, mais les fenêtres neuves et les portes d'entrée en verre, avec des motifs sobres, lui confèrent un cachet plus contemporain.

  • Saint-Lambert: une vraie maison familiale
    La salle à manger est éclairée par la porte-fenêtre qui donne sur la cour, qui ne comprend ni piscine ni jardin, un choix délibéré. Un autre accès de même type est visible au fond, à droite; en face, le bureau où est installé l'ordinateur utilisé par les enfants. Au sol, une céramique avec des insertions d'alu. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

    La salle à manger est éclairée par la porte-fenêtre qui donne sur la cour, qui ne comprend ni piscine ni jardin, un choix délibéré. Un autre accès de même type est visible au fond, à droite; en face, le bureau où est installé l'ordinateur utilisé par les enfants. Au sol, une céramique avec des insertions d'alu.

  • Saint-Lambert: une vraie maison familiale
    Changements mineurs dans ce salon datant de 1959: le parquet en chêne a été conservé et teint, les piliers sont restés tels quels et ont été recouverts de gypse, des ouvertures dans le mur au-dessus ont été colmatées et remplacées par de l'éclairage. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

    Changements mineurs dans ce salon datant de 1959: le parquet en chêne a été conservé et teint, les piliers sont restés tels quels et ont été recouverts de gypse, des ouvertures dans le mur au-dessus ont été colmatées et remplacées par de l'éclairage.

  • Saint-Lambert: une vraie maison familiale
    La cuisine est équipée de très nombreuses armoires en bois et d'un îlot de 16 pieds de long. La fenêtre, toute en largeur, est insérée dans un mur couvert de pâte de verre rouge, la couleur d'accent de la maison, par ailleurs très sobrement décorée par la propriétaire avec l'aide d'une copine designer, Françoise Blanchard. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

    La cuisine est équipée de très nombreuses armoires en bois et d'un îlot de 16 pieds de long. La fenêtre, toute en largeur, est insérée dans un mur couvert de pâte de verre rouge, la couleur d'accent de la maison, par ailleurs très sobrement décorée par la propriétaire avec l'aide d'une copine designer, Françoise Blanchard.

  • Saint-Lambert: une vraie maison familiale
    La chambre à coucher des parents est assez spacieuse pour accueillir un lit très grand format. Le parquet d'origine a pu être gardé; une teinture brun foncé lui a suffi, et le mur au-dessus du lit s'est ajusté en conséquence. Des rideaux très opaques font nuit noire quand il le faut. (Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec)

    Photo fournie par Sotheby's Realty International Québec

    La chambre à coucher des parents est assez spacieuse pour accueillir un lit très grand format. Le parquet d'origine a pu être gardé; une teinture brun foncé lui a suffi, et le mur au-dessus du lit s'est ajusté en conséquence. Des rideaux très opaques font nuit noire quand il le faut.