Ville-Marie: un coin de charme, un emplacement de choix

  • Qui croira que cet ensemble de copropriétés est située sur le très passant chemin de la Côte-des-Neiges? Il offre un heureux compromis entre la proximité du centre-ville et celle de la montagne. (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

    Plein écran

    Qui croira que cet ensemble de copropriétés est située sur le très passant chemin de la Côte-des-Neiges? Il offre un heureux compromis entre la proximité du centre-ville et celle de la montagne.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

  • 1 / 5
  • La propriété, qui compte 1680 pi2 répartis sur deux étages, à partir de l'entrée: des volumes étroits et tout en longueur, typiques des constructions du début du siècle dernier. (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

    Plein écran

    La propriété, qui compte 1680 pi2 répartis sur deux étages, à partir de l'entrée: des volumes étroits et tout en longueur, typiques des constructions du début du siècle dernier.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

  • 2 / 5
  • Entièrement rénovée avant d’en prendre possession, la cuisine dispose d’armoires de style shaker, d’un dosseret et d’un sol en céramique, ainsi que d’un plan de travail en granit. (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

    Plein écran

    Entièrement rénovée avant d’en prendre possession, la cuisine dispose d’armoires de style shaker, d’un dosseret et d’un sol en céramique, ainsi que d’un plan de travail en granit.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

  • 3 / 5
  • Encore de passage à la maison occasionnellement, le fils dispose d’une chambre où le parquet d’origine arbore une belle teinte rougeâtre. Devant la fenêtre l’un des radiateurs en fonte que la propriétaire adore. (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

    Plein écran

    Encore de passage à la maison occasionnellement, le fils dispose d’une chambre où le parquet d’origine arbore une belle teinte rougeâtre. Devant la fenêtre l’un des radiateurs en fonte que la propriétaire adore.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

  • 4 / 5
  • Fenêtres à croisillons à la française, parquet à lames très étroites comme à l’époque, les éléments architecturaux présentent beaucoup de cachet. L’une des quatre chambres a été transformée en bureau. (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

    Plein écran

    Fenêtres à croisillons à la française, parquet à lames très étroites comme à l’époque, les éléments architecturaux présentent beaucoup de cachet. L’une des quatre chambres a été transformée en bureau.

    PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Dans le domaine de l'immobilier, les anglophones expriment le grand principe de l'emplacement par une expression: location, location, location. Montréal nous réserve parfois de ces surprises: des lieux qui, malgré les apparences, ont beaucoup à offrir. Comme ce secteur dans l'ouest de l'arrondissement Ville-Marie jouxtant Westmount et aux portes du quartier Côte-des-Neiges.

Sur le chemin du même nom, on trouve des unités d'habitation qui ont attiré l'attention d'Hélène en 2009. Une fois ses enfants devenus adultes, elle quitte Mont-Royal et se rapproche du centre-ville où elle travaille. Elle emménage dans un condo de 1680 pi2 sur deux étages, avec garage, mais sans sous-sol. Belle occasion de faire du ménage et de se débarrasser de vieilleries. Même la voiture y passe!

Car Hélène se convertit aux joies de la ville avec ses transports en commun et des déplacements faits à pied et en vélo. L'immeuble date de 1922 et lui plaît, car il s'agit d'une copropriété indivise. Ça tombe bien, elle adore la vie communautaire. Elle connaît les 15 copropriétaires puisqu'ils se réunissent plusieurs fois par année pour s'occuper de l'intendance.

La deuxième raison qui lui fait aimer l'endroit, c'est le cachet de l'ensemble: deux rangées de maisonnettes collées qui se font face, séparées d'un terre-plein gazonné, le tout placé en retrait et perpendiculaire à la rue; typiquement de style anglais, ces mews.

Le troisième élément qui a poussé la propriétaire à s'installer ici: la montagne. Le mont Royal, avec son lac aux Castors, se trouve à six minutes de marche. Moins de 120 secondes après avoir quitté le chemin de la Côte-des-Neiges, on ne voit plus personne, on n'entend plus rien, que les oiseaux. «En 25 minutes à pied, on est à l'intersection Peel et Sherbrooke; en 40, dans un café de la rue Laurier.»

Pour les trajets plus longs, le bus ou la carte Opus.

Revenons à la maison avec ses quelques parquets d'origine et d'autres plus récents, mais dans le même esprit. Moulures ou poignées de porte d'époque, divisions à l'ancienne (salon avec arche donnant sur la salle à manger), calorifères à l'eau chaude en fonte, foyer en brique fonctionnant au bois: le charme opère encore et ravit l'occupante.

Comme il se doit cependant, la cuisine et la salle de bains ont subi des rénovations. Hélène apprécie qu'elle n'ait pas eu à faire de travaux depuis son arrivée et elle trouve avantageux le rapport qualité/prix de son condo car tout à côté, c'est hors de prix. Même si elle partage un petit jardin, elle n'en subit pas l'entretien. Un concierge s'en occupe; il voit aussi au balayage, au recyclage et aux ordures. Ce service est inclus dans les charges mensuelles, de même que le chauffage, l'eau chaude et les taxes. Hélène goûte la paix de l'esprit qu'amène son nouveau mode de vie. Elle peut plus facilement quitter la maison en toute tranquillité pour faire des voyages.

Mais la vie nous réserve des surprises et nous force à réagir devant des situations inédites. Aujourd'hui retraitée, elle se pose des questions. Maintenant grand-mère, elle s'en pose d'autres. Au point qu'elle ne sait plus si la prochaine adresse sera en ville ou à la campagne. Peu importe, elle a encore son permis de conduire et ses deux jambes, prête pour de nouvelles aventures.

La propriétéen bref

Prix demandé: 599 000$

Année de construction: 1922

Nombre de pièces: 7, dont 4 chambres, une salle de bains et une salle d'eau

Comprend: cuisinière, four à micro-ondes et lave-vaisselle

Évaluation municipale: 5 420 000$ (comprend l'ensemble des 16 copropriétés)

Charges mensuelles: 850$ (incluant taxes municipales et scolaires, chauffage, eau chaude, assurances et concierge)

À quelques minutes du mont Royal

Courtier: Christina Miller, Profusion Immobilier, 514 934-2480

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer