Un produit de luxe à Saint-Jérôme

  • Cette maison de Saint-Jérôme borde un secteur du parc régional de la Rivière-du-Nord. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    Cette maison de Saint-Jérôme borde un secteur du parc régional de la Rivière-du-Nord.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 1 / 9
  • Le hall d’entrée de la résidence est chic et spacieux. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    Le hall d’entrée de la résidence est chic et spacieux.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 2 / 9
  • Le salon est bien éclairé. Au fond à droite : l’entrée de la chambre principale. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    Le salon est bien éclairé. Au fond à droite : l’entrée de la chambre principale.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 3 / 9
  • La salle à manger constitue le coeur de la maison décorée de boiseries. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    La salle à manger constitue le coeur de la maison décorée de boiseries.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 4 / 9
  • La cuisine, dotée d’armoires en bois et d’un éclairage abondant, constitue l’un des points forts de l’habitation. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    La cuisine, dotée d’armoires en bois et d’un éclairage abondant, constitue l’un des points forts de l’habitation.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 5 / 9
  • La salle de bains principale offre beaucoup d’espace et de luminosité. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    La salle de bains principale offre beaucoup d’espace et de luminosité.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 6 / 9
  • La chambre principale et la salle de bains contiguë sont de bonnes dimensions. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    La chambre principale et la salle de bains contiguë sont de bonnes dimensions.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 7 / 9
  • Sous le perron, cette cave a été aménagée par le premier propriétaire de la maison. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    Sous le perron, cette cave a été aménagée par le premier propriétaire de la maison.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 8 / 9
  • Il y a deux chambres au sous-sol. (Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse)

    Plein écran

    Il y a deux chambres au sous-sol.

    Photo : Valérie Vézina, collaboration spéciale La Presse

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rien n'annonce cet intérieur étonnant. Les portes du garage s'imposent en façade. Il faut monter quelques marches pour atteindre le perron, en retrait, et la sonnette.

«Je ne voulais même pas rentrer!», se souvient Réal Bourgouin à propos de ce jour de 2009 où sa femme l'avait traîné pour visiter cette maison des Basses-Laurentides...

Le couple habitait alors une maison de campagne à Saint-Hyppolite et recherchait un plain-pied avec deux garages et des planchers de bois, un incontournable pour Mme Bourgoin qui a horreur des tapis. En compagnie d'une agente en immobilier, elle avait visité cette maison sans prétention et l'ensemble lui avait plu. Son mari était entré à reculons, mais une fois passé le seuil, la vue avait fini par le séduire: un vaste espace décloisonné, chaleureux et haut de plafond.  Et surtout les fenêtres donnant sur la cour arrière.

«On a l'impression de faire partie de la nature », indique Carmen Dion, courtière, qui avait vendu cette maison aux Bourgoin en 2009.

Adossée à un bois

«Il n'y a pas beaucoup d'endroits à Saint-Jérôme qui sont adossés à un bois et à un sentier», poursuit Mme Dion, «sauf au Domaine de l'eau-vive [un autre lotissement de Saint-Jérôme].»

Le territoire de cette municipalité comptait plusieurs milliers de logements en septembre 2010 (32 005 pour être précis), mais bien peu sans voisin à l'arrière, comme c'était le cas pour la maison des Bourgoin. Bref, le couple avait retrouvé une certaine tranquillité et l'atmosphère de la campagne qu'il avait connue auparavant.

Le terrain de la propriété couvre 11 743 pieds carrés et une piscine creusée y a est aménagée. Lors de l'achat, «le sous-sol fini, parfait pour les petits-enfants», avait comblé la liste de leurs attentes.

Il y a un spa sur la terrasse à deux niveaux. Une sortie dans la salle à manger mène à ce large balcon, fleuri en saison. Le couple a d'ailleurs remporté un prix au concours annuel Saint-Jérôme en fleurs en 2011 pour son «aménagement paysager hors du commun». «On a un jardinier, quelqu'un qui s'occupe de l'irrigation, quelqu'un qui vient enlever la neige», énumère Mme Bourgouin, âgée de 59 ans.

Bois et cuisine bien équipée

Le propriétaire précédent, un bricoleur, a laissé sa trace. On le voit par la présence de moulures autour des fenêtres et de doucines (ogee) en chêne. Les portes sont en chêne massif également. «Il appréciait les qualités du bois», constate M. Bourgoin, 66 ans.

Une essence de bois exotique couvre le plancher du rez-de-chaussée.

M. Bourgoin était bien content de retrouver un atelier au sous-sol. Son épouse s'y rend parfois pour tailler des pièces de bois sur lesquelles elle peint des paysages dans une autre pièce du sous-sol consacrée à son hobby.

Les pièces communes

La salle à manger occupe le coeur de cette maison.

Deux suspensions éclairent une grande table. Les 10 membres des trois générations de cette famille peuvent réveillonner sans jouer du coude. Au fond de la pièce, un foyer au gaz réchauffe l'atmosphère tandis que la cuisine se trouve à l'autre extrémité de cet espace ouvert.

La cuisine abrite plusieurs rangements de différentes profondeurs et jouit d'une agréable luminosité malgré la teinte foncée des armoires en bois. Trois ouvertures au-dessus de l'évier donnent sur la cour arrière. Un dosseret carrelé de céramique enjolive la cuisinière au gaz.

Les propriétaires actuels ont conservé les comptoirs en céramique, sauf sur l'îlot, qu'ils ont fait recouvrir de granit et agrandi pour y aménager un coin déjeuner.

La moitié des chambres sont au rez-de-chaussée et la salle de lessive a été rénovée ces dernières années. Celle-ci abrite un coin couture et un deuxième réfrigérateur.

La propriété est offerte depuis le mois de mai à 649 000 $. C'est un prix élevé pour le marché de Saint-Jérôme. «Il y a beaucoup de maisons sur le marché. Les acheteurs ont le choix», commente Mme Dion.

«On a 62 lacs répertoriés à Saint-Hyppolite», glisse-t-elle. Avis à ceux qui ont résolu de se rapprocher de la nature en 2013.

Quant aux Bourgoin, l'année qui se termine aura été marquante: ils ont acheté un condo en Floride et ils convoitent dorénavant plutôt un «pied-à-terre» au Québec.

***

La propriété en bref

Prix demandé: 649 000 $

Année de construction: 2004

Nombre de pièces: 10 dont 2+2 chambres + 3 salles de bains

Comprend habillage des fenêtres, four encastré, plaque de cuisson Gaggenau, lave-vaisselle, broyeur à déchets, micro-ondes, trois tabourets, laveuse, sécheuse, supports dans la cave à vin, accessoires de la piscine, spa, deux pergolas

Évaluation municipale (2012): 513 100 $

Impôt foncier (2012): 5843 $

Taxe scolaire (2012): 1155 $

À proximité du parc régional de la Rivière-du-Nord, des chutes Wilson et de l'autoroute 15

Courtier immobilier agréé: Carmen Dion, Immeubles des hauteurs, 450 563-5559

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer