«Comme la suite royale d'un hôtel»

  • La silhouette de l'oratoire Saint-Joseph fait partie du décor de cette résidence surplombant Verdun. (Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale)

    Plein écran

    La silhouette de l'oratoire Saint-Joseph fait partie du décor de cette résidence surplombant Verdun.

    Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale

  • 1 / 7
  • La cuisine est signée Portes et fenêtres Verdun. (Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale)

    Plein écran

    La cuisine est signée Portes et fenêtres Verdun.

    Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale

  • 2 / 7
  •  (Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale

  • 3 / 7
  •  (Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale

  • 4 / 7
  • La terrasse et son spa. (Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale)

    Plein écran

    La terrasse et son spa.

    Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale

  • 5 / 7
  •  (Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale

  • 6 / 7
  • La chambre principale est à l'image de l’appartement: spacieuse et illuminée. (Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale)

    Plein écran

    La chambre principale est à l'image de l’appartement: spacieuse et illuminée.

    Photo: Valérie Vézina, collaboration spéciale

  • 7 / 7

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Un manoir à la française en plein ciel, au dernier étage d'une tour de copropriétés. Pourtant, nous ne sommes pas à l'Île-des-Soeurs, mais au coeur de Verdun, près de la rue Wellington. Tout à côté, deux parcs municipaux bordent l'eau du fleuve. On peut rejoindre les rues Atwater et Saint-Jacques sans s'infliger des voies rapides pas toujours rapides. À proximité, une vie de quartier, sans pont à franchir...

«C'est comme la suite royale d'un hôtel», décrit Vladimir Kapnik, le courtier à qui les propriétaires ont confié la tâche de vendre cet appartement-terrasse construit au huitième étage d'un immeuble de la rue Rhéaume.

4800 pieds carrés

Bienvenue dans les hautes sphères de la vie en copropriété. Ici, au trio garage-ascenseur-sentiment de sécurité, s'ajoutent un bureau ultrachic, un cellier pour 600 bouteilles et de l'espace, beaucoup d'espace.

Comme une immense maison, l'appartement couvre une surface de 4800 pieds carrés.

Et encore, cette superficie exclut la terrasse aérienne et privée de 2000 pieds carrés, qui ceinture les trois pans de ce plan unique. Entourés d'une balustrade vitrée, ces perchoirs sont décorés de galets et munis d'un spa et de tapis gazon.

La vue s'étale sur 270 degrés. Aucune tour à proximité pour cacher la vue, qui dévoile un horizon urbain d'un côté et un décor presque villageois de l'autre, avec les clochers d'église de Verdun se détachant du paysage.

La porte - d'ascenseur! - de ce palace s'ouvre sur un grand hall. Un large couloir au plancher miroitant (en céramique avec insertions de marbre) mène au salon, dont le foyer avec manteau traditionnel apparaît en fond de scène.

Un riche parquet en ipé couvre les planchers de cette pièce à aire ouverte que forment le séjour et les espaces attenants: salle à manger, salle de télé, billard, bureau. Et quel bureau! Des portes françaises isolent cette pièce aux murs et au plafond entièrement couverts de lambris.

Décoration traditionnelle

Un couple dans la quarantaine habite l'endroit à temps partiel. C'est l'épouse qui a conçu l'aménagement et la décoration de ce lieu unique. «Il a fallu une bonne année, indique-t-elle. L'immeuble s'appelle le Château du parc et j'ai respecté l'environnement «château». C'est ultratraditionnel.» En témoignent les moulures, les tentures, et l'allure patinée de l'armoire-pharmacie de bois hébergeant les lavabos de madame et de monsieur dans la salle de bains principale.

Un foyer dote le boudoir attenant - une autre pièce aux tons clairs.

Cette «suite royale» occupe tout un côté du penthouse - presque le tiers de l'espace habitable - avec la salle de lessive. De l'autre côté du couloir se trouvent une salle de cinéma maison avec moquette à motifs animaliers et deux chambres pour les fils du couple. Chacun dispose d'une salle de bains.

La salle d'eau paraît minuscule dans cette vastitude. En revanche, elle est haute de plafond comme les 19 autres pièces, soit 11,5 pieds en moyenne.

Et enfin, la cuisine! Il faut franchir le long couloir et tourner à gauche pour trouver cette pièce aménagée dans l'angle le plus ensoleillé. Portes et fenêtres Verdun a construit des rangements muraux pleine hauteur sur deux murs. L'îlot se prolonge en coin-repas très lumineux en après-midi.

Le bois foncé des armoires contraste avec les carreaux de céramique couleur crème qui tapissent, outre les plans de travail, tout le mur opposé à celui du frigo.

On y préparera des agapes dignes des grandes maisons françaises.

En bref

Prix demandé: 2 100 000$.

Année de construction: 2005.

Nombre de pièces: 16, dont 4 chambres, plus 3 salles de bains et 1 salle d'eau

Comprend réfrigérateur, cuisinière au gaz, cave à vin, lave-vaisselle, laveuse, sécheuse, système de cinéma maison, aspirateur et climatiseur centraux, spa, système d'alarme avec caméras de surveillance.

Évaluation municipale (2012): 1 191 200$.

Impôt foncier (2012): 11 112$.

Taxe scolaire (2012): 2408$.

À proximité de la rue Wellington, des tennis du parc Arthur-Therrien et de l'autoroute 15.

Courtier: Vladimir Kapnik, Re/Max Performance, 514-766-1002.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer