Tirer des leçons de Benny Farm

En 2006, les architectes de l'OEUF et l'ingénieur Martin Roy se sont illustrés... (Photo fournie par l'éditeur)

Agrandir

Photo fournie par l'éditeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page


En 2006, les architectes de l'OEUF et l'ingénieur Martin Roy se sont illustrés sur la scène internationale en remportant le troisième prix d'un prestigieux concours d'architecture organisé par la Fondation Holcim pour la construction durable, de Suisse. Ce prix de bronze couronnait 15 ans d'efforts pour réaménager Benny Farm, un quartier de Notre-Dame-de-Grâce créé en 1947 pour les anciens combattants.

L'équipe de l'OEUF (l'Office de l'éclectisme urbain et fonctionnel) s'est battue pour réaliser des logements sociaux de qualité, abordables et verts, qui répondent aux besoins de la communauté. En mettant l'accent sur la réutilisation de matériaux, la qualité de l'air, l'efficacité énergétique et la gestion efficace de l'eau, elle a directement coordonné la rénovation de deux bâtiments existants et la construction de deux nouveaux édifices. Trois d'entre eux ont été reliés par une infrastructure verte. Les architectes ont en effet tiré parti des subventions offertes par divers organismes pour innover, allant jusqu'à installer un système de géothermie, des panneaux solaires et des récupérateurs de chaleur de l'air et de l'eau.

Mais tout n'a pas été parfait. Certaines stratégies employées, complexes et ambitieuses, ont connu des ratés, relate Daniel Pearl, cofondateur de l'OEUF, dans le livre Community-inspired housing in Canada, lancé à la fin de janvier et publié (en anglais seulement) par la Fondation Holcim pour la construction durable.

En étant aussi avant-gardistes, il y avait un grand potentiel d'erreurs, reconnaît l'architecte. «Nous sommes allés de l'avant parce que nous avons besoin de faire des projets-pilotes et d'apprendre quelque chose, écrit-il. Et nous avons besoin d'amasser ces leçons et de les documenter.»

Illustrations et photos à l'appui, les autres architectes de l'agence racontent aussi leur expérience dans l'ouvrage, enrichissant l'exercice de réflexion. Ils expliquent comment ils ont appliqué les leçons durement apprises avec Benny Farm à leur projet d'envergure suivant, dans Rosemont, à côté de la station de métro du même nom.

Leur but était le même: montrer qu'il est possible de construire différemment et mieux des habitations à vocation communautaire. Ils ont toutefois opté pour une plus grande simplicité dans les diverses stratégies vertes employées. Ils ont aussi travaillé dès le départ avec les membres fondateurs des deux complexes d'habitation, Le Coteau vert et Un toit pour tous, qui partagent les mêmes préoccupations environnementales.

L'agence d'architecture expérimentale a bousculé les façons de faire à Montréal et a mis la barre très haut. Elle ne s'arrête pas là. Ses architectes font partie de l'équipe derrière un autre projet-pilote, la Coopérative de solidarité du Bois Ellen, qui est actuellement en construction à Laval et accueillera des familles et des personnes âgées. Recherchant une encore plus grande simplicité et un niveau minimal d'entretien, ils continuent d'innover sur les plans de l'enveloppe du bâtiment, de l'efficacité énergétique, du confort thermique et de la qualité de l'air intérieur.

Les pionniers ont raffiné leurs méthodes pour atteindre des objectifs encore fort ambitieux. En faisant part des défis qu'ils ont dû relever, ils espèrent que d'autres, partout dans le monde, profiteront de leur expérience et forceront à leur tour des changements dans la façon dont les communautés sont conçues et construites.

Community-inspired housing in Canada

Daniel Pearl et Daniel Wentz

Fondation Holcim pour la construction durable

128 pages

http://www.holcim.ca/fr.html

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer