Essentielles gouttières

Les gouttières sont essentielles à la prévention d'une... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Les gouttières sont essentielles à la prévention d'une foule de problèmes reliés à l'eau et l'humidité.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Les gouttières sont l'un des moyens les plus efficaces et les plus abordables d'éloigner l'eau de la maison. Encore faut-il qu'elles soient bien installées et bien entretenues...

L'eau des précipitations est l'ennemi numéro un de nos bâtiments résidentiels. Les gouttières sont très utiles pour éviter que celle qui tombe sur le toit ne provoque des problèmes.

Le Code de construction n'exige pas de gouttières. De nombreuses municipalités n'en font pas mention dans leur réglementation. Certains constructeurs ne se gênent pas pour vendre leurs maisons neuves sans gouttières, afin de réduire les coûts et d'augmenter les profits.

Les gouttières sont pourtant essentielles à la prévention d'une foule de problèmes reliés à l'eau et l'humidité.

L'absence de gouttières se remarque sans même lever les yeux vers le toit. Au sol tout autour de la maison se dessinent de longues lignes là où tombent les gouttes à répétition. Si ce n'était que de cette considération esthétique, il n'y aurait pas de quoi s'inquiéter.

Au Québec, les problèmes d'humidité dans les sous-sols sont fréquents. Ce n'est pas étonnant : nos maisons sont construites avec peu ou pas de barrière d'étanchéité apposée contre le béton des fondations. Selon Marco Lasalle, directeur du service technique à l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ), l'enduit bitumineux exigé par le Code de construction offre bien peu de protection.

À défaut d'éloigner l'eau avec des gouttières branchées sur des descentes d'eaux pluviales, qui sont elles-mêmes prolongées pour diriger l'eau à 1,5 m de la maison, le sol près des fondations devient rapidement gorgé d'eau. Le béton étant un matériau poreux, l'humidité peut se transmettre jusqu'à l'intérieur du sous-sol.

Dans certains cas, l'abondance d'eau près de la maison peut aller jusqu'à provoquer des dommages structurels à la maison, explique Marco Lasalle. C'est le phénomène de gel par adhérence. Avec les types de sols dits « gélifs », l'eau qui gèle dans le sol près d'un garage, par exemple, peut carrément le soulever de plusieurs millimètres et briser sa fondation!

Quand il n'y a pas de gouttières, l'eau qui tombe du toit peut créer de l'érosion dans les plates-bandes. Au fil des ans, elle peut aussi compacter le sol, créant ainsi une dépression qui retient de l'eau près des fondations.

Les gouttières mal installées ou détériorées peuvent provoquer ces mêmes problèmes. Les fuites concentrent l'eau en des endroits précis, ce qui accélère l'érosion du sol et l'accumulation d'eau près de la fondation.

Sous le poids des débris végétaux ou de... (Photo Thinkstock) - image 2.0

Agrandir

Sous le poids des débris végétaux ou de la glace, les gouttières peuvent se déformer.

Photo Thinkstock

Principaux problèmes de gouttières

Installation artisanale

Les installateurs professionnels proposent des gouttières en aluminium, sans joints. S'il y a des joints, ou qu'elles sont en plastique (PVC), attendez-vous à des fuites et des ruptures au cours des prochaines années.

Entretien déficient

À la fin de l'automne, il faut retirer les feuilles mortes qui obstruent les gouttières, dit Benjamin Hamar, directeur général chez Gouttières MRO. «S'il n'y a pas de feuillus autour de la maison et que la toiture est en bardeaux d'asphalte, tous les cinq ans, vous devez enlever les granules qui s'accumulent dans les gouttières.»

Mauvaises pentes

Sous le poids des débris végétaux ou de la glace, les gouttières peuvent se déformer. La pente qui doit diriger l'eau vers la descente pluviale peut s'inverser. Le poids de l'eau qui s'accumule dans la gouttière accentue sa déformation. Des réparations sont possibles, mais une installation neuve est préférable.

Usure du toit

Si la gouttière d'un toit en hauteur se déverse directement sur un toit plus bas, les bardeaux d'asphalte s'useront en quelques années seulement, prévient Marco Lasalle. Toute gouttière doit diriger son eau jusqu'au sol.

Descentes et prolongements déficients

De la glace peut avoir provoqué l'éclatement des descentes pluviales, ce qui donne lieu à des fuites. Les descentes doivent être branchées sur des prolongements en surface du sol, sinon, toute l'eau de pluie sera concentrée sur un coin de la fondation.

À la fin de l'automne, il faut retirer... (Photo Thinkstock) - image 3.0

Agrandir

À la fin de l'automne, il faut retirer les feuilles mortes qui obstruent les gouttières.

Photo Thinkstock

Descentes branchées sur le drain de fondation

Le prolongement des descentes peut se faire dans le sol, sur un lit de gravier recouvert de gazon. Par contre, lorsqu'on voit la descente s'insérer dans un drain de plastique d'un diamètre de quatre pouces, c'est souvent pour acheminer l'eau au drain de fondation, qui n'est pas conçu pour recevoir de grands volumes d'eau.

Devrait-il toujours y avoir des protège-gouttières, ces plaques d'aluminium perforé qu'on installe sur le dessus les gouttières pour prévenir l'accumulation de débris? «S'il y a beaucoup d'arbres feuillus au-dessus du toit, on les recommande au client, dit Benjamin Hamar. Sinon, on n'en parle même pas.»

L'installation de gouttières neuves sur une maison de plain-pied coûte 10 $ ou plus le pied linéaire. Les protège-gouttières coûtent de 3 à 4 $ le pied linéaire. Le remplacement des gouttières peut être une bonne occasion aussi de réparer ou changer les fascias, soffites et autres composantes des débords de toit.

Et les toits plats?

Les vieux duplex et la plupart des édifices multilogements ont un toit plat. Une légère pente dirige l'eau vers un drain au centre du toit. L'eau des précipitations descend dans une colonne de chute, puis est dirigée vers les égouts municipaux.

Ce drain doit être protégé d'une crépine (un grillage), qui empêche les débris végétaux d'y pénétrer. Vers la fin de l'automne, il est important de monter sur le toit pour dégager les feuilles mortes qui pourraient obstruer la crépine. Sinon, on se retrouve avec une mare sur le toit, ce qui augmente les risques d'infiltrations d'eau.

C'est souvent autour du drain que se produisent les premières infiltrations d'eau d'un toit plat. Si la jonction de la membrane avec le drain a été mal exécutée ou s'est détériorée, de l'eau se retrouvera dans le plafond à chaque pluie.

L'infiltration peut être plus subtile, à raison de quelques gouttes à la fois. Selon Jacques Perron, président de René Perron Couvreur, à la fonte des neiges, il peut se produire de la condensation sur le drain, à l'intérieur du comble. On peut y remédier en enrobant le drain de laine isolante. Sinon, il peut s'agir d'une fuite dans un coude du drain, à faire réparer par un plombier spécialisé.

Vous entendez l'eau couler quand il pleut? C'est ce qui se produit quand la vieille colonne de chute en fonte a été remplacée par un tuyau de plastique noir ABS. Il n'y a qu'une chose à faire: s'habituer à ce bruit!




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer