Kitec: la plomberie qui fait fuir des assureurs

Les pièces de plomberie Kitec ont été installées... (Photo André Dumont, collaboration spéciale)

Agrandir

Les pièces de plomberie Kitec ont été installées dans des milliers de maisons et condos neufs jusqu'en 2007.

Photo André Dumont, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Un tuyau orange pour l'eau chaude, un tuyau bleu pour l'eau froide. Ce type de plomberie, qui n'est plus vendu, ne provoque pratiquement jamais de dégâts d'eau. Les problèmes sont d'un tout autre ordre. Et pourraient vous causer bien des soucis avec les assurances...

Le système de plomberie Kitec est apparu sur le marché en 1995. L'installation de ces tuyaux flexibles était plus facile et plus rapide que celle des tuyaux de cuivre. Ils sont composés de deux épaisseurs de plastique séparées par une couche d'aluminium.

Le Kitec a été installé dans des milliers de maisons et condos neufs jusqu'en 2007. On le retrouve dans plusieurs édifices à condos de la grande région de Montréal. Des rues complètes de maisons dans le quartier Bois-Franc en sont équipées. Ces tuyaux orange et bleus peuvent aussi s'être retrouvés dans des projets de rénovation.

Aujourd'hui, le Kitec a été supplanté par le PEX, un produit du même fabricant, IPEX. Le PEX est moins cher, tout aussi flexible et facile à installer. Mais surtout, il ne fait pas l'objet d'un recours collectif.

Dans certaines régions des États-Unis, on a observé que les raccords en laiton utilisés pour relier les tuyaux de Kitec auraient tendance à se corroder et s'affaiblir. Des fuites soudaines ont eu lieu. Cette usure prématurée pourrait être liée aux propriétés de l'eau dans certains réseaux d'aqueduc. Au Nevada, une vaste campagne a eu lieu pour remplacer la plomberie Kitec dans des milliers de résidences. 

Aucun cas de détérioration ou de bris soudain n'a été rapporté au Québec.

Un recours collectif nord-américain a pourtant été intenté contre le fabricant. En 2011, les tribunaux aux États-Unis, en Ontario et au Québec ont approuvé un règlement qui prévoit un fonds de 125 millions; 25 millions iront aux avocats et 100 millions, aux consommateurs canadiens et américains.

Assurances

En contexte de transaction immobilière, le Kitec devient un sérieux problème. Plusieurs assureurs ne veulent rien savoir. Si vous souhaitez acheter une maison ou un logement dont la plomberie d'alimentation est en Kitec, ajoutez aux conditions de l'offre d'achat l'obtention d'une couverture d'assurance.

Les cas de défaillance du Kitec au Canada sont pourtant très rares, voire inexistants. À Toronto, le fondateur de la firme d'inspection Carson Dunlop, Alan Carson, rapporte n'avoir jamais encore eu connaissance de problèmes réels sur le terrain.

Les plombiers interrogés pour cet article n'ont jamais fait face à des défaillances du Kitec.

«J'en ai chez moi depuis 15 ans dans mon plancher chauffant, et il est en parfaite condition. Nous avons un client qui en a dans une centaine de condos dans le Vieux-Montréal et quand on se déplace, ce n'est jamais à cause du Kitec», assure Alain Chayer, copropriétaire de la Plomberie Roger Chayer.

Selon Steve Lenghan, président de la Plomberie Fury, le Kitec n'est pas un mauvais produit en soi. Le principal problème, selon lui, est la rareté des raccords. Le produit n'étant plus vendu, seuls quelques plombiers ont encore en stock les raccords en laiton qui sont nécessaires lors de modifications.

«Le plombier qui vient changer un chauffe-eau n'aura pas nécessairement les raccords de transition dans son camion», illustre Steve Lenghan.

On n'a pas encore vu de cas à Montréal où des propriétaires ont fait retirer toute la plomberie en Kitec, comme cela se fait couramment avec l'acier galvanisé ou parfois avec le Poly-B. «Avec des cuisines à l'avant et des salles de bains à l'arrière dans les constructions récentes qui ont du Kitec, ça ferait beaucoup de tuyauterie à changer dans les plafonds», prévient le plombier Alexandre Vincent Dubois.

À la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec, les membres plombiers ont été informés du recours collectif. On leur recommande de suggérer à leurs clients de remplir le formulaire de réclamation. Ils ont jusqu'au 9 janvier 2020 pour le faire.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer