Doit-on se méfier des planchers croches?

Des planchers croches peuvent être symptomatiques de problèmes... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Des planchers croches peuvent être symptomatiques de problèmes mineurs... ou majeurs.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Charme d'une maison au long vécu  ou signe d'un problème coûteux à réparer? Les planchers inclinés nous parlent, alors écoutons ce qu'ils ont à nous dire!

Dans nos maisons en bois, c'est presque inévitable. En s'asséchant dans les années suivant la construction, le bois de la structure subit un «retrait». Cette perte de volume provoque de légers affaissements. Rien d'inquiétant. Mais les pentes qui apparaissent peuvent aussi être la conséquence d'une mauvaise conception de la structure ou encore d'un mauvais sol sous les fondations.

Le plancher décomposé

Pour mieux comprendre ce qui peut les affecter, voici les principaux éléments qui composent la structure des planchers:

LA POUTRE PRINCIPALE

Cette pièce de bois ou d'acier parcourt le centre du plafond du sous-sol sur toute sa longueur. Certaines maisons en ont plus d'une. C'est la colonne vertébrale du bâtiment.

LES COLONNES

Elles sont en bois, en acier ou en béton. Disposées à intervalles réguliers, elles soutiennent les poutres. On les appelle aussi poteaux.

LES SOLIVES

Composées de bois plein ou sous forme de poutrelles de bois d'ingénierie, les solives s'étirent de la poutre jusqu'au mur de fondation, pour soutenir les planchers.

Pour repérer des pentes dans les planchers, on peut laisser rouler une bille ou déposer un niveau. Les pentes qui dérangent sont visibles à l'oeil. Dans les maisons les plus âgées, on peut aussi déceler des affaissements de structure en observant les moulures au-dessus des portes intérieures.

Voici les principales déformations de plancher, leurs causes et leurs conséquences. D'autres problèmes plus complexes peuvent aussi être à l'origine d'affaissements semblables ou plus graves:

Pentes vers les murs extérieurs

Si les planchers tendent à pencher en direction des murs extérieurs, attention! Ces pentes reflètent le plus souvent un problème de fondations. Le sol s'est affaissé sous les murs de fondation ou le béton qui les compose s'est beaucoup détérioré. Ces affaissements provoquent des déformations dans les revêtements extérieurs et peuvent aller jusqu'à tordre le cadrage des fenêtres. L'avis d'un expert est requis. S'il faut pieuter ou carrément remplacer les fondations, la facture sera très salée.

Charme d'une maison au long vécu  ou signe... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Pentes vers le centre

Plus le bâtiment est âgé, plus il est probable qu'il ait subi un affaissement par le centre. Le bois des éléments de structure a perdu un certain volume. Des murs porteurs qui ne sont pas appuyés directement sur la poutre centrale peuvent s'être enfoncés. Ces déformations sont plus marquées aux étages supérieurs. Dans certains cas, on jugera opportun de renforcer la structure au sous-sol, par exemple, en ajoutant des colonnes sous la poutre principale. Souvent, les affaissements ne sont plus actifs. On peut refaire la surface des planchers en les «soufflant» pour corriger les pentes.

Pentes vers le milieu des pièces

Plus les solives sont longues, plus elles afficheront une courbure vers le centre de leur portée. On se retrouve avec un plancher d'un ou deux centimètres plus bas vers le milieu de la pièce. Si la différence de niveau est plus marquée, alors il y aurait lieu de rajouter des solives ou de doubler celles en place, qui pourraient avoir été sectionnées pour faire passer des conduits de ventilation ou de plomberie.

Bosse dans le corridor

Le bombement qu'on observe parfois dans le corridor des demeures centenaires s'explique par la présence de deux poutres centrales, situées sous les murs du corridor. L'extrémité des solives se retrouve sous le centre du corridor. En fléchissant vers le milieu des pièces, les solives forcent le soulèvement du plancher dans le corridor. On peut difficilement éliminer complètement la bosse sans changer complètement le revêtement de plancher.

Planchers mous et autres pentes louches

Si un plancher fléchit sous le poids d'un meuble, ou s'il affiche une pente exagérée en des endroits très spécifiques, il y a vraisemblablement un problème de structure. Les solives peuvent avoir été coupées pour aménager un escalier ou faire passer de la tuyauterie. Un mur pourrait avoir été déplacé sans les conseils d'un ingénieur ou d'un architecte. Dans ces cas, les affaissements sont actifs et des dommages peuvent survenir à tout moment. Vite, un expert pour trouver le point faible!




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer