Gérer l'humidité en hiver

Un air trop humide favorisera l'apparition de condensation... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Un air trop humide favorisera l'apparition de condensation sur les fenêtres d'une maison pendant l'hiver, rappelle notre collaborateur.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Pas facile, garder le contrôle sur l'humidité d'une maison pendant l'hiver québécois. Un air trop sec fera gercer la peau des résidants, tandis qu'un air trop humide favorisera l'apparition de moisissures. Comment trouver le bon équilibre? Conseils.

De nombreux ménages vivant à proximité du fleuve Saint-Laurent doivent affronter un paradoxe pendant les mois d'hiver: alors qu'il fait un froid humide et mordant à l'extérieur, l'air de leur maison est chaud et trop sec.

Dans votre propriété, ou celle que vous prévoyez acheter, ce pourrait aussi être le contraire: l'air reste humide à l'intérieur tout l'hiver et plus il fait froid, plus il se forme de condensation sur les fenêtres.

Seules les propriétés équipées d'un chauffage central à air pulsé doté d'un humidificateur permettent un contrôle totalement efficace du taux d'humidité.

Voici ce qui se passe quand le taux d'humidité relative varie à l'intérieur d'un logement.

Taux d'humidité relative

70 % et plus: Sensation de lourdeur, inconfort, prolifération des virus et bactéries

60 % et plus: Possibilité d'apparition de moisissures

50 %: Confort, condensation sur les fenêtres tout l'hiver

40 %: Sensation de peau sèche chez les personnes les plus sensibles

30 %: Peau sèche, condensation sur les fenêtres à partir de - 18 ℃

25 % et moins: Peau gercée, sinus irrités, yeux qui piquent et autres symptômes

20 %: Aucune condensation sur les fenêtres, même à - 29 ℃

Pour suivre le taux d'humidité relative dans l'air, il suffit de se procurer un hygromètre, à moins de 15 $ en quincaillerie.

L'hiver, le taux d'humidité devrait être maintenu entre 30 % et 50 %. Cette plage est saine pour les occupants et pour le bâtiment. On prévient entre autres le phénomène du retrait des planchers de bois franc, qui laisse des espaces entre les planches et provoque des grincements.

À 50 %, il y aura fréquemment de la condensation sur les fenêtres, même celles d'installation récente. Trop fréquente et abondante, l'eau de condensation peut faire pourrir les cadrages.

Plusieurs experts soutiennent que le taux idéal est de 30 %. Avec aussi peu d'humidité dans l'air, cependant, on se gratte la peau. Si vous êtes prêt à essuyer un peu de condensation sur le bas des fenêtres lors des journées les plus froides, vous serez très confortable à 40 %.

À défaut d'être en mesure de contrôler la teneur en eau de l'air, on se retrouve quelque part entre deux scénarios: trop humide ou trop sec.

La maison peut être très étanche aux infiltrations d'air, parce qu'elle a été bien construite, ou parce qu'elle l'est devenue au fil des rénovations. Il y a dans ce cas très peu d'échanges d'air entre l'extérieur et l'intérieur. Si on n'utilise pas les ventilateurs de salle de bains et la hotte de cuisinière, ou si l'on suspend des vêtements pour les faire sécher, l'air à l'intérieur peut devenir trop humide. Pour abaisser le taux d'humidité l'hiver, il suffit d'activer la ventilation, ou d'ouvrir une fenêtre 15 minutes une fois par jour.

Pas facile, l'humidification

Si, au contraire, la maison est plutôt ancienne et donc peu étanche, l'air à l'intérieur sera sec tout l'hiver. L'air chaud chargé d'humidité s'échappera sous les seuils de porte, par de vieilles fenêtres ou même par les luminaires de plafond. La ventilation en fait aussi sortir.

Cet air qui s'échappe sera nécessairement remplacé par de l'air froid de l'extérieur, qui contient très peu d'humidité, même si le taux d'humidité relative est élevé dehors. Une fois réchauffé, cet air frais voit son taux d'humidité relative chuter de façon importante.

L'air chaud a la capacité de contenir beaucoup plus d'humidité que l'air froid. Comme votre corps est composé d'une grande quantité d'eau et qu'il fait sec à l'intérieur, l'eau a tendance à vouloir s'échapper par les pores de la peau.

Humidifier une maison trop sèche n'est pas facile. La plupart des humidificateurs portables offerts sur le marché suffisent à peine à faire varier le taux d'humidité d'une seule pièce. On peut aussi laisser de l'eau dans la baignoire et faire sécher des vêtements sans utiliser la sécheuse. Et appliquer sur sa peau beaucoup de crème hydratante!

La solution durable consiste à étanchéifier la maison. Des entreprises spécialisées offrent des tests d'infiltrométrie, qui servent à repérer tous les endroits par où pénètre l'air froid de l'extérieur.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer