Résidences secondaires: pistes pour acheter à bon prix

Des condos au pied du mont Avila.... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Des condos au pied du mont Avila.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yvon Laprade

Collaboration spéciale

La Presse

L'hiver est à nos portes. Et la saison de ski devrait prendre son envol sous peu au Québec. Vous rêvez d'un chalet au pied des pentes? Vous serez heureux d'apprendre que ce projet reste accessible, à tout le moins dans certains secteurs... Des courtiers témoignent.

Saint-Sauveur

Frédéric Pilon, Via Capitale

À vendre: 545 000 $, maison à étage, 302, montée Victor-Nymark, Saint-Sauveur

http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~saint-sauveur/11697544

«On peut facilement trouver des condos 4 pièces et demie, style chalet, sous les 200 000 $, mais si on vise le plus haut de gamme, on va trouver des propriétés à plus de 500 000 $, avec des maisons unifamiliales. Le ski se vend bien dans la région. Nous sommes près de Montréal, nous attirons des familles, mais aussi les 45-60 ans qui recherchent une résidence secondaire. Les condos ski-in, ski-out se vendent en moins de trois mois, si le prix est réaliste. Ces condos ont une plus-value en raison de leur emplacement. Les prix ont tendance à se stabiliser, et les vendeurs se sont ajustés.»

Bromont

Johanne Meunier, Sotheby's International

À vendre: 495 000 $, condo, 160, rue du Cercle-des-Cantons no 314, Bromont

http://www.centris.ca/fr/condo~a-vendre~bromont/27984098

«On va payer autour de 400 000 $ pour un condo au pied des pentes. Mais pour une maison en rangée, ça grimpe facilement à 700 000 $. Une maison unifamiliale dans un emplacement de choix va se vendre autour du million de dollars, et même davantage. À Bromont, il y a des propriétés pour tous les types d'acheteurs. Si on s'éloigne un peu de la montagne, on trouvera pour 300 000 $. C'est un marché d'acheteurs de résidences secondaires. Mais on se rend compte que ces acheteurs tombent très souvent en amour avec la place et décident de s'installer en permanence! Nous avons un atout: la montagne de Bromont est située tout près de la sortie de l'autoroute, contrairement à Sutton, une belle montagne, mais qui se trouve à 40 minutes de l'autoroute des Cantons-de-l'Est.»

Orford

Karine Bonin, Re/Max

À vendre: 349 900 $, maison, 14, impasse du Tourbillon, Orford

http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~orford/14891659

«On peut s'attendre à débourser 350 000 $ pour une belle maison, bien située, non loin des pentes de ski. Fait non négligeable, ces maisons disposent pour la plupart de grands terrains, de 10 000 pi2 et même davantage. Les acheteurs sont très nombreux à rechercher une résidence secondaire pour la pratique d'activités sportives. On voit aussi des acheteurs qui souhaitent s'installer ici en vue de la retraite. Le ski attire une clientèle de sportifs, mais il y a aussi l'accès au parc national du Mont-Orford. Nous avons un atout: Orford est situé à cinq minutes en automobile de Magog, où se trouvent tous les services. Et il faut se réjouir des investissements annoncés de 12 millions à la station Orford, notamment.»

Tremblant

Josée Legault, Via Capitale

À vendre: 425 000 $, village de Tremblant, 122, rue Rabellino, Mont-Tremblant

http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~mont-tremblant/28052608

«Plus on s'approche de la montagne de Tremblant, plus on va payer cher, on le devine bien. Une maison de villégiature de 3 chambres à coucher se vend généralement dans la fourchette des 400 000 $ près des pentes, et à ce prix, on peut parler d'un bon deal. Si on s'éloigne un peu, par exemple dans le secteur de Saint-Jovite, on peut s'en tirer pour 200 000 $. Il y a de bonnes occasions à saisir, étant donné que les inventaires restent élevés, particulièrement dans le marché des condos. Nous avons une clientèle d'acheteurs-skieurs qui vient de l'Ontario, et on s'attend à voir un plus grand nombre d'Américains s'activer dans le marché immobilier, en raison du taux de change et des inquiétudes politiques depuis l'élection de Donald Trump.»

Owl's Head

Michael Cyr, Immeubles Coldbrook

À vendre: 259 000 $, maison à étage, 69, chemin des Chevreuils, Potton

http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~potton/10341448

«On aime rappeler que nous sommes le secret le mieux gardé dans les Cantons-de-l'Est. Les acheteurs le savent et nous le disent. On achète à Mansonville pour skier à Owl's Head, mais aussi pour la tranquillité du village. On vit dans une belle place. La montagne est réputée. On peut trouver une maison à 400 000 $, qu'on payerait de 500 000 à 600 000 $ à Tremblant, par exemple. Plusieurs acheteurs nous disent qu'ils ont choisi le secteur parce qu'ils s'attendent à ce que la valeur de leur propriété s'apprécie de façon substantielle au cours des prochaines années. Un condo près des pentes avec 3 chambres à coucher se vend en moyenne 300 000 $. Une maison de qualité, environ 750 000 $.»

Le Massif

Christophe Lacombe, Re/Max

À vendre: 300 000 $, maison à étage, 270, rue Principale, Petite-Rivière-Saint-François

http://www.remax-quebec.com/fr/maison-a-vendre-region-de-quebec/270-rue-principale-petite-riviere-saint-francois-charlevoix-23858039.rmx

«Nous avons une très belle montagne, Le Massif fait la joie des skieurs. Or, le marché de la revente n'est pas à son mieux. Il y a trop de propriétés à vendre, et les acheteurs, dans un tel contexte, semblent avoir le gros bout du bâton. Nous avons connu notre lot de déceptions immobilières ces dernières années. Des projets de développement près du Massif ne se sont pas matérialisés, et cela a eu un impact négatif. Quoi qu'il en soit, les vendeurs doivent se montrer patients, très patients. Une maison peut prendre des années avant de trouver preneur ! Une maison unifamiliale dans le secteur de Petite-Rivière-Saint-François se vend environ 250 000 $, tandis qu'un duplex, qu'on va transformer en résidence de touristes pour la mettre en location, se vendra autour de 300 000 $.»

Saint-Donat

Annie-Catherine Gaudet, Re/Max

À vendre: 224 900 $, maison à étage, 879, route 125 Nord

http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~saint-donat-lanaudiere/16046459?&uc=1

«On se fait dire par les acheteurs qu'ils magasinent Saint-Donat, c'est-à-dire qu'ils savent où ils veulent acheter et qu'ils ne regardent pas ailleurs. Ils ne sont pas intéressés par Tremblant. Ils savent aussi qu'en venant à Saint-Donat, ils vont trouver une maison près des centres de ski à des prix de vente variant entre 300 000 $ et un demi-million. S'ils s'éloignent un peu, on parle de prix variant entre 150 000 et 300 000 $. L'inventaire de maisons à vendre est relativement stable depuis un an. Il y a eu une baisse des prix mais, depuis quelques mois, c'est plus stable. Nous avons l'avantage d'avoir un microclimat qui favorise les précipitations de neige, une substance essentielle pour la pratique du ski!»

Stoneham

Marc Bonenfant, Royal LePage

À vendre: 799 000 $, maison unifamiliale, 200, chemin des Bois-Francs, Stoneham-et-Tewkesbury

http://www.centris.ca/fr/maison~a-vendre~stoneham-et-tewkesbury/14945097?view=Summary

«Le développement immobilier de la région, autour de la station de ski Stoneham, s'est fait de façon accélérée au cours des cinq dernières années. Une nouvelle clientèle d'acheteurs est apparue. On achète de grandes maisons, on les transforme en auberges et on les met en location pour y accueillir une vingtaine de personnes ! Ces acheteurs mettent le gros prix, parfois même 800 000 $, pour acheter une maison qu'ils loueront ainsi à l'année. On parle désormais de grands chalets alpins. Et les acheteurs sont souvent des médecins, des comptables, des professionnels, du Québec ou de l'Ontario. Cette conversion des propriétés en chalets locatifs a transformé le paysage immobilier, près de la montagne. Les acheteurs aux moyens plus modestes peuvent encore trouver dans le Domaine des Grands Ducs.»

Mont Sainte-Anne

Raynald Demers, Century 21

À vendre: 169 000 $, condo, 1000, boulevard du Beau-Pré, app. B1-303, Beaupré

http://www.centris.ca/fr/condo~a-vendre~beaupre/12120005

«Un acheteur sérieux n'aura pas de mal à trouver une belle maison dans le secteur du mont Sainte-Anne. Vous voulez un exemple ? Une maison qui se vendait 350 000 $ encore l'an dernier va sortir à 275 000 $. Le prix moyen d'une propriété se situe à 200 000 $. Pour un condo près des pentes, on parle de 65 000 $, avec une pointe de 135 000 $. Il y a beaucoup d'occasions à saisir. C'est assurément un marché d'acheteurs. Le resserrement des critères d'acquisition par la SCHL, obligeant à verser 20 % du capital, n'a pas aidé. Pendant ce temps, l'inventaire continue de croître. On avait 75 propriétés sur le marché de la revente en 2015; nous en avons plus de 200 à l'heure actuelle ! Les vendeurs attendent les offres qui ne viennent pas. Ils ont tout intérêt à bien déterminer le prix réaliste de leur maison.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer