La terrasse sur le toit

Avant de vous lancer dans la construction d'une... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRéCHETTE, archives LA PRESSE)

Agrandir

Avant de vous lancer dans la construction d'une terrasse sur un toit, consultez le service d'urbanisme de votre municipalité. Des plans et permis pourraient être requis. La réglementation peut spécifier des distances à respecter avec la façade avant et les murs mitoyens.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRéCHETTE, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Vous rêvez d'une terrasse sur le toit? Sachez qu'avec les heures de plaisir à relaxer au soleil viendront aussi les heures de plaisir à l'entretenir!

Les toits plats peuvent à peu près tous supporter le poids d'une terrasse et de vos invités en train de prendre un verre. Voici comment déterminer si une terrasse existante a été bien aménagée, et quelques considérations pour un nouvel aménagement durable.

La plupart des terrasses existantes sont construites entièrement de bois. Qui dit bois dit entretien. Pour conserver une belle couleur, attendez-vous à devoir appliquer de la teinture une fois par année.

«En plein soleil, exposé directement aux intempéries, le bois subit tout ce qu'il y a de plus difficile. Il demande beaucoup d'entretien», explique Gabriel Larocque, fondateur de Balcon Urbain.

Le bois peut se tordre et se fendiller sous l'effet des rayons du soleil. Un assemblage fautif qui ne permet pas à l'eau de bien s'écouler fera tôt ou tard pourrir certaines pièces de bois.

En contexte de transaction immobilière, il est très important de connaître l'âge de la toiture et celui de la terrasse. Si l'on a aménagé une terrasse neuve sur une toiture qui a déjà 15 ans, attendez-vous à devoir la démonter d'ici 10 ans, quand la toiture sera à changer.

Si l'immeuble est détenu en copropriété, la convention de copropriété devrait spécifier que les frais de démontage de la terrasse doivent être assumés entièrement par le copropriétaire qui en a l'usage exclusif. Chez le notaire, assurez-vous que toutes les dispositions liées à l'usage et à l'entretien de la terrasse soient bien consignées.

En inspection préachat, l'inspecteur vérifiera:

Le seuil de la porte est au même... (Photo André Dumont, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Le seuil de la porte est au même niveau que le plancher. La neige et la glace qui fondent peuvent provoquer des infiltrations d’eau.

Photo André Dumont, collaboration spéciale

Supports

La structure de la terrasse ne doit pas s'appuyer directement sur la membrane de la toiture. Les plaques de polystyrène et les caoutchoucs pour escaliers sont acceptables. Les piles de bardeaux de toiture ou de retailles de bois ne le sont pas.

Plancher

Les planches composant le plancher devraient être séparées d'au moins 5 mm, afin de permettre l'écoulement de l'eau et d'éviter l'accumulation de saleté. S'il y a une flexion dans le plancher, la structure est déficiente. 

Ventilation et drainage

Un accès à la crépine qui protège le drain de toit est essentiel pour pouvoir la nettoyer au moins une fois par année. Souvent, des évents de toiture ont été dissimulés pour des raisons esthétiques et ils ne peuvent plus ventiler adéquatement les combles. 

Escalier et porte

Le seuil de la porte devrait être plus élevé (au moins 150 mm) que le plancher de la terrasse. Souvent, le seuil est encore plus bas que le plancher. L'accumulation de neige et de glace mène à des infiltrations d'eau. Quand un escalier intérieur a été aménagé pour accéder au toit, tous les éléments de son abri (toiture, murs, solins, scellants) doivent être en bon état.

La crépine qui protège le drain de toit... (Photo André Dumont, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

La crépine qui protège le drain de toit doit toujours demeurer accessible, pour son nettoyage.

Photo André Dumont, collaboration spéciale

Projet de terrasse

Avant de vous lancer dans la construction d'une terrasse sur un toit, consultez le service d'urbanisme de votre municipalité. Des plans et permis pourraient être requis. La réglementation peut spécifier des distances à respecter avec la façade avant et les murs mitoyens. 

Le meilleur moment pour l'aménagement d'une terrasse est lors du remplacement de la toiture. Choisissez une membrane d'élastomère ou de TPO. Éviter l'asphalte et le gravier puisqu'ils n'offrent pas une surface stable pour recevoir les appuis de la terrasse.

Il est fortement recommandé de faire appel à un architecte ou technologue pour dresser les plans, surtout lorsqu'un escalier intérieur doit être aménagé. Sur le toit, certaines erreurs de conception doivent être évitées, afin que les charges soient bien réparties et qu'il n'y ait pas d'accumulation de neige. 

Les matériaux et modes de conception européens sont en train de déclasser nos terrasses entièrement de bois, observe Gabriel Larocque. «Je recommande à ma clientèle l'utilisation de plots. Ce sont de petits supports en plastique qui s'ajustent en fonction de la pente du toit.»

Sur les plots, on fixe des dalles de porcelaine ou de lattes d'ipé, qui ne requièrent aucun entretien. «La terrasse sera complètement démontable, explique Gabriel Larocque. S'il faut inspecter ou réparer la toiture, il suffit de retirer quelques dalles.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer