À propos des comptoirs de cuisine

Les comptoirs de bois sont difficiles à conserver... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Les comptoirs de bois sont difficiles à conserver dans un état impeccable.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
André Dumont

Collaboration spéciale

La Presse

Le prémoulé est abordable. Le granit est chic, mais poreux. Voici comment reconnaître la véritable valeur d'une cuisine et de son comptoir quand on cherche une propriété.

Comptoir de prémoulé... (Photo Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

Comptoir de prémoulé

Photo Thinkstock

Comptoir de céramique... (Photo Thinkstock) - image 1.1

Agrandir

Comptoir de céramique

Photo Thinkstock

La cuisine est la pièce la plus coûteuse à rénover. Avant même de déposer une offre d'achat et d'appeler l'inspecteur en bâtiment, on peut en évaluer l'état et se faire une tête sur la question existentielle : rénover ou ne pas rénover ? En gros, il y a trois types de cuisines sur le marché de la revente de propriétés résidentielles. Sachez les reconnaître.

L'ancienne

Armoires en bois, tiroirs sans freins, comptoirs de prémoulé. On peut la démolir pour repartir à neuf, ou y aller de manière créative et économique : repeindre les armoires et leurs caissons, changer le plan de travail et ajouter un dosseret.

Le modèle constructeur

Armoires en mélamine, comptoirs de prémoulé. Il s'agit de la cuisine d'origine dans une construction des années 90 ou plus récente. La qualité est acceptable, mais avec le temps, l'usure des matériaux d'entrée de gamme s'accélère de façon irrémédiable.

Le modèle rénovateur

Comptoir de granit ou de quartz, armoires de thermoplastique ou de bois. Le propriétaire s'est débarrassé de l'aménagement d'origine et a fait appel à un cuisiniste pour concevoir une cuisine moderne et plus luxueuse.

Les matériaux du comptoir

Dans une cuisine, c'est souvent le plan de travail qui donne le ton. S'il ne nous plaît pas, on le change ! Voici ce qu'il faut savoir sur la qualité des matériaux, leurs forces et leurs faiblesses et les principaux problèmes à détecter dans le contexte d'une transaction immobilière.

Prémoulé

De loin les plus répandus, les comptoirs de prémoulé sont abordables et durables. Longtemps, on les a fabriqués avec une portion de dosseret, ce qui élimine le joint de scellant à entretenir à la jonction du comptoir et du mur. Le prémoulé ne résiste pas à la chaleur intense d'un chaudron. Si les jonctions à 45 degrés sont mal réalisées, l'humidité pénétrera et fera gonfler le comptoir. Les extrémités peuvent se briser. Impossible à réparer : il faut remplacer par du neuf.

Céramique

Les carreaux de céramique et de porcelaine sont très durables et résistent bien à la chaleur et aux égratignures. Les joints réalisés avec du coulis peuvent se tacher et finissent souvent par se briser. On doit appliquer régulièrement un scellant. Les joints à l'époxy sont plus étanches et ne s'usent pas lorsqu'on les frotte pour les nettoyer. Rares sont les cuisinistes professionnels qui proposent des comptoirs de cuisine en céramique. Il s'agit donc la plupart du temps d'installations faites par le propriétaire. La plupart du temps, les moulures - métalliques ou en bois - aux extrémités finissent par se déloger.

Quartz

Très à la mode ces dernières années, les plans de travail en quartz sont robustes, ne s'égratignent pas et ne requièrent aucun entretien. Ils sont composés de minerai de quartz, de résine et de colorant, le tout moulé en usine à haute pression. Marco Favaro, consultant en matériaux pour cuisines et salles de bains, nous lance deux mises en garde. « Les chaudrons en fonte ou en terre cuite, qui retiennent la chaleur longtemps, peuvent faire fondre la résine. Attention aussi au quartz de Chine, dont la résine n'est pas de bonne qualité. »

Granit

Le granit est une pierre naturelle solide, qui résiste aux égratignures et à la chaleur. Par contre, il est poreux. « On doit lui appliquer un scellant, prévient Marco Favaro. Les cernes de vin peuvent s'imbiber et tacher le granit. » Sur un îlot ou à l'extrémité d'une péninsule, la plaque de granit ne doit jamais se retrouver sans support sur plus de 30 cm.

Marbre

Pas une bonne idée dans une cuisine ! Le marbre est encore plus poreux que le granit et il s'égratigne. Il est à sa place dans la salle de bains, là où il a moins de risques d'être taché par des aliments ou égratigné par un couteau.

Bois

Les comptoirs de bois, ou de type « bloc de boucher », sont difficiles à conserver dans un état impeccable. Les couteaux y laisseront des marques. À défaut d'être recouvert d'un vernis, le bois absorbe les liquides, y compris les sucs des viandes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer