Que faire quand on découvre un nid de guêpes?

Un nid occupé par des guêpes présente un... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

Un nid occupé par des guêpes présente un danger pour les humains et les animaux domestiques. Son élimination doit être menée avec beaucoup de prudence.

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Elles sont capables d'envenimer un pique-nique au soleil au point de forcer les convives à rentrer. Menaçantes et incommodantes, les guêpes représentent aussi un réel danger pour certaines personnes qui sont allergiques à leur venin. On remarque une augmentation de leur nombre près de la maison? Il y a peut-être un nid, et si c'est le cas, il faut agir.

La guêpe sociale est l'une des 15 espèces de guêpes que l'on retrouve au Québec. Celle-ci construit des nids de papier ou des nids souterrains. Elle est organisée selon une hiérarchie, avec une reine à la tête de la colonie, puis les femelles, les mâles et les ouvrières. La construction du nid débute habituellement au printemps et les occupants meurent à la fin de la saison, avec l'arrivée du gel, à l'exception des jeunes reines fécondées, qui survivent à l'hiver.

Plus le nid est petit, plus il est facile de s'en débarrasser. Il faut donc garder l'oeil ouvert. La présence quasi permanente de guêpes au même endroit ou beaucoup de va-et-vient peuvent donner un indice sur la présence d'un nid. On recommande de faire régulièrement le tour de la maison pour s'assurer qu'elles ne sont pas en train d'établir leur quartier général. «Les guêpes peuvent à la fois faire des nids au sol et des nids aériens. Dans les deux cas, la grosseur peut atteindre celle d'un ballon de basketball», explique André Payette, du service de renseignement entomologique de l'Insectarium de Montréal. Un terrier abandonné, une corniche, une table à pique-nique sont des lieux privilégiés pour les guêpes cherchant à établir domicile.

Un nid occupé par des guêpes présente un danger pour les humains et les animaux domestiques. Son élimination doit être menée avec beaucoup de prudence. «Souvent, les gens nous écrivent pour nous demander comment faire pour se débarrasser du nid. Notre recommandation est simple: consultez un spécialiste. Un seul nid peut contenir des centaines de guêpes. Et certaines espèces sont plus irritables que d'autres. Ça peut devenir très dangereux d'essayer d'enrayer soi-même le problème», poursuit M. Payette.

Il n'y a pas lieu de prendre des risques, surtout lorsqu'un exterminateur peut accomplir cette tâche en quelques minutes, du moment qu'il sait où se trouve le nid. «Nous injectons un insecticide de contact dans le nid. Les guêpes meurent immédiatement, et nous retirons le nid. Par la suite, il est possible que l'on assiste au retour de quelques guêpes. Celles qui étaient sorties au moment de l'extermination ne trouvent plus leur nid. Après quelques jours, elles auront disparu, et comme il ne s'agit pas de reines, elles ne peuvent pas construire un nouveau nid», confirme Sébastien Dagenais d'AJS Extermination.

Pour un service du genre, les prix tournent autour de 75$. L'élimination d'un nid dans une corniche, un nid souterrain ou un nid dans un mur de la maison est plus complexe et le service sera plus dispendieux.

Si le guêpier ne présente pas de danger parce qu'il est suffisamment loin de la maison pour ne pas gêner les activités extérieures, il est préférable de le laisser sur place. Les guêpes occupent une place importante dans l'écosystème. Elles contribuent à la pollinisation et s'alimentent de certains insectes de jardin nuisibles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer