On a testé: les rafraîchisseurs de terrasse

Rafraîchisseurs, de gauche à droite: CO30XE, CO48PM et... (PHOTOS FOURNIES PAR HONEYWELL)

Agrandir

Rafraîchisseurs, de gauche à droite: CO30XE, CO48PM et CO60PM.

PHOTOS FOURNIES PAR HONEYWELL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Alexis Le Marec

Collaboration spéciale

La Presse

Scène habituelle de l'été : une belle terrasse, des amis, un barbecue et une chaleur qui vous donne rapidement envie de rentrer... Le rafraîchisseur d'air va-t-il sauver vos soirées estivales ?

Contrairement aux climatiseurs, plutôt énergivores, les rafraîchisseurs d'air par évaporation reposent sur un principe plus simple. De l'eau est évaporée, et cette humidité est diffusée au moyen d'un ventilateur. Nous avons testé la nouvelle gamme d'Honeywell qui propose trois modèles permettant de rafraîchir des surfaces allant de 28 à 79 mètres carrés. Ces machines sont destinées aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'habitation, et se distinguent également, du moins pour les deux plus gros modèles, par une consommation électrique moindre.

Nous avons toutefois porté notre attention sur les deux premiers modèles de la gamme, qui présentent plusieurs différences notables. Le troisième modèle, le plus gros (le CO60PM), est très similaire au modèle moyen dans sa construction et son fonctionnement, excepté la consommation, qui passe de 140 à 220 watts, et son prix, qui passe à 599 $.

CO30XE (28 M2)

Le modèle d'entrée est le plus évolué techniquement. Il peut être contrôlé au moyen d'une télécommande, mais cette composante électronique pèse sur la consommation, qui grimpe à 288 watts, alors que le modèle supérieur n'en demande que 140. Très facile à utiliser, il est construit solidement et sa légèreté permet de le déplacer sans se faire un tour de reins. Le flux d'air projeté est très puissant, ce qui lui permet de rafraîchir rapidement quelques pièces d'un appartement ou une petite terrasse.

Par contre, nous avons quelques griefs contre le système d'ouverture et de fermeture de la trappe de remplissage pour l'eau. Elle repose sur deux bouts de plastique qui nous obligent à forcer pour ouvrir et fermer. Mieux vaudra utiliser les poignées pour dégager le bac et le remplir directement.

449 $

CO48PM (57 M2)

Pas de télécommande ou d'écran, tout se fait manuellement en tournant de gros boutons en façade. Nous avons une préférence pour ce modèle, et ce, pour deux raisons. La première tient à sa consommation électrique de 140 watts, au lieu des 288 que réclame son petit frère. Deuxièmement, même si l'électronique est très fiable, une machine sans électronique l'est encore plus.

Plus imposant que le CO30XE, il se distingue par quelques astuces supplémentaires. Sur le compartiment du haut, la cuve pour le remplir ne nécessite pas un entonnoir ou un tuyau, on verse l'eau d'un bac au fur et à mesure. Sur le bas de l'appareil, on trouve également une entrée d'eau à laquelle on pourra fixer un tuyau d'arrosage. L'intérêt est de l'alimenter en permanence, ce qui sera pratique si l'on doit être dehors sans avoir à le surveiller.

Même si le flux d'air est puissant et que le bruit à l'intérieur est plus important que celui d'un ventilateur en métal de type Uberhaus Design, la diffusion de l'air est bien moins perceptible que chez son petit frère. Cela est dû à un système de grilles placées devant la pale et capable de réorienter l'air diffusé. Il demeure néanmoins très efficace et rafraîchit aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.

549 $

CONCLUSION

Pratiques, avec une consommation mesurée, du moins pour deux des trois modèles, ces rafraîchisseurs accomplissent très bien leur tâche. À l'intérieur, les pièces refroidies sont plus fraîches et bien plus vivables. À l'extérieur, nous n'avons pu les tester qu'à 27 degrés Celsius, mais déjà, à cette température, ils se montrent même trop efficaces.

Offerts en magasin et sur l'internet. Seul Sears.ca propose les trois différents modèles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer