Les déneigeurs sont partis avec la pelouse: que faire?

La dernière tempête vous a déprimé et ce n'est pas faute d'aimer l'hiver, mais... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La dernière tempête vous a déprimé et ce n'est pas faute d'aimer l'hiver, mais parce que les déneigeurs ont emporté une partie de votre terrain avec la neige? Esquinté la pelouse? Amputé votre haie de cèdres?

En ville, la première chose à faire est de contacter les autorités municipales pour signaler les dégâts: certaines municipalités exigent que la réclamation soit déposée dans les 15 jours suivant l'incident, bien que d'autres acceptent jusqu'au printemps les demandes, le temps que la neige fonde et que les résidants puissent mieux évaluer l'état de leur terrain (l'échéance est fixée au 15 mai à Montréal). Si les dégâts se limitent à la pelouse, les résidants de Montréal n'ont toutefois pas à remplir de formulaire de réclamation. Un simple appel au 311 devrait suffire. «L'arrondissement s'engage à effectuer les réparations qui s'imposent, ou selon le cas, à demander à l'entrepreneur de procéder à ces réparations», note Patricia Lowe, relationniste à la Ville de Montréal.

Si les dommages ont été causés par un déneigeur privé, la réclamation devra lui être acheminée directement, note Mario Villeneuve, conseiller du service en habitation de CAA-Québec. «Dans ce cas, ce qui fait foi de tout, ce sont les dispositions prévues au contrat, alors les deux parties ont tout intérêt à ce qu'il soit bien rédigé. Les écrits restent», insiste Mario Villeneuve. Bref, proposer au déneigeur de son voisin de s'occuper aussi de votre terrain quand vous le croisez dans la rue, sans rien signer, ne vous aidera pas beaucoup en cas de pépins.

Assurances

La plupart des contrats d'habitation incluent des garanties pour les végétaux en plein air: il est donc possible aussi de déposer une réclamation auprès de son assureur privé. Le bureau d'assurance du Canada suggère d'offrir, en garantie minimale, un dédommagement pouvant aller jusqu'à 250 $ par arbre, arbuste et plante ou, pour l'ensemble des dégâts, jusqu'à 5 % du montant total de la valeur assurée de votre maison. Par exemple, si votre maison est assurée pour 200 000 $, vous pourriez obtenir jusqu'à 10 000 $ de votre assureur, mais il vous faudra d'abord payer la franchise. Tout pris en compte, «très peu de gens se rendent jusqu'à l'étape de déposer une réclamation auprès de leur assureur», reconnaît Anne Morin, porte-parole du Bureau d'assurance du Canada.

Documenter

Dans tous les cas, il est primordial de bien documenter les faits, rappelle Mario Villeneuve, du CAA-Québec. Prenez des photos dès que vous constatez les dégâts et notez l'heure approximative de l'incident. Votre tâche sera plus facile si vous avez des reçus de vos achats, mais des photos prises à l'été vous aideront aussi. «Si vous n'en avez pas, consultez Google Maps, vous pourriez être surpris de trouver de bonnes photos de votre façade», conseille Anne Morin.

Prévenir et guérir

Sachez enfin que toutes les plantes ne sont pas égales devant les déneigeurs: si vous comptez planter une haie, privilégiez les espèces les plus résistantes aux chocs et au sel, comme le buis, protégez-la bien avec une clôture à neige et installez des réflecteurs ou des voyants de couleur près des petits arbustes pour bien signaler leur présence aux déneigeurs. Ensuite, au printemps, vérifiez soigneusement l'état de vos végétaux. «Coupez nettement les branches abîmées avant que la croissance recommence, autour de la mi-avril», note l'architecte-paysagiste Jean-Luc Charbonneau.

Reste que pour prévenir bien des mauvaises surprises, l'idéal est encore d'éviter de planter des arbustes, des arbres et des plantes à moins de 30 cm du trottoir, sauf s'il s'agit de vivaces résistantes, comme les graminées ou les hostas, qui repousseront avec autant de vigueur chaque printemps, (presque) peu importe ce qui leur sera passé dessus pendant l'hiver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer