Quand faut-il déneiger son toit?

Une maison au toit surchargé lancera d'abord des... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Une maison au toit surchargé lancera d'abord des «appels à l'aide»: apparition de fissures, craquements inhabituels et frottement des portes.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les habitations bien construites sont généralement conçues pour supporter des charges normales de neige. Mais il arrive qu'un toit lance des «appels à l'aide». Il importe alors de le déneiger... en toute sécurité.

«Dans des conditions hivernales habituelles et si la charpente d'une maison n'a pas été changée, il n'y a pas lieu, en principe, de s'inquiéter de la neige sur un toit», affirme Mario Villeneuve, conseiller en habitation chez CAA-Québec.

«Mais il arrive de plus en plus fréquemment, en raison des changements climatiques notamment, qu'il pleuve en hiver, et cela augmente de façon substantielle le poids de la neige, explique René Vincent, ingénieur et directeur technique au Centre d'inspection et d'expertise en bâtiment du Québec (CIEBQ). De la neige folle, ça ne pèse rien, poursuit-il, mais si la quantité de neige vous apparaît anormalement élevée sur le toit et, surtout, lorsque les prévisions météo annoncent de la pluie, il peut être sage de le déneiger.»

Fissures, craquements...

Un toit surchargé lancera d'abord des «appels à l'aide», soulignent les spécialistes.

Parmi les signes avant-coureurs qui se manifestent dans une demeure, notons l'apparition de fissures au plafond, des craquements inhabituels et le frottement des portes. Dès leur apparition, il est recommandé d'enlever l'excédent de neige sur le toit, sans tarder.

Toit plat ou en pente

À première vue, on pourrait croire que la neige s'accumule davantage sur un toit plat qu'à pignon. Erreur. «Bien souvent, il y aura moins de neige sur un toit plat, dépourvu de parapets très élevés, car elle sera balayée par le vent», note René Vincent. Toutefois, nuance ce dernier, si le ou les bâtiments contigus au vôtre sont plus hauts, de fortes accumulations peuvent se produire, selon la direction du vent.

Quant aux toits à pente (assez prononcée), on imagine que leur forme entraîne forcément un glissement de la neige. «Contrairement au toit en pente métallique, celui qui est couvert de bardeaux d'asphalte suscitera des accumulations parfois substantielles, fait remarquer l'ingénieur, car le matériau rugueux aura tendance à retenir la neige.» Autre observation, surtout dans le cas de vieilles constructions au toit en pente mal isolé: «La perte de chaleur du toit peut occasionner la formation d'un barrage en bordure de la toiture et, ainsi, retenir davantage la neige», ajoute M. Villeneuve.

Attention aux lucarnes

Plusieurs lucarnes, tourelles ou pignons, surtout s'ils sont rapprochés, constituent une source d'inquiétude, met en garde René Vincent.

«Les noues ou intersections de ces éléments en saillie sont propices aux accumulations de neige et de glace, ainsi qu'aux infiltrations d'eau», précise-t-il.

Déneiger en toute sécurité

Le déneigement comporte des risques: chute ou même électrocution, lorsqu'on se trouve à proximité de fils électriques. À moins d'avoir un toit plat ou à très faible pente, il est conseillé de faire appel à un couvreur professionnel. «Et si la couverture est toujours sous garantie, il faut d'abord contacter l'entrepreneur qui l'a donnée», indique Mario Villeneuve.

Il est souhaitable de pelleter avec des outils non métalliques, comme des pelles en plastique, et surtout non pointus ou tranchants.

Enfin, CAA-Québec rappelle qu'il peut s'avérer inutile de tout déneiger. Sur un toit plat, il suffira de retirer l'excès de neige, de dégager le drain et d'aménager des voies d'écoulement de l'eau y convergeant. Sur un toit incliné, on s'assurera également de retirer le surplus de neige et de favoriser l'écoulement de l'eau.

«Dans les deux cas, recommande-t-on chez CAA-Québec, la couche inférieure de neige doit toujours être laissée en place pour éviter d'endommager la membrane d'étanchéité. De plus, les aérateurs contribuant à la ventilation du comble et les évents de plomberie doivent être déblayés de toute neige.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer