Contrôler l'humidité dans votre maison

Dès que l'automne arrive, de la condensation apparaît... (Photo fournie par Guides Perrier)

Agrandir

Dès que l'automne arrive, de la condensation apparaît souvent sur les vitrages des fenêtres.

Photo fournie par Guides Perrier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Préparer la maison pour l'hiver

Rénovation

Préparer la maison pour l'hiver

Toit, gouttières, fenêtres: quoi inspecter, quoi réparer afin de passer un hiver sans tracas à la maison. »

Yves Perrier (collaboration spéciale)
La Presse

Dès que l'automne arrive, de la condensation apparaît souvent sur les vitrages des fenêtres. Cette condensation n'est pas nécessairement un signe de mauvaise qualité d'air intérieur ni même d'un surplus d'humidité. Cependant, s'il y a un surplus d'humidité, celui-ci peut résulter d'un changement d'air insuffisant occasionnant aussi un problème de pollution intérieure.

Y a-t-il un surplus d'humidité ?

En hiver, le taux d'humidité idéal pour les occupants se situe entre 35% et 45%. Si le taux d'humidité de votre maison est de seulement 35% et qu'il se produit tout de même de la condensation ou de la moisissure sur les murs, il s'agit d'un problème d'isolation. Dans ce cas, il faut chercher à mieux isoler les murs pour les rendre plus chauds et à rendre les fenêtres plus étanches.

L'humidité des vides sanitaires

Les maisons anciennes sont souvent construites sur des vides sanitaires ayant un plancher de terre. Ces maisons sont généralement très sèches en hiver, car elles sont peu étanches à l'air. Dans ce cas, l'humidité en provenance du vide sanitaire peut être importante pour maintenir un bon taux d'humidité dans la maison. Si le taux d'humidité ne monte pas au-dessus de 45%. il est inutile de couvrir la terre avec un pare-vapeur, car la maison pourrait devenir trop sèche et nécessiter ensuite un humidificateur.

La moisissure sur les murs

Lorsqu'un mur extérieur est peu isolé, il devient très froid et sujet à la condensation. Dans ce cas, de la moisissure peut se former sur le mur et derrière le plâtre. Ce phénomène est courant sur les murs extérieurs situés dans des garde-robes ou des armoires de cuisines, car dans ces espaces clos, l'air chaud de la maison ne peut pas circuler et réchauffer les murs. Les spores des moisissures étant presque toujours allergènes, irritantes ou toxiques, il ne faut pas les tolérer dans les habitations. La solution permanente à ce problème consiste à enlever le plâtre pour isoler le mur et finir le mur avec un panneau de placoplâtre de type hydrofuge, plus résistant à l'humidité.

Réduire le taux d'humidité

Pour réduire le taux d'humidité d'une maison, il faut d'abord réduire les sources principales d'humidité. On doit d'abord installer des ventilateurs mécaniques dans la cuisine et les salles de bains, et s'assurer que la sécheuse expulse son air humide à l'extérieur de la maison. Si votre sécheuse prend plus d'une heure par brassée, le tuyau est probablement trop long ou obstrué causant de l'humidité dans la maison. Si le sous-sol est beaucoup plus humide que le reste de la maison, vous pouvez y installer un déshumidificateur portatif. Cela aura un effet sur l'humidité de l'ensemble de la maison.

Faut-il un échangeur d'air?

Un échangeur d'air avec récupération de chaleur (VRC) est un excellent moyen de contrôler le taux d'humidité dans les maisons récentes qui sont plus étanches et souvent trop humides. Les changements d'air réguliers permettent en plus de réduire la concentration de polluants dans l'air de la maison en apportant constamment de l'air frais extérieur.

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer