Mirabel: le vent dans les voiles

«La ville de Mirabel est très attrayante pour... (Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse)

Agrandir

«La ville de Mirabel est très attrayante pour les promoteurs immobiliers, estime Gilbert Leblanc, directeur de Mirabel économique. Le secteur est choyé avec la construction de tous types de propriétés : des maisons unifamiliales, des semi-détachés, des immeubles à condos, etc.»

Photo Olivier PontBriand, Archives La Presse

Samuel Larochelle

Collaboration spéciale

La Presse

Avec une augmentation de 20 % de sa population tous les cinq ans depuis deux décennies, Mirabel connaît bien l'effervescence immobilière.

En 2017, la municipalité a délivré plus de 1000 permis de construction résidentielle, selon Mirabel économique. La ville est très attrayante pour les promoteurs immobiliers, selon Gilbert Leblanc, directeur de l'organisation. «Le secteur est choyé avec la construction de tous types de propriétés: des maisons unifamiliales, des semi-détachés, des immeubles à condos, etc.», dit-il. Sans oublier la mise en chantier de 496 appartements locatifs depuis un an.

Par ailleurs, le prix médian des copropriétés vendues entre février 2017 et janvier 2018 a crû de 5 % comparativement à la même période l'année précédente. Une situation qui s'explique par la très forte demande de nouveaux citoyens. «On a même agrandi notre bureau pour répondre à la clientèle, affirme Lucie Martin, directrice chez RE/MAX Mirabel. Au cours des dernières années, la ville a vu arriver plusieurs nouveaux habitants, attirés par l'ouverture d'un Walmart et des Premium Outlets de SmartCentres, et la création de centaines d'emplois chez Bombardier et Bell Helicopter.»

En plus des nombreux emplois dans le secteur aéronautique, Mirabel compte sur plusieurs entreprises importantes dans l'industrie agroalimentaire et en sciences de la santé, comme Halo Pharma, PAMA Manufacturing et le groupe Harmonium Santé. «Et bientôt, on va annoncer un projet de 15 millions dans le domaine de la fabrication manufacturière», annonce M. Leblanc, qui refuse d'en dire plus pour le moment.

Autre argument convaincant: les taxes résidentielles peu élevées, soit 49 cents pour chaque tranche de 100 $ de l'évaluation municipale.

«Ce sont les taxes résidentielles les moins chères du Grand Montréal. C'est très attirant!»

Un pied en ville, l'autre dans la nature

À mi-chemin entre Montréal et les Laurentides, Mirabel profitera sous peu de la construction d'une gare du train de banlieue de Saint-Jérôme. «La gare sera basée dans le secteur Saint-Janvier, précise Mme Martin. Ça fait près de trois ans qu'on l'attend.»

Selon elle, les amants de plein air ont de quoi être heureux dans les environs, avec le parc du Domaine vert, un espace protégé où les citoyens font du vélo l'été et du ski de fond l'hiver, les terrains de golf et la proximité de la piste cyclable du P'tit train du Nord.

Au rayon des nouveautés, la municipalité mise sur deux centres culturels neufs, en plus d'entrevoir la construction d'écoles secondaires à Saint-Canut et Saint-Augustin. «La population est passée de 22 600 à 50 000 personnes en 20 ans, rappelle la courtière. La Ville doit inévitablement faire suivre les services.»

Le boom immobilier actuel était attendu depuis des années. Il est même arrivé en retard. «La Caisse de dépôt et placement avait dans sa ligne de mire un important projet de développement économique à Mirabel, souligne Mme Martin. Les infrastructures étaient faites. Mais le projet est tombé à l'eau. On est resté en plan pendant quelques années, mais depuis environ cinq ou six ans, ce qu'on avait prévu arrive.»

En chiffres

> Population: 50 513 habitants

> Moyenne d'âge: 35 ans

> Nombre d'emplois sur le territoire: 20 000

> Prix médian (unifamiliale): 286 000 $

Sources: Mirabel économique, Statistique Canada




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer