Présentation spéciale: le charme à l'anglaise

La propriété... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

La propriété

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Deschênes

Collaboration spéciale

La Presse

Nous ne sommes pas à Downton Abbey, mais un certain parfum anglais flotte dans l'air qui rappelle l'esprit château. Nous voici au Trafalgar, un immeuble centenaire juché sur la montagne, serti entre le chemin de la Côte-des-Neiges et le chemin McDougall. À 10 minutes à pied du lac aux Castors et autant en auto du centre-ville.

Le salon... (Photo fournie par Profusion Immobilier.) - image 1.0

Agrandir

Le salon

Photo fournie par Profusion Immobilier.

La cuisine... (Photo fournie par Profusion Immobilier.) - image 1.1

Agrandir

La cuisine

Photo fournie par Profusion Immobilier.

Il y a quelques années, Diana et Manuel ont décidé de jeter un coup d'oeil à cet immeuble dont la terrasse commune sur le toit avait impressionné Diana dans un article publié par un quotidien anglophone de la métropole. En mettant le pied dans l'appartement, le tout a viré au coup de foudre.

UN DÉCOR À L'ANCIENNE

L'intérieur est configuré d'une manière qu'on voit moins souvent aujourd'hui : une enfilade de pièces à l'européenne, avec des plafonds de bonne hauteur. Le chauffage est assuré par d'antiques calorifères à l'eau chaude. Concession à la modernité, les unités sont climatisées, mais nos hôtes préfèrent les courants d'air procurés par des fenêtres donnant sur deux faces de l'édifice.

Dès l'entrée au rez-de-chaussée, on est accueilli par un agent qui filtre les visiteurs. Un valet est mis à leur disposition ou à celle des propriétaires qui auraient besoin d'aide pour monter bagages et colis. Le sol est recouvert de travertin avec des insertions de marbre, ce qui ajoute à l'effet manoir. L'ascenseur, remis aux normes il y a quelques années, a quand même conservé son cachet d'époque avec son laiton poli.

BESOINS COMBLÉS

Le Trafalgar a été choisi par le couple car il répondait à plusieurs critères. Manuel pouvait aller travailler à pied à l'hôpital à côté. Il pouvait aussi héberger un chien, ce que d'autres endroits permettaient, mais uniquement pour des bêtes de moins de 15 livres. Le maître et le golden retriever Grace pouvaient aussi compter sur le parc du Mont-Royal pour aller faire des promenades. Enfin, Manuel trouvait un excellent rapport qualité-prix pour sa propriété en tenant compte de la présence d'un surintendant habitant sur place et de la fourniture d'eau chaude à volonté, entre autres.

Diana est aujourd'hui à la retraite et en profite avec joie, petits-enfants aidant. Comme elle aime faire à manger, la cuisine est sa pièce préférée, et elle apprécie particulièrement sa plaque de cuisson à induction. Elle reçoit des amis, mais aussi les quatre enfants, dont certains habitent New York et Hong Kong. La chambre d'invités, éloignée de la leur, procure toute l'intimité souhaitée. Curieusement, il s'agit de la chambre principale des anciens propriétaires, qui sont restés amis, lesquels ont vendu pour aller habiter dans le penthouse tout en haut.

AMBIANCE SURANNÉE

L'immeuble est apprécié pour le sentiment de sécurité qu'il dégage, surtout auprès de nombreuses veuves qui y habitent. Une mixité des langues et des nationalités caractérise aussi cet ensemble de copropriétaires. Le site est donc taillé sur mesure pour une clientèle qui aime le calme et ce charme un peu désuet. Ici, comme à Downton Abbey, on ne trouve ni piscine ni gym. Pas de fenêtres de plain-pied ni de plancher chauffant ; le trio cuisine-salle à manger-salon ouvert ne trouve pas sa place non plus. On a l'impression d'être dans une maison privée de facture plus ancienne. 

Diana et Manuel ont déjà choisi un condo sur le bord du canal de Lachine pour se rapprocher de leurs intérêts : elle pour la piste cyclable et le marché Atwater, lui pour son travail au nouveau Centre universitaire de santé McGill.

La propriété en bref

  • Prix demandé : 930 000 $
  • Année de construction : 1931
  • Pièces : 6, dont 2 chambres et 2 salles de bains/d'eau
  • Comprend : réfrigérateur, four et four à micro-ondes Dacor, lave-vaisselle, laveuse et sécheuse Miele, plaque de cuisson à induction Fagor, hotte, broyeur à déchets, tous les luminaires de la cuisine, toutes les étagères encastrées, tous les systèmes rangements-armoires, haut-parleurs Sonos dans la cuisine.
  • Évaluation municipale : 748 000 $
  • Impôt foncier : 5022 $
  • Taxe scolaire : 1094 $
  • Frais de copropriété : 1483 $ par mois
  • Surface habitable : 1864 pi2
  • Courtière : Christina Miller, Profusion Immobilier inc., 514 934-2480

Voir la fiche




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer