Mélange d'époques réussi à Outremont

IMMOBILIER-Présentation spéciale du 20 mai 2017. Outremont.La maison...

Agrandir

IMMOBILIER-Présentation spéciale du 20 mai 2017. Outremont.La maison est sise dans le Haut-Outremont, dans la montagne. La façade extérieure ne laisse pas deviner qu'elle comporte quatre paliers.Photo Alex Parent, fournie par Sotheby's Realty International Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Andrée Amiot

Collaboration spéciale

La Presse

La maison de Sophie Gosselin et de Stéphane Côté nous a d'abord intéressée en raison de son joli surplombement en bois installé en porte-à-faux au-dessus de la porte d'entrée. « C'est ce qui vous a attirée chez nous ? », s'est étonnée la propriétaire.

IMMOBILIER-Présentation spéciale du 20 mai 2017. Outremont.Ici, le... - image 1.0

Agrandir

IMMOBILIER-Présentation spéciale du 20 mai 2017. Outremont.Ici, le hall d'entrée. À noter, la fenêtre au-dessus qui reproduit l'entrée du vestibule. La table est une pièce unique créée par le grand-père du propriétaire il y a plus de 70 ans.Photo Alex Parent, fournie par Sotheby's Realty International Québec

IMMOBILIER-Présentation spéciale du 20 mai 2017. Outremont.À part... - image 1.1

Agrandir

IMMOBILIER-Présentation spéciale du 20 mai 2017. Outremont.À part le parquet que les proprios ont remplacé par du chêne blanchi et huilé partout dans la maison, le salon a conservé son allure.Photo Alex Parent, fournie par Sotheby's Realty International Québec

« Oui, ça et les photos de la cuisine, et du hall d'entrée, et de la salle d'eau en marbre noir... Bref, un peu tout. »

Mme Gosselin semblait rassurée. Après tout, le couple a investi près de 700 000 $ pour rénover sa maison d'Outremont. Un investissement considérable, mais qui a ajouté une valeur appréciable à cette propriété du Haut-Outremont.

Première constatation : les intérieurs semblent (et sont) beaucoup (lire beaucoup, beaucoup) plus vastes que ne le suggère la façade. « Peut-être parce qu'on a ouvert, avance Mme Gosselin. On a décloisonné, ce qui a eu pour effet d'aérer le rez-de-chaussée. » Il y a ça, mais la maison fait 3000 pi2 répartis sur quatre paliers complets. C'est grand.

Le but du décloisonnement : permettre à la famille de cinq (avec Édouard, 9 ans, Adrien, 7 ans, et Marguerite, 3 ans) de circuler avec aisance partout dans la maison.

C'est en discutant avec leur ami Jean-Guy Chabauty, de l'atelier Moderno, qu'ils ont conçu des plans pour redessiner la maison achetée il y a cinq ans.

CUISINE

L'arrière de la maison a été complètement transformé. Les trois pièces indépendantes à l'origine, soit la cuisine, la salle à manger et la salle familiale, ne font maintenant que deux. Et encore. « Je voulais que la cuisine soit grande, c'est ici que nous vivons, les enfants sont toujours ici, les invités aussi ! » Le grand îlot de 14 pi recouvert de quartz noir sert de point de ralliement.

La salle familiale devenue salle à manger est séparée de la cuisine par un demi-mur. « On y a accès facilement par l'avant ou par l'arrière. »

Les anciennes portes d'accès ont disparu pour faire place à une grande ouverture située directement devant la porte d'entrée. Ainsi, le regard se propulse jusqu'à la cour dès qu'on passe le seuil de la maison. « Avant, se souvient Mme Gosselin, il y avait deux portes de chaque côté du mur, une pour entrer dans la salle à manger et une autre pour entrer dans la cuisine. La salle familiale à gauche était complètement fermée. »

La maison a de nombreux éléments qui s'apparentent au style mid-century. Certains ont survécu aux transformations. « Les murs de la salle familiale étaient recouverts de panneaux en bois de rose. On a gardé ceux du mur aveugle et on a déménagé un autre pan dans la chambre principale. »

Les pierres du foyer, identiques à celles du recouvrement de la maison, une caractéristique commune de l'époque, sont restées aussi. Tout comme le bar du sous-sol et les panneaux en « préfini de noyer » qui rappellent les années 60. Il y a un petit côté Mad Men dans cette maison.

Mais c'est avant tout une maison familiale. Les quatre chambres à l'étage, à la fin d'un escalier en demi-cercle, ont été conçues pour que chaque enfant ait son univers. La salle de bains des enfants fait le trait d'union entre les chambres des garçons. Les propriétaires ont gardé le carrelage bleu pâle d'origine et ont ajouté des accessoires et des meubles-lavabos orange. C'est à la fois ludique et charmant.

Dans la chambre de Marguerite, les proprios ont fait percer un mur pour y intégrer une immense fenêtre qui s'ouvre sur l'escalier et sur la chambre principale. De ce côté, la porte menant à la chambre des parents a également été élargie pour reprendre les dimensions de la nouvelle fenêtre. « Il y a une continuité autant au rez-de-chaussée qu'à l'étage. »

Il y a deux autres paliers dans cette maison, un rez- de-jardin qui fait office de salle de télé et de salle de jeux, et un vrai sous-sol où les proprios ont aménagé un gym.

La famille quitte son chez-soi parce que Sophie a été contaminée par une affection de plus en plus répandue : les joies de la transformation. « J'ai adoré ce processus et j'aimerais recommencer ailleurs. » La quête d'un nouveau projet est donc amorcée. À suivre.

LA PROPRIÉTÉ EN BREF

Prix demandé : 2 495 000 $

Année de construction : 1966

16 pièces comprenant 5 chambres, 3 salles de bains, 1 salle d'eau, foyer au bois, garage double

Superficie du terrain : 5342 pi2

Superficie de la maison : 3000 pi2

Évaluation municipale : 1 658 500 $

Impôt foncier : 12 125 $

Taxe scolaire : 2754 $

Courtière : Catherine Rochon, Sotheby's International Realty Québec




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer