Tour des Canadiens: des prix corsés pour les loyers

La Tour des Canadiens 2 atteindra 49 étages,... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

La Tour des Canadiens 2 atteindra 49 étages, soit 12 de plus qu'initialement prévu.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après des années de construction, la Tour des Canadiens est depuis peu illuminée chaque soir par le logo du Tricolore. Les premiers copropriétaires ont commencé à emménager dans le gratte-ciel de 50 étages... et de nombreux condos flambant neufs ont du même coup abouti sur le marché de la location.

>>> Réagissez sur le blogue de Maxime Bergeron

Le constat est simple : les prix sont chers. Très chers, même.

Plusieurs copropriétaires exigent des loyers de plus de 3000 $ pour de petits condos de moins de 700 pi2, souvent sans stationnement.

Sur Kijiji, l'un d'eux demande 3228 $ par mois pour un appartement de 653 pi2 situé au 43e étage de la tour. L'unité compte une chambre à coucher et un bureau, ainsi qu'un balcon de 96 pi2.

Malgré ce prix déjà corsé, le futur locataire devra payer les charges de copropriété et les autres frais habituels comme l'électricité, indique l'annonce. Et allonger encore davantage s'il désire un stationnement, car aucune case n'est incluse.

En bout de piste, la facture mensuelle pourrait frôler les 4000 $ par mois.

D'autres copropriétaires de la Tour des Canadiens se montrent moins gourmands. L'un d'eux demande 3300 $ par mois pour son condo de 904 pi2, comptant deux chambres et deux salles de bains, situé au 20e étage. À ce prix, un stationnement est aussi inclus.

Quoi qu'il en soit, force est de constater que les prix demandés sont en général élevés dans le gratte-ciel adjacent au Centre Bell.

Les 13 condos affichés sur le réseau Centris exigent des loyers de 1600 $ à 3300 $ par mois. Un petit appartement de 474 pi2, situé au 12e étage de la tour, est par exemple offert à 2200 $ par mois, sans stationnement.

Jusqu'où les Montréalais seront-ils prêts à payer pour bénéficier d'une belle vue ?

***

Montréal n'est pas New York, ni même Toronto, en ce qui a trait au marché locatif. Malgré les hausses marquées de la dernière décennie, il y a encore moyen de louer un grand appartement - ou une maison ! - au centre-ville pour 3000 $ à 3500 $ par mois.

Voici ce qu'une recherche sommaire sur Centris nous a permis de trouver en location cette semaine : 

  • Maison de ville récente aux Terrasses Windsor, juste au sud du Centre Bell ; 1600 pi2 sur deux étages ; deux stationnements ; 3000 $ par mois.
  • Condo neuf de 991 pi2 au Roccabella, en face du Centre Bell, au 14e étage ; deux salles de bains, deux chambres à coucher, un stationnement ; 3200 $ par mois.
  • Condo de 1071 pi2 au 19e étage du Crystal de la Montagne, de biais avec le Centre Bell ; deux chambres à coucher et deux salles de bains ; service de voiturier ; 3500 $ par mois.

Une de nos sources bien au fait du marché locatif du centre-ville est catégorique : les condos qui exigent un prix trop élevé seront tout simplement « inlouables ».

« L'inventaire augmente chaque jour, ce qui mettra une pression sur les prix à la baisse, fait valoir notre source. Plusieurs ont payé beaucoup trop cher au pied carré en comparaison avec le vrai marché. »

Seulement dans les environs immédiats du Centre Bell, 5100 condos auront été construits entre 2013 et 2019, selon des données de la firme Altus. Une certaine portion aboutira sur le marché de la location.

Aux prix payés par les acheteurs, plusieurs devront s'attendre à des flux de trésorerie négatifs. Le « cash flow » moyen des copropriétés locatives est déjà dans le rouge de - 1 % au centre-ville et à L'Île-des-Soeurs, selon une étude récente de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Pour l'heure, la demande reste forte pour les condos locatifs. Au centre-ville et à L'Île-des-Soeurs, le taux d'inoccupation de ces copropriétés s'élevait à peine à 2,4 % l'automne dernier, selon la SCHL.

Le loyer moyen des copropriétés d'une chambre à coucher atteint 1251 $ dans ce secteur et celui des condos de deux chambres, 1628 $, indique la SCHL.

Morale de l'histoire : un ajustement de prix pourrait être à prévoir pour certains propriétaires, s'ils souhaitent bel et bien louer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer