BONE Structure à la conquête de la Californie

Mark Z. Jacobson, éminent professeur de génie civil... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR BONE STRUCTURE)

Agrandir

Mark Z. Jacobson, éminent professeur de génie civil et de l'environnement à l'Université Stanford, est le premier à se faire construire une maison à l'aide du système BONE Structure, en Californie. Sa résidence est érigée dans la région de San Francisco, à Palo Alto, au coeur de Silicon Valley, tout près d'où il enseigne. Cette illustration donne un aperçu de ce que la maison aura l'air tout en mettant en évidence une partie de son ossature en acier léger.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR BONE STRUCTURE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

BONE Structure voit grand. Très grand. L'entreprise lavalloise, qui conçoit et construit des maisons à l'ossature d'acier, se lance à la conquête du marché américain en s'établissant en Californie, au coeur de Silicon Valley, qui carbure à l'innovation.

La résidence du professeur Mark Z. Jacobson, à... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR BONE STRUCTURE) - image 1.0

Agrandir

La résidence du professeur Mark Z. Jacobson, à Palo Alto, pourra atteindre l’objectif de consommation énergétique nette zéro. Voici ce dont elle aura l’air une fois terminée. À noter : la Tesla garée devant le garage.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR BONE STRUCTURE

Depuis la création de l'entreprise en 2005, Marc-André Bovet et sa conjointe Michelle Tremblay bousculent les idées reçues dans l'industrie de l'habitation. Leur but ? Révolutionner le processus de construction en assemblant des maisons comme des voitures, à la façon d'un jeu de Meccano. Adaptée à la topographie de chaque terrain et ne comportant aucun mur porteur, chaque maison est planifiée avec précision et peut évoluer au gré des besoins. Immenses fenêtres et vastes espaces ouverts les caractérisent.

Dans les bureaux de l'entreprise au nord de l'autoroute 440, les plans de maisons qui seront notamment assemblées au Québec, en Ontario, en Colombie-Britannique et en Californie sont réalisés en 3D. Les commandes sont directement acheminées à sept usines partenaires québécoises, qui ont investi dans des technologies numériques. Sur les chantiers, les maisons sont assemblées à l'aide de perceuses et un seul type de vis est utilisé.

Tout évolue, indique Marc-André Bovet, qui donnera une conférence TEDx, le 24 mai à la Maison des arts de Laval. « Le téléphone cellulaire est devenu un téléphone intelligent, la voiture est devenue un ordinateur sur roues et le journal est un iPad, indique-t-il. L'industrie de l'habitation ne peut se cantonner dans les mêmes façons de faire, sous prétexte que cela a toujours été fait ainsi. Les consommateurs veulent une maison qui passera l'épreuve du temps. »

Le président et fondateur de BONE Structure compare ses maisons haut de gamme aux voitures électriques du visionnaire Elon Musk. « Nos maisons sont comme le modèle S de Tesla, indique-t-il. Nous nous dirigeons vers le modèle X et le modèle 3. »

VISÉES INTERNATIONALES

Le dévoilement d'une première maison à Palo Alto, dans Silicon Valley, où est justement établi le siège social de Tesla Motors, figure au coeur de la stratégie d'expansion de l'entreprise, qui a breveté sa technologie dans 42 pays. Il s'agit pour elle d'un tremplin, qui lui permettra d'offrir des maisons pouvant être reproduites à moindre coût.

L'entreprise peut compter sur Charles Bovet, qui s'est envolé vers la Californie après son baccalauréat en génie civil à l'Université McGill. Il a obtenu une maîtrise en génie civil et de l'environnement à la réputée Université Stanford, dans Silicon Valley. Le jeune homme de 27 ans s'est joint à l'entreprise familiale afin d'en piloter la croissance sur la scène internationale et a recruté cinq autres finissants animés du même désir d'innover.

« En faisant ma maîtrise, spécialisée en gestion de la construction, j'ai été exposé aux technologies de l'avenir dans tous les domaines », explique-t-il.

«Silicon Valley est le centre de l'innovation. Une voiture sur deux est une Tesla. Or, j'ai réalisé que ce qu'on faisait dans notre petit coin de pays est déjà en avance sur ce que je vois ici en termes de construction.

»

Charles Bovet
Ingénieur chez BONE Structure
BONE Structure a conçu et construit cette maison... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR BONE STRUCTURE) - image 3.0

Agrandir

BONE Structure a conçu et construit cette maison à Laval. L’ossature d’acier léger permet l’installation d’un mur vitré.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR BONE STRUCTURE

Dans ce milieu ultrabranché très soucieux de l'environnement, le système de construction BONE Structure attire l'attention. Ne générant aucun déchet sur le chantier, puisque toutes les pièces sont fabriquées en usine, il répond de surcroît aux ambitieux objectifs de la Californie, exigeant que toute nouvelle habitation atteigne une consommation énergétique nette zéro en 2020.

« Le fait que nos maisons soient construites avec précision et qu'elles soient isolées hermétiquement permet de réduire la facture de chauffage et de climatisation de 60 à 90 %, explique Charles Bovet. Restera ensuite à utiliser des énergies renouvelables comme le soleil pour produire autant d'énergie que ce qui est consommé. »

PREMIER CLIENT DE MARQUE

Le système de construction sera présenté pour la première fois en sol californien à des invités triés sur le volet, à la fin de juin. L'événement aura lieu dans la maison non terminée, aux murs dégarnis, du premier client de l'entreprise : Mark Z. Jacobson, un éminent professeur de génie civil et de l'environnement à l'Université Stanford, qui a élaboré avec des collègues une stratégie pour amener chacun des États américains à changer ses pratiques pour n'utiliser que de l'énergie renouvelable d'ici 2050.

« J'ai choisi BONE Structure à cause des importants avantages offerts, comme la réduction des déchets sur le chantier, la réduction de la poussière et les désagréments minimes imposés aux voisins. Le système procure aussi une grande flexibilité pour tirer parti de mon terrain à la forme irrégulière, explique-t-il par courriel. Une fois l'enveloppe du bâtiment rendue étanche, le rendement énergétique net zéro sera obtenu grâce aux sources d'énergie et aux électroménagers employés. Aucun gaz ne se rend dans la propriété. Toute l'énergie proviendra de l'électricité. J'utiliserai des voitures électriques, des thermopompes pour le chauffage de l'air et de l'eau et une cuisinière à induction. L'énergie proviendra de panneaux solaires sur le toit et sera emmagasinée dans des batteries Tesla, dans le garage. »

Le professeur croit que l'utilisation à 100 % d'énergie propre renouvelable permettra de combattre les changements climatiques et d'éliminer les morts causées par la pollution. Il sera donc en mesure de mettre en pratique ce qu'il prône !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer