Week-ends visites libres: 20 ans, encore pertinents

Samcon participe aux Week-ends visites libres depuis les... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR SAMCON)

Agrandir

Samcon participe aux Week-ends visites libres depuis les tout débuts. Cette année, le promoteur a inscrit huit projets, dont le Sol, dans le quartier de Sainte-Marie ( à l'est du centre-ville de Montréal).

ILLUSTRATION FOURNIE PAR SAMCON

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le marché immobilier résidentiel a beaucoup changé dans la région de Montréal depuis la tenue des premiers Week-ends visites libres, au printemps 1996. Vingt ans plus tard, la mission de la campagne de promotion de l'habitation neuve demeure la même : informer les acheteurs potentiels pour qu'ils puissent prendre une décision éclairée. Cette année, l'événement aura lieu les deux prochains week-ends. Quand ? Les samedis et dimanches 2, 3, 9 et 10 avril, de 13 h à 17 h

La campagne de promotion, appelée à l'origine «Week-ends... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR JACQUES BEAULIEU CONSULTANT) - image 1.0

Agrandir

La campagne de promotion, appelée à l'origine «Week-ends visites libres à Montréal», est née à l'initiative de la Ville de Montréal, au printemps 1996.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR JACQUES BEAULIEU CONSULTANT

De 6 à 80 projets inscrits

Il y a 20 ans, il y avait très peu de grues à Montréal. « C'était catastrophique », se rappelle Jacques Beaulieu, président fondateur des Week-ends visites libres. La Ville de Montréal, qui cherchait à contrer l'exode de sa population en banlieue et à encourager la construction résidentielle sur son territoire, est à l'origine de la campagne de promotion. La première année, six projets, de six constructeurs différents, ont été inscrits, attirant un millier de visiteurs. Cette année, les promoteurs de 80 projets y participeront. Environ 60 % d'entre eux sont situés à Montréal.

>>>Visitez le site de l'événement.

Il y avait beaucoup d'activité dans le bureau... (PHOTO BENOÎT DESJARDINS, FOURNIE PAR LES WEEK-ENDS VISITES LIBRES) - image 2.0

Agrandir

Il y avait beaucoup d'activité dans le bureau des ventes du complexe Quartier 54, dans Rosemont lors des Week-ends visites libres de 2011. 

PHOTO BENOÎT DESJARDINS, FOURNIE PAR LES WEEK-ENDS VISITES LIBRES

Un sommet de 15 715 visiteurs

Pendant la campagne de 2004, 15 715 personnes ont envahi les bureaux des ventes des promoteurs participants. Des cartes étaient alors remises pour repérer les 54 projets (c'était avant l'accès généralisé à un GPS). Ce record a presque été battu en 2010, avec 14 583 visiteurs attirés par 70 projets. L'an dernier, seulement 5000 personnes se sont déplacées pour en savoir davantage sur les 85 projets inscrits. En revanche, pendant les deux semaines, 97 000 visiteurs uniques ont consulté le site internet mis à leur disposition. Ce chiffre devrait être encore plus élevé cette année grâce à l'association avec le portail Guide habitation.

Au Vam 2, dans Hochelaga-Maisonneuve, Vivenda propose à... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR VIVENDA) - image 3.0

Agrandir

Au Vam 2, dans Hochelaga-Maisonneuve, Vivenda propose à la fois des condos abordables (de moins de 250 000$) et des condos pour les familles avec trois chambres. L'immeuble, doté d'un ascenseur, se distinguera avec ses potagers sur le toit. 

ILLUSTRATION FOURNIE PAR VIVENDA

Répondre à différents besoins

En consultant le site internet, les acheteurs potentiels sont en mesure de cibler les projets répondant à leurs besoins avant de se déplacer. Cette année, les habitations sont subdivisées en quatre catégories : les abordables (avec des unités à moins de 250 000 $), les familiales (trois chambres et plus), les prestigieuses (condos et maisons de luxe) et les complexes destinés à une clientèle de 55 ans et plus. Les projets sont aussi classés par quartier. Dans les bureaux des ventes, d'autres informations pourront être recueillies, notamment sur les programmes d'aide financière à Montréal. Le fait de voir les environs et de constater la présence (ou l'absence) de certains éléments dans le voisinage peut aussi alimenter la réflexion.

La designer Francine Martineau a mis en valeur... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

La designer Francine Martineau a mis en valeur des meubles québécois de style contemporain dans ce luxueux appartement-témoin situé dans Ambiance Plein-Sud, au coeur du golf Le Parcours du Cerf, à Longueuil. Dans la déco aux harmonies de taupe et de gris, quelques accents de couleur ressortent. 

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Meubles du Québec en vedette

Pour souligner le 20e anniversaire des Week-ends visites libres, quatre designers ont chacun accepté d'aménager une habitation modèle à l'aide de meubles conçus et fabriqués au Québec. Le but ? Faire découvrir la créativité de fabricants, de designers industriels et de designers d'intérieur québécois en les jumelant avec des constructeurs résidentiels. Ce défi, lancé par le designer multidisciplinaire Jean-Claude Poitras, a reçu l'appui de l'Association des fabricants de meubles du Québec. La majorité des meubles exposés sera par la suite donnée à la fondation Habitat pour l'humanité.

Dans Griffintown, la structure des édifices du complexe... (ILLUSTRATION FOURNIE PAR LEMAY-CHA) - image 5.0

Agrandir

Dans Griffintown, la structure des édifices du complexe Arbora sera faite de panneaux de bois massif lamellé-croisé. Dans cet ambitieux projet réalisé par Sotramont et LSR GesDev, les immeubles sont construits en visant une certification LEED platine.

ILLUSTRATION FOURNIE PAR LEMAY-CHA

Beaucoup d'innovations

Au cours des 20 dernières années, le milieu de l'habitation a constamment évolué, s'adaptant à de nouveaux impératifs. En font foi l'apparition des chalets urbains sur les toits, la réduction de la superficie de certains appartements, l'aménagement de spacieux appartements-terrasses avec des vues à couper le souffle, l'offre croissante d'habitations avec trois et quatre chambres sur un ou deux niveaux, etc. La campagne de promotion met en lumière la grande diversité de logements offerts. Elle permet aussi d'en apprendre davantage sur certaines innovations du côté de la construction verte. À découvrir : deux complexes résidentiels de six et huit étages construits avec des panneaux de bois lamellé-croisé CLT (cross-laminated timber), soit le complexe Tod, dans Saint-Laurent, et le complexe Arbora, dans Griffintown.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer