Chauffer la maison avec sa toilette

Québec analyse présentement la possibilité d'ouvrir la réglementation à un... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Montréal

Québec analyse présentement la possibilité d'ouvrir la réglementation à un usage plus large des toilettes sans eau, ce qui pourrait permettre l'introduction de nouvelles technologies offrant un chauffage partiel des résidences au compost.

La firme Aliksir, de Deschambault-Grondines dans la MRC de Portneuf, a en effet mis au point un système de traitement des déchets humains et autres solides organiques qui les récupère et transforme le tout en compost avec une série d'équipements qui sont aussi capables de produire une chaleur utilisable pour la résidence avec ce compost.

L'installation domestique permet de récupérer également les déchets organiques de cuisine, les papiers et cartons déchiquetés, le gazon et autres résidus végétaux, tout en réduisant considérablement l'utilisation et le gaspillage d'eau potable.

Le projet d'Aliksir, affublé du nom évocateur de «Projet Caca d'or», se heurte toutefois au Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées, qui interdit l'usage des toilettes sèches à moins qu'aucune autre solution - généralement une fosse septique et un champ d'épuration - ne soit disponible.

«Combien de temps encore allons-nous accepter de jeter nos excréments dans nos cours d'eau», s'est interrogée la présidente et directrice générale de l'entreprise, Lucie Mainguy, auprès de La Presse Canadienne.

«Les toilettes sèches sont une solution écologique et économique», a-t-elle fait valoir en invitant Québec à prioriser l'utilisation des toilettes sèches dans les campagnes.

Révision de la réglementation

Or, la réglementation à cet effet est justement en processus de révision.

«Le ministère analyse actuellement la faisabilité technique d'étendre le champ d'application des toilettes à compost à d'autres situations que celles prévues au règlement en vigueur», a indiqué à La Presse Canadienne le porte-parole du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Clément Falardeau, par voie de courriel.

«Les normes relatives aux cabinets à terreaux sont désuètes et l'encadrement pour traiter et évacuer les eaux ménagères est très minimaliste», a reconnu M. Falardeau.

Cependant, il a précisé que «les exigences techniques pour les toilettes à compost devront être précisées et les exigences pour le traitement et l'évacuation des eaux ménagères revues avant d'ouvrir la possibilité d'utiliser les toilettes à compost à d'autres situations.»

Litière et vis sans fin

L'installation proposée par Aliksir consiste en un réservoir en amont de la toilette rempli de «litière», soit un mélange de matière organique, de charbon de bois et de bactéries actives et thermophiles.

Lorsque la toilette est utilisée, une vis sans fin remplace la chasse d'eau et mélange la litière aux déchets humains et autres, transportant le tout dans un «digesteur/composteur».

La technique utilisée est celle du compostage à chaud, qui est assuré par des bactéries thermophiles et qui assainit rapidement les déchets humains. Une installation servant à la récupération de la chaleur permet, selon les volumes en compostage, soit de fournir l'eau chaude domestique, soit de fournir de la chaleur pour le chauffage d'une habitation.

Les essais n'ont pas encore permis d'assurer le chauffage complet d'une habitation durant les mois d'hiver, mais on a réussi à maintenir l'air ambiant à plus de 6 degrés Celsius durant les mois de janvier et de février sans aucune autre source de chauffage, ce qui laisse entrevoir, à défaut d'un chauffage complet, une source de chauffage partielle qui aurait pour effet de réduire considérablement la demande d'énergie d'une résidence.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer