Saint-Sauveur: la maison de l'autoconstructeur

C'est la façade côté stationnement. Le garage double... (Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.)

Agrandir

C'est la façade côté stationnement. Le garage double sert aussi d'atelier pour M. Demers. Le lac se trouve derrière la maison.

Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Andrée Amiot

Collaboration spéciale

La Presse

«Donc, M. Demers, vous avez fait construire votre maison en 2008?»

Le panorama extérieur vu du salon. À noter... (Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.) - image 1.0

Agrandir

Le panorama extérieur vu du salon. À noter les lattes de bois au plafond, teintes à la main par le frère et la belle-soeur de madame qui ont joué aux Michel-Ange sur des échafauds.

Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.

Vue de la cuisine à partir de la... (Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.) - image 1.1

Agrandir

Vue de la cuisine à partir de la salle à manger. À noter le corail au mur, couleur vitaminée du comptoir en quartz, un de nos coups de coeur.

Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.

«Correction, j'ai construit la maison moi-même. Je suis un autoconstructeur», rectifie doucement (et très gentiment) le septuagénaire Jean-Guy Demers.

Sa compagne Odette acquiesce et en rajoute. «Nous avons eu beaucoup d'aide, mais le projet vient de nous.»

Et quel projet!

Nous sommes au lac des Becs-scie, une jolie étendue d'eau en forme de croissant tout près du mont Habitant, à Saint-Sauveur.

La propriété du couple est impressionnante.

Construite entre 2008 et 2010 (c'est long, l'autoconstruction!), la maison multi-paliers est assise à mi-chemin entre le lac et le chemin.

Côté stationnement, elle est revêtue de trois éléments: de la pierre, des panneaux en fibrociment et du bois torréfié.

Côté lac, on a ajouté du verre. Les quatre terrasses sont donc un prolongement de l'intérieur.

Tout joli que soit l'extérieur, l'intérieur est aussi intéressant.

M. Demers travaillait dans le domaine de la santé. Des postes de haut gestionnaire qui devaient l'occuper passablement. Malgré cela, il avait cette passion du bâti, et le couple a rénové ou construit (et revendu) pas moins de 17 maisons, d'Ahuntsic à Saint-Donat. Peut-être même plus, selon lequel des deux on écoute! Pour ce couple, et plus particulièrement pour M. Demers, il n'y a jamais de problème. «Que des solutions.»

Le résultat de ses efforts est une ode à son expérience et devait être son dernier projet. «Il y a eu beaucoup d'amour dans cette maison. On la voulait unique.»

Le couple a choisi d'être épaulé par un architecte, Julien Viens, et une designer, Sabrina Guilbert. «C'est à eux qu'on doit le design, les intérieurs et les embellissements», expose M. Demers. La designer, présente durant notre rencontre, s'empresse de préciser que le couple savait tout à fait ce qu'il voulait. «Le modèle que proposaient M. et Mme Demers prend sa source dans le mouvement Bauhaus et les constructions de Frank Lloyd Wright. L'architecte et moi avons proposé des idées qui faisaient suite à leurs idées directrices.»

Les photos ne rendent pas toujours justice à la beauté des espaces intérieurs. Dès l'entrée, on entre dans un univers vaste, dénudé et aéré. Malgré les élévations et les grandes embrasures, les propriétaires et leurs acolytes ont réussi un tour de force en rendant l'espace enveloppant et chaleureux. Est-ce dû aux couleurs vives? À la teinte des éléments en bois (peints par le frère et la belle-soeur de madame, deux artistes spécialistes des décors scéniques), à la teinte légèrement beurrée des murs? Comment savoir. Mais l'ensemble confère un mélange de sensations douces qu'on n'a pas envie de quitter.

Et pourtant.

Le couple vend sa grande maison pour entreprendre un nouveau projet. Puisque madame travaille au centre-ville et que monsieur l'attend tout au long de la semaine, ils veulent trouver une maison (à rénover) qui les rapprochera. «On veut préparer les petits légumes ensemble.»

Inutile de vous dire qu'on a très hâte à la prochaine étape.

Grande, la chambre principale s'ouvre sur le lac... (Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.) - image 2.0

Agrandir

Grande, la chambre principale s'ouvre sur le lac (derrière) et le couloir. À gauche, le walk-in et la salle de bains.

Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.

C'est le spa des invités ! Installée au sous-sol,... (Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.) - image 2.1

Agrandir

C'est le spa des invités ! Installée au sous-sol, la salle de bains sert les deux chambres d'amis.

Photo fournie par Re/Max du Cartier R.N.

La propriété en bref

Prix demandé: 1 499 000$

Année de construction: 2010

Pièces: 12. dont 3 chambres, 2 salles de bains, 1 salle d'eau, garage double, bord de l'eau navigable. Eau claire (selon le réseau de surveillance volontaire des lacs).

Superficie utile: 4000 pi2

Superficie de la propriété: 21 650 pi2

Évaluation municipale: 897 300$

Impôt foncier: 4705$

Taxe scolaire: 973$

Courtier: Richard Neault, Re/Max du Cartier R.N. 514 706-4663

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer