Bouquets de fin d'été

Actée à gros pédicelles... (Photo Pierre Gingras, La Presse)

Agrandir

Actée à gros pédicelles

Photo Pierre Gingras, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Gingras

Ces beautés tardives sont souvent ignorées, car il est difficile de les forcer à fleurir au printemps lors de la grande fièvre horticole. Elles ont pourtant beaucoup à offrir : floraison prolongée, parfums agréables, coloris multiples, facilité d'entretien. Nous vous en présentons quelques-unes, rustiques en zone 4 ou 5, parfaites pour le sud du Québec.

Hibiscus moscheutos... (Photo Pierre Gingras, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Hibiscus moscheutos

Photo Pierre Gingras, La Presse

Chasmanthium latifolium... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

Chasmanthium latifolium

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

QUELQUES CONSEILS

OÙ LES TROUVER ? La majorité des grands centres de jardin disposent encore d'un bon choix. Certaines maisons spécialisées offrent aussi des variétés plus rares sur le marché. Parmi elles : les Jardins Michel Corbeil, à Saint-Eustache, les Vivaces du Merle bleu, à Saint-Raymond, Vivaces de l'Isle, à Bécancour.

AVANT DE TRANSPLANTER. Il est important d'enlever une partie du terreau qui entoure les racines. Composé de mousse de tourbe, il empêche souvent l'absorption adéquate de l'eau.

L'ACTÉE À GROS PÉDICELLES

Floraison printanière plutôt banale, mais en août, ses fruits blancs demeurent en beauté pendant quatre à cinq semaines. La variété « Misty Blue » possède un feuillage foncé. L'actée rouge est plus connue, mais ses fruits de couleur foncée persistent moins longtemps. Mi-ombre, sol riche. Fruits toxiques. 

LES KETMIES

Au jardin, les ketmies fleurissent rarement avant la mi-août. Ces hibiscus vivaces se donnent en spectacle durant un bon mois. Hibiscus syriacus est un arbuste atteignant 2 m. Pétales et coeur aux coloris différents. Hibiscus moscheutos produit des fleurs rondes blanches, roses ou rouges de 25 cm de diamètre. Spectaculaire ! Il émerge du sol fin mai : 90 à 200 cm. Plein soleil, sol ordinaire bien drainé.

LES GRAMINÉES

La liste des graminées est interminable, mais chez les espèces à grand déploiement, les plumeaux font leur apparition à la fin d'août. De petite taille, environ 60 cm, Chasmanthium produit de jolis fruits rappelant de minuscules poissons qui persistent jusqu'au gel. La variété « Northern Lights » a un feuillage panaché, 30 cm. Mi-ombre, sol riche, humide en tout temps.

LES RUDBECKIES

Parmi les rudbeckies vivaces tardives, deux variétés attirent l'attention. Rudbeckia triloba « Prairie Glow » produit un feu d'artifice de fleurs bicolores (orange et jaune). Vivace de courte durée, elle se ressème facilement (1 m). Rudbeckia laciniata est cultivée depuis des lustres (2 m). Fleurs jaunes. La variété « Goldquelle » est double, en pompon. Sol ordinaire, soleil ou mi-ombre.

LES ASTERS

Souvent en fleurs jusqu'à la fin septembre, les asters sont malheureusement les oubliés de nos jardins. Pourtant, ils sont très florifères, exigent peu d'entretien et offrent une gamme de coloris fort jolis, du blanc en passant par le bleu ou le rose. C'est le cas notamment de la lignée Wood's comme « Wood's Pink », 50 cm. Sol ordinaire bien drainé, plein soleil.

LES CIMICIFUGAS

Aujourd'hui classées parmi les actées, les cimicifugas sont en fleurs vers la fin d'août. De 15 à 25 cm de longueur et souvent délicatement recourbé, l'épi floral émet un délicieux parfum perceptible à des mètres à la ronde. Elles sont aussi appréciées pour leur feuillage pourpre souvent très foncé. De 70 cm à 1,5 m. Sol riche, humidité constante, mi-ombre. Actea dahurica produit un feuillage vert.

LES ANÉMONES JAPONAISES

Avec leurs fleurs délicates et abondantes, dans des tons de rose plus ou moins pâle, les anémones japonaises méritent une place de choix au jardin. Elles sont en fleurs pendant 4 à 5 semaines. « Robustissima » manifeste souvent des ambitions territoriales, un défaut mineur largement compensé par sa beauté. « Honorine Jobert » est blanche et mesure 1 m. Sol riche, humide, soleil ou mi-ombre. Les variétés foncées sont fragiles.

LES PHLOX PANICULÉS

Certains phlox paniculés, probablement parmi les plus beaux, sont très tardifs. C'est le cas de « Jeana » aux fleurs lavande tirant sur le rose. Sa résistance à l'oïdium (le blanc) est excellente et il mesure 1 m. Soleil, mi-ombre, sol riche et humide sont nécessaires, avec un arrosage régulier. Son cousin, « Aureole », est plus court (60 cm), plus rustique (zone 3) et donne des fleurs de couleur fuschia.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer