Entretien estival des bacs et balconnières

Un peu d'entretien au cours de l'été assurera... (Photo 123RF/sondem)

Agrandir

Un peu d'entretien au cours de l'été assurera des jardinières attrayantes et productives.

Photo 123RF/sondem

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Larry Hodgson</p>
Larry Hodgson

Collaboration spéciale

Le Soleil

Le jardinage sur balcon et terrasse n'a jamais été aussi populaire... ni aussi facile, grâce à un début d'été frais et pluvieux. Mais maintenant que les températures estivales semblent enfin arrivées, il est temps de surveiller leur état un peu plus étroitement. Que vous cultiviez des fines herbes, des légumes ou des fleurs, vos jardins en contenant ont besoin de soins. Voici ce qu'il faut faire.

1. Vérifiez le niveau d'humidité dans le terreau

Les plantes en pot sèchent plus rapidement que les plantes cultivées en pleine terre. Non seulement elles sont généralement plus exposées au vent et au soleil, ce qui augmente l'évapotranspiration, mais les racines sont restreintes par les parois du contenant et ne peuvent pas, contrairement aux racines des plantes cultivées dans le jardin, descendre en profondeur chercher l'eau en cas de disette. Il faut donc vérifier régulièrement, au moins aux trois ou quatre jours, leur niveau d'humidité. Les paniers suspendus, qui sèchent plus vite que les autres contenants, demandent parfois une vérification encore plus assidue. 

Ne vous fiez pas à l'état des feuilles pour juger si la plante a besoin d'eau. D'accord, quand les feuilles fanent, habituellement cela indique un manque d'eau, mais quand les feuilles pendent mollement, la plante est déjà en état de détresse. Chaque fois que vous laissez le feuillage faner, la qualité de la plante diminue, souvent jusqu'au point où elle meurt de stress. Idéalement, ne faites vivre aucun manque d'eau à vos plantes. C'est d'ailleurs le secret principal pour obtenir des fines herbes et des légumes savoureux et des annuelles bien fleuries. 

Deux ou trois fois par semaine, enfoncez l'index dans le terreau jusqu'au deuxième joint. Si le sol est encore humide, il n'est pas nécessaire d'arroser. S'il est sec au toucher, arrosez abondamment, assez pour qu'un surplus d'eau commence à sortir des trous de drainage. Si vous ne voulez pas vous salir le doigt, il existe des humidimètres qui peuvent dépanner... mais curieusement, ils ne sont pas aussi efficaces pour détecter le besoin d'arrosage qu'un doigt!

2. Fertilisez régulièrement

Les plantes en pot ont aussi besoin de plus d'engrais que les plantes cultivées en pleine terre. Car généralement, on les tasse davantage que les plantes en pleine terre pour obtenir une potée plus dense et attrayante plus rapidement, mais alors plus de plantes partagent les mêmes ressources. Encore plus important, le terreau en pot est vite lessivé des minéraux qu'il contient par les arrosages et par la pluie. 

Quand il pleut dans un jardin en pleine terre, l'eau percole vers le bas à travers la terre, entraînant les minéraux vers le bas, mais quand la terre s'assèche un peu, l'eau remonte par capillarité, ramenant les minéraux dans la zone des racines. Les plantes en manquent donc rarement. En pot, l'eau qui percole à travers le terreau entraîne aussi les minéraux avec elle, mais cette fois, elle sort par le trou de drainage avec toute la richesse que vous essayez de donner à vos plantes. Ainsi, les minéraux sont lessivés des pots et il faut les remplacer.

Même si vous aviez bien fertilisé votre contenant avec un engrais à dégagement lent en début de saison, il est sage de fertiliser aux deux semaines avec un engrais soluble dans l'eau d'arrosage. Le type d'engrais (pour légumes, pour fleurs, etc.) a peu d'importance: pour les plantes, tous les engrais sont égaux. Ce qu'il faut est tout simplement d'en rajouter régulièrement.

3. Rabattez les tiges longues et dégarnies

Après cinq ou six semaines, certaines tiges deviennent trop longues ou perdent une partie de leur feuillage, prenant alors une apparence dégarnie. C'est souvent le cas des verveines et les pétunias retombants. Coupez alors les branches fautives près de la base et la plante en produira des plus courtes et plus attrayantes.

4. Supprimez les fleurs fanées des annuelles

Autrefois, cette tâche avait une grande importance. Si vous ne supprimiez pas les fleurs fanées, la plupart des annuelles arrêtaient de fleurir. De nos jours, c'est moins vital. Beaucoup de fleurs annuelles modernes ont été améliorées et fleurissent abondamment même si vous ne touchez pas aux fleurs fanées. Plusieurs sont aussi autonettoyantes, c'est-à-dire que leurs pétales tombent tout seuls plutôt que de rester, tout brunis, sur la plante. Par contre, il existe encore certaines variétés, comme les plus anciennes de pétunias et d'alysse odorante, sur lesquelles il vaut mieux passer avec un petit sécateur si vous voulez les voir fleurir abondamment tout l'été.

5. Empêchez les fines herbes de monter en graine

Les fines herbes sont plus savoureuses juste avant de fleurir, mais leur goût diminue rapidement quand les graines commencent à se former. Il est donc sage de supprimer les fleurs dès que vous les voyez, cela poussera la plante à produire de nouvelles feuilles et tiges que vous pourrez récolter, augmentant la récolte. 

6. Sachez quand récolter les légumes

Il est aussi important de savoir quand récolter les légumes. On récolte la majorité d'entre eux avant leur pleine maturité. Les tomates, les poivrons rouges et les courges d'hiver sont des exceptions: des légumes qu'on laisse mûrir sur la plante si possible. Pour les autres, si vous les laissez trop mûrir, leur goût diminuera. Récoltez les haricots et les pois quand les cosses sont minces et tendres, les radis environ un mois après le semis, les courgettes (zucchinis) et les concombres quand ils ont environ 15 à 20 cm de longueur, les aubergines quand le fruit est encore luisant et les laitues et les épinards avant que la plante monte en graine. 

Quant aux autres légumes-feuilles, comme le chou kale et la bette à carde, récoltez-les régulièrement tout l'été en prenant seulement les feuilles inférieures. Ainsi, la plante continuera à produire de nouvelles feuilles comestibles sur la partie supérieure de la tige jusqu'à l'automne.

7. Ressemez les plantes à maturation rapide

Quand vous récoltez les plantes à maturation rapide (coriandre, radis, laitue, épinard, etc.), n'oubliez pas d'en semer d'autres afin d'assurer une deuxième ou même une troisième récolte. 

Et voilà! L'entretien estival de bacs et balconnières n'est pas si difficile. Il suffit de les garder à l'oeil et de réagir quand vous voyez un problème.




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer