Pour des récoltes automnales

Pour montrer ce qui peut se faire à... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Pour montrer ce qui peut se faire à la maison, Mario Lavoie et son équipe ont aménagé un jardin urbain, ouvert à l'autocueillette. Découvertes garanties.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même à la mi-juillet, il n'est pas trop tard pour raviver le potager et s'assurer d'avoir quelque chose à récolter jusqu'en octobre et même au-delà. Voici quoi planter.

Laitues, épinards

Certains légumes, comme les laitues et les épinards, poussent vite. La récolte peut être faite une trentaine de jours après avoir semé les graines. Mieux vaut donc en semer en petite quantité, plus souvent, afin d'éviter d'en avoir beaucoup tout d'un coup, indique Mario Lavoie, propriétaire des Serres Lavoie, établies depuis trois générations en bordure de l'avenue des Perron, à Laval. Cordonnier mal chaussé, il n'a lui-même aménagé son potager qu'au début de juillet. «C'est comme cela chaque année», dit-il en riant.

Carottes

Les carottes ont besoin d'un peu plus de temps que les laitues avant d'être bonnes à croquer. Si un premier semis a été effectué à la fin du mois de mai, un second peut être fait à la mi-juillet. «Les carottes seront un peu plus petites lorsque récoltées en septembre, mais elles seront plus goûteuses, souligne M. Lavoie. Elles seront meilleures.» Étonnamment, on peut aller chercher des carottes dans le potager jusqu'en décembre, tant que la terre n'a pas gelé, précise-t-il. C'est la même chose pour les poireaux.

Les carottes ont besoin d'un peu plus de... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Les carottes ont besoin d'un peu plus de temps que les laitues avant d'être bonnes à croquer.

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

Radis

Les radis aussi peuvent être récoltés après environ 30 jours, mais mieux vaut attendre à la fin d'août avant d'en semer pour éviter qu'ils ne deviennent la proie de vers blancs, recommande M. Lavoie. Les plants ne s'en porteront que mieux, par temps plus frais.

Tomates

Les plants de tomates, que l'on peut encore trouver dans des centres de jardin, peuvent être mis en terre sans problème. M. Lavoie recommande alors d'enlever les petits fruits et de conserver les fleurs pour permettre à la plante de mieux développer son système racinaire. À savoir: les tomates, concombres et courgettes, ayant besoin de plus de compost et d'engrais, devraient être séparés des légumes peu gourmands, comme les carottes, les radis et les laitues. À la mi-saison, il est conseillé de couvrir de terre (et de compost) les pieds des plants de tomates.

Certains légumes, comme les laitues et les épinards,... (Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Certains légumes, comme les laitues et les épinards, poussent vite.

Photo Sarah Mongeau-Birkett, Archives La Presse

Fines herbes

Les fines herbes comme le persil, le basilic, l'estragon et le thym peuvent être plantées sans problème. «C'est mieux de semer de la coriandre aux trois semaines, pour qu'elle soit toujours fraîche, souligne M. Lavoie. Si elle est en fleur et monte en graine, son goût sera plus prononcé.»

Brocoli

Mario Lavoie aime expérimenter. Cet été, il a planté dans son potager du brocoli Artwork, une nouvelle variété qui fournira des bouquets de brocoli tout au long de la saison, jusqu'au gel. «Moins gros, les bouquets sont tendres et peuvent se manger crus», dit-il. Pour montrer ce qui peut se faire à la maison, le producteur et son équipe ont aménagé un jardin urbain, ouvert à l'autocueillette. En remplissant leur panier de divers légumes, les visiteurs font des découvertes et qui sait, auront le goût de s'y mettre à leur tour. Peu importe la récolte, le panier revient à 5 $.

www.serreslavoie.com




publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer