Attention à la prochaine sécheresse!

Chaque été, le jardin vit des périodes de sécheresse, cause de stress pour les... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Photo Archives La Presse

Pierre Gingras

Chaque été, le jardin vit des périodes de sécheresse, cause de stress pour les plantes et le jardinier. Comment prévenir les dommagesou sauver une plante déshydratée?

Après les récentes pluies viendra sans doute une période de sécheresse. Sans oublier les chaudes journées à plus de 30 °C. Si la quantité moyenne de pluie peut théoriquement répondre aux exigences de vos plantes, la situation varie selon l'endroit ou encore la nature du sol. Certaines sont aussi plus assoiffées que d'autres. C'est le cas des potagères comme les melons, courgettes ou concombres. Heureusement, quelques trucs suffisent souvent pour réduire le stress de la soif.

Les cas d'urgence

Vous revenez de voyage et vos plantes sont fanées, presque à l'agonie! D'abord, arrosez abondamment. Si les poils absorbants qui couvrent les racines sont encore vivants, vous avez de bonnes chances de récupérer vos trésors. Habituellement invisibles, ils absorbent eau et sels minéraux.

Au potager

Si les feuilles et la tige principale sont amochées, la récolte risque d'être perdue, la plante n'ayant pas assez de temps pour produire des fruits d'ici le début de l'automne. Les légumes racines devraient s'en remettre assez facilement, mais seront moins volumineux que d'habitude. Un petit apport d'engrais à légumes ou une demi-dose de fertilisant équilibré (10-10-10 ou 20-20-20) pourront aider (dans un engrais équilibré, la proportion des trois composés de base, azote, phosphore et potassium, est identique).

Dans la platebande

  • Éliminez les feuilles, fleurs et bourgeons floraux morts. Vous pouvez aussi raser le plant au niveau du sol. Fertilisez avec un engrais à légumes à demi-dose. Les vivaces devraient se remettre sans peine de leur expérience.
  • Les fleurs des arbustes comme les hortensias sont parfois irrémédiablement altérées par une courte sécheresse. Mieux vautalors les éliminer pour favoriser une meilleure reprise du plant.
  • La situation des arbres est moins inquiétante : en cas de sécheresse, ils se délestent de leurs feuilles. Dans les cas extrêmes, elles peuvent toutes disparaître pour faire place à une nouvelle feuillaison. Le gazon, lui, devient jaune et tombe en dormance.

Chaque été, le jardin vit des périodes de... (Photo Ivanoh Demers, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo Ivanoh Demers, La Presse

La prévention

Le binage

Au potager ou dans la platebande, le binage est essentiel pour réduire les besoins en eau. En brisant la croûte superficielle du sol, vous favorisez la rétention d'eau dans le terreau. Évidemment, un sol bien biné absorbera mieux la pluie, réduisant du même coup le ruissellement.

Le paillis

Peu importe sa nature (thuya effiloché, écales de cacao, morceaux d'écorce, etc.), le paillis assure une protection en réduisant la chaleur à la surface du sol et l'évaporation.

L'arrosage

L'arrosage En cas de sécheresse, arrosez abondamment le pied de la plante pour que l'eau aille directement autour des racines. En pénétrant plus profondément dans le sol, les racines auront alors plus d'eau à leur disposition par temps sec.

Les mauvaises herbes

Elles puisent aussi leur part d'eau dans le sol. Un bon sarclage permet de les éliminer tout en binant le sol. Une opération importante au potager parce que la période de croissance est échelonnée sur une seule saison.

Les grands arbres

Les grands arbres Ils agissent souvent comme de véritables parapluies. Il peut parfois pleuvoir durant des heures avant que le sol ne soit trempé sous le feuillage d'un érable, par exemple. Si vos plantes profitent de leur ombre, le milieu reste relativement sec. Il faut arroser plus souvent. Leur stress sera d'autant plus grand lors d'une sécheresse que l'arbre lui-même puise une bonne quantité d'eau dans le sol.

L'importance du potassium

Le potassium est essentiel à la circulation d'eau dans la plante. «Son rôle est capital dans la feuille», explique l'agronome-conseil Claude Gélinas, de chez PHYTO Ressources. Le pourcentage de potassium dans un engrais correspond au 3e chiffre qui apparaît sur l'étiquette.

Le potassium aide à contrôler les stomates des feuilles, ces pores minuscules qui permettent à la plante de transpirer. Ils s'ouvrent ou se ferment selon le moment de la journée. Par temps sec, ils resteront fermés plus longtemps afin de conserver l'eau.

Une carence en potassium amènera la plante à flétrir plus rapidement et plus souvent en période de grande chaleur ou de sécheresse. Plus faible, elle produira moins de fleurs ou de fruits qui seront aussi plus petits.

Contrairement au milieu naturel, le potassium diminue progressivement au jardin en raison du nettoyage régulier. Il faut donc le remplacer.

Il est recommandé de fertiliser avec un engrais à légumes en suivant les directives du fabricant à partir du printemps jusqu'au début d'août. Il vous reste encore quelques jours pour agir. En fin de saison, l'agronome Claude Gélinas conseille l'utilisation à volée d'un engrais d'automne pour gazon (souvent appelé formule numéro 4), beaucoup moins coûteux que les fertilisants vendus en petits formats.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer