Du houblon pour rafraîchir la ville

S'il n'en tenait qu'à l'organisme Montréal houblonnière, les... (Photo tirée du site Facebook de Montréal Houblonnière)

Agrandir

S'il n'en tenait qu'à l'organisme Montréal houblonnière, les façades des maisons, les clôtures et les balcons de la ville pourraient (et devraient!) bientôt se couvrir de houblon.

Photo tirée du site Facebook de Montréal Houblonnière

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir transformé nos villes en océans de béton, on semble se rendre enfin compte que non, cet environnement n'est pas sain. Heureusement, depuis quelques années, les initiatives qui visent à promouvoir l'agriculture urbaine ne se comptent plus, et les résultats sont encourageants. Toits-jardins, terrains vagues transformés en luxuriants potagers, balcons ruisselants de fleurs, ruelles devenues oasis, haies de houblon... la ville change et commence à respirer.

S'il n'en tient qu'à l'organisme Montréal houblonnière, les façades des maisons, les clôtures et les balcons de la ville pourraient (et devraient!) bientôt se couvrir de houblon.

Le but? Réduire les îlots de chaleur et assainir la ville, certes: une étude récente a révélé que les plantes en général, et les plantes grimpantes en particulier, sont encore plus efficaces qu'on ne croyait pour éliminer le dioxyde d'azote (NO2) et les microparticules dans les zones fortement urbanisées

Le houblon, une plante rustique, vivace, facile à cultiver et aussi belle qu'utile, se prête donc particulièrement bien à cet usage. Et la proposition de Montréal houblonnière, qui a distribué plus de 500 rhizomes au printemps 2015, a séduit un nombre si important de jardiniers cette année que l'organisme n'a pu suffire à la demande! Qu'à cela ne tienne: on peut toujours se procurer des plants dans les pépinières et les jardineries.

Le houblon, une plante rustique, vivace, facile à... (Photo Thinkstock) - image 2.0

Agrandir

Le houblon, une plante rustique, vivace, facile à cultiver et aussi belle qu'utile, se prête donc particulièrement bien à l'assainissement de la ville.

Photo Thinkstock

Mais qui dit houblon dit bière, et voici que le plaisant se joint à l'agréable: Montréal houblonnière, avec la participation de neuf brasseries artisanales réparties dans autant de quartiers, entend brasser une bière typiquement montréalaise à l'automne 2017, à l'occasion du 375e anniversaire de la ville, avec le houblon qui sera récolté par les citoyens et les organismes participants. 

Mais puisque les plants distribués au printemps 2015 ont déjà commencé à produire, les propriétaires de ces nouvelles plantations - et tous les cultivateurs de houblon désireux de participer, en fait - sont invités à apporter leur récolte dès cette année chez les brasseurs partenaires, lesquels ne demandent pas mieux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer