Les États-Unis ouvrent la voie à des normes sur les émissions de CO2 des avions commerciaux

Les gaz à effet de serre émis par les avions commerciaux contribuent au... (Photo archives Agence France-Presse)

Agrandir

Photo archives Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les gaz à effet de serre émis par les avions commerciaux contribuent au réchauffement climatique et mettent en danger la santé publique et l'environnement, conclut lundi l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), ouvrant la voie à une réglementation de ces émissions.

Ces conclusions scientifiques finales de l'Environmental Protection Agency confortent les objectifs du programme d'action du président Barack Obama pour réduire les émissions provenant d'importantes sources de pollution carbonique.

Les avions commerciaux aux États-Unis représentent environ 12 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports aux États-Unis et 29 % des émissions de la flotte mondiale.

Le transport aérien dans le monde compte pour 2 % de toutes ces émissions.

«Cibler la pollution qui provient des avions est une partie importante des efforts des États-Unis pour combattre le changement climatique», souligne dans un communiqué Janet McCabe, administratrice adjointe par intérim de l'EPA.

«Les avions de passagers sont la troisième plus grande source de gaz à effet de serre dans le secteur américain des transports et ces émissions sont appelées à augmenter dans l'avenir», a-t-elle ajouté.

«L'EPA a déjà établi un ensemble de normes de pollution pour les voitures et les camions et toutes normes futures pour les moteurs d'avions procureront également d'importants bienfaits pour le climat et la santé publique», estime Mme McCabe.

Cette détermination finale du risque présenté pour le climat, l'environnement et la santé du public par les émissions des avions de ligne est «une étape importante nécessaire pour que l'EPA puisse adopter des normes pour les moteurs», indique le communiqué.

Les conclusions de l'agence concernent notamment le dioxyde de carbone (CO2), le méthane, l'oxyde nitreux et les hydrofluorocarbures qui contribuent tous aux émissions de gaz à effet de serre, la principale cause d'origine humaine du changement climatique.

Ces normes excluent les petits avions de tourisme et les appareils militaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer