Indonésie: les feux de forêt pourraient devenir les pires jamais connus

Les épaisses fumées provenant des provinces indonésiennes de... (IMAGE REUTERS/NASA)

Agrandir

Les épaisses fumées provenant des provinces indonésiennes de Sumatra et Kalimantan se répandent en Malaisie et à Singapour, provoquant une dégradation de la qualité de l'air qui a contraint ces deux pays voisins à fermer des écoles.

IMAGE REUTERS/NASA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
JAKARTA

Les incendies de forêts et de terres agricoles en Indonésie qui polluent depuis des semaines plusieurs pays d'Asie du Sud-Est pourraient devenir les pires jamais connus, selon la NASA, l'effet El Niño accentuant cette crise à répétition depuis près de 20 ans.

Un motard circule dans une épaisse fumée -... (PHOTO ABDUL QODIR, AFP) - image 1.0

Agrandir

Un motard circule dans une épaisse fumée - due aux feux de forêt qui sévissent en Indonésie - sur une route de Sumatra, le 30 septembre. 

PHOTO ABDUL QODIR, AFP

Les épaisses fumées provenant des provinces indonésiennes de Sumatra et Kalimantan se répandent en Malaisie et à Singapour, provoquant une dégradation de la qualité de l'air qui a contraint ces deux pays voisins à fermer des écoles. Des dizaines de milliers de personnes souffrent d'infections respiratoires en raison de ce brouillard nocif qui perturbe aussi le trafic aérien en Indonésie.

«Les conditions à Singapour et dans le sud-est de Sumatra se rapprochent de celles de 1997», a indiqué Robert Field, un scientifique de l'Université de Columbia basée à l'Institut Goddard des études spatiales de la NASA.

«Si les prévisions pour une saison sèche plus longue que prévu se maintiennent, l'année 2015 figurera (parmi les pires) jamais enregistrées», a-t-il dit.

Des experts estiment que le phénomène météorologique de type El Niño, courant chaud provoquant une sécheresse plus importante que d'habitude, attise les feux de forêt cette année.

«Je pense que l'impact des incendies cette année sera aussi mauvais qu'en 1997», a déclaré Herry Purnomo, analyste au Centre de recherche forestière, basé en Indonésie.

En 1997 et 1998, des incendies similaires avaient échappé à tout contrôle et obscurci le ciel d'une partie de l'Asie du Sud-Est pendant des mois, provoquant de nombreuses perturbations, notamment de la santé publique et du trafic aérien, et causant des pertes économiques estimées à 9,3 milliards de dollars.

Comme chaque année pendant la saison sèche, l'Indonésie est ravagée par des incendies de forêts et de terres agricoles provoqués avant tout par la culture sur brûlis. Cette technique agricole primitive et illégale est utilisée comme moyen de défrichement et de fertilisation dans les zones tropicales pour laisser place à diverses cultures, notamment des palmiers à huile.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer