Une flotte d'autobus totalement électrique à Los Angeles d'ici 2030

La Californie continue à se positionner à l'avant-garde... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, archives LA PRESSE)

Agrandir

La Californie continue à se positionner à l'avant-garde de la lutte contre le changement climatique malgré une administration Trump qui revient sur des seuils de pollution des centrales à charbon et véhicules adoptés pendant l'administration Obama.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

La ville de Los Angeles, jadis connue pour son air vicié, veut se doter d'une flotte de bus entièrement électrique et donc sans émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.

Le conseil d'administration responsable des transports municipaux a adopté jeudi ce projet, qui implique l'achat de 2200 véhicules, ce qui devrait représenter un investissement de 1 milliard de dollars US environ sur les dix prochaines années.

«Le vote d'aujourd'hui représente un investissement énorme dans l'avenir d'une ville de Los Angeles saine et prospère», a commenté l'administratrice Hilda Solis.

La flotte actuelle de bus fonctionne au gaz naturel comprimé, qui était considéré à l'époque de son acquisition dans les années 90 comme l'option la plus écologique. Avec la montée en force des véhicules électriques, les militants pour la défense de l'environnement pressaient Los Angeles de faire une transition vers des véhicules électriques à zéro émission de gaz à effet de serre.

«L'objectif environnemental est louable (...) mais un engagement prématuré envers une technologie qui n'a pas encore fait ses preuves serait une erreur», a critiqué la coalition pour le gaz naturel renouvelable dans une lettre au conseil d'administration le mois dernier.

La Californie continue à se positionner à l'avant-garde de la lutte contre le changement climatique malgré une administration Trump qui revient sur des seuils de pollution des centrales à charbon et véhicules adoptés pendant l'administration Obama, et en dépit de la décision du président de faire sortir les États-Unis de l'accord de Paris.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer